Electricité : les tarifs réglementés augmenteront de 1,7% maximum en août 2017 - L'EnerGeek

Electricité : les tarifs réglementés augmenteront de 1,7% maximum en août 2017

Comme chaque année, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a rendu son avis quant à l’évolution des prix de l’électricité pour l’année 2017 et opté pour un dernier rattrapage complet des faibles tarifs pratiqués pour l’année 2012. La CRE a en effet précisé, dans un communiqué paru mardi 20 juin 2017, qu’elle proposerait au gouvernement (seul décisionnaire ici) une hausse de 1,7% du tarif réglementé de vente de l’électricité au 1er août prochain, encore appliqué par EDF à plus de 27 millions de foyers, achevant ainsi cette période de rattrapage tarifaire.

Si le régulateur avait la possibilité de proposer une hausse moins importante, et d’étaler sur une année supplémentaire “le rattrapage des montants liés à l’insuffisance des tarifs au titre de l’année 2012″, il a finalement décidé d’en finir dès cette année en proposant au gouvernement une hausse de 1,7% au 1er août prochain. Ce dernier a désormais trois mois pour s’opposer à cette évolution s’il le souhaite.

Lire aussi : La concurrence sur le marché de l’énergie s’est accrue en 2016

En avril 2014, le Conseil d’Etat avait invalidé le plafonnement à 2% de la hausse des tarifs pour la période d’août 2012 à août 2013, décidé par le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, l’obligeant ainsi à rattraper le manque à gagner sur les années suivantes. Ce plafonnement avait été contesté à l’époque par les concurrents d’EDF, ces derniers estimant que cette hausse n’était pas suffisante pour couvrir les coûts de production d’électricité comme l’impose la loi. Une partie de ce rattrapage avait déjà été effectuée les années précédentes, mais plus de 190 millions d’euros reste encore à récupérer sur la facture des clients abonnés aux tarifs réglementés sur la période considérée.

Lire aussi : Le médiateur national de l’énergie toujours favorable au maintien des tarifs réglementés

Les tarifs réglementés de vente d’électricité sont révisés tous les ans au 1er août. Ils sont calculés en additionnant les coûts de l’énergie (prix sur le marché de gros et prix du nucléaire historique), le coût d’acheminement de l’électricité (réseaux de transport et de distribution) et le coût de commercialisation. L’an dernier, les tarifs ont par exemple baissé de 0,5%, du fait de la faiblesse des prix de l’électricité sur le marché de gros, alors qu’ils avaient augmenté de 2,5% en 2015.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 1 Mar 2022
Une source a révélé à Reuters, ce lundi 28 février 2022, que la Commission Européenne allait proposer aux Etats membres d’adopter une taxe sur les bénéfices records du secteur de l’énergie, réalisé grâce à la hausse des prix de cet…
lun 22 Mai 2017
Que vous soyez soucieux de votre empreinte environnementale ou simplement à la recherche des applications internet les plus performantes, sachez que tous les moteurs de recherche ne se valent pas en matière d'efficacité énergétique. Si l'utilisation même de la toile…
jeu 11 Jan 2018
En déplacement dans les départements du Val d’Oise et de l’Eure vendredi 5 janvier 2018, Sébastien Lecornu, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, a détaillé le dispositif du chèque énergie qui remplacera les tarifs sociaux…
mar 7 Mai 2013
Lancé le 1er mai 2013, ce programme subventionne des systèmes de stockage d’énergie photovoltaïque. Avec un tel système, l’Allemagne souhaite s’imposer comme le pionnier du secteur. Avec l’essor des énergies renouvelables, le stockage de l’électricité devient un enjeu de plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.