Electricité : les tarifs réglementés augmenteront de 1,7% maximum en août 2017 - L'EnerGeek

Electricité : les tarifs réglementés augmenteront de 1,7% maximum en août 2017

Comme chaque année, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a rendu son avis quant à l’évolution des prix de l’électricité pour l’année 2017 et opté pour un dernier rattrapage complet des faibles tarifs pratiqués pour l’année 2012. La CRE a en effet précisé, dans un communiqué paru mardi 20 juin 2017, qu’elle proposerait au gouvernement (seul décisionnaire ici) une hausse de 1,7% du tarif réglementé de vente de l’électricité au 1er août prochain, encore appliqué par EDF à plus de 27 millions de foyers, achevant ainsi cette période de rattrapage tarifaire.

Si le régulateur avait la possibilité de proposer une hausse moins importante, et d’étaler sur une année supplémentaire “le rattrapage des montants liés à l’insuffisance des tarifs au titre de l’année 2012″, il a finalement décidé d’en finir dès cette année en proposant au gouvernement une hausse de 1,7% au 1er août prochain. Ce dernier a désormais trois mois pour s’opposer à cette évolution s’il le souhaite.

Lire aussi : La concurrence sur le marché de l’énergie s’est accrue en 2016

En avril 2014, le Conseil d’Etat avait invalidé le plafonnement à 2% de la hausse des tarifs pour la période d’août 2012 à août 2013, décidé par le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, l’obligeant ainsi à rattraper le manque à gagner sur les années suivantes. Ce plafonnement avait été contesté à l’époque par les concurrents d’EDF, ces derniers estimant que cette hausse n’était pas suffisante pour couvrir les coûts de production d’électricité comme l’impose la loi. Une partie de ce rattrapage avait déjà été effectuée les années précédentes, mais plus de 190 millions d’euros reste encore à récupérer sur la facture des clients abonnés aux tarifs réglementés sur la période considérée.

Lire aussi : Le médiateur national de l’énergie toujours favorable au maintien des tarifs réglementés

Les tarifs réglementés de vente d’électricité sont révisés tous les ans au 1er août. Ils sont calculés en additionnant les coûts de l’énergie (prix sur le marché de gros et prix du nucléaire historique), le coût d’acheminement de l’électricité (réseaux de transport et de distribution) et le coût de commercialisation. L’an dernier, les tarifs ont par exemple baissé de 0,5%, du fait de la faiblesse des prix de l’électricité sur le marché de gros, alors qu’ils avaient augmenté de 2,5% en 2015.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 24 Jan 2017
Le froid s’est installé en France, et avec lui le pays doit faire face à un pic de consommation énergétique. De quoi entraîner quelques interrogations pour les foyers français : comment faire pour réguler sa consommation énergétique ? Quelles astuces pour ne pas…
ven 9 Mar 2018
Ce jeudi 8 mars, l’association « UFC Que Choisir » lançait sur son site une pétition pour protester contre le coût du déploiement des nouveaux compteurs électriques intelligents Linky. L’association, qui s’appuie sur certains passages du dernier rapport de la Cour des…
mer 5 Fév 2014
L’électricité en Belgique est l’une des plus chères en Europe. Le prix moyen du mégawattheure (MWh) atteint les 217,3 euros, selon les chiffres d’Eurostat du 1er semestre 2013. Ces tarifs élevés sont liés aux coûts de distribution, les deuxièmes plus importants…
lun 26 Oct 2015
Alors que les attributions de permis de construire diminuent (-8,2%) et que les mises en chantiers suivent la même tendance (-6,1%), 51 500 emplois ont été supprimés dans le bâtiment. Face à ce ralentissement, la CAPEB vient de publier un…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.