La ville de Nevers inaugure le premier "eTree" d'Europe - L'EnerGeek

La ville de Nevers inaugure le premier “eTree” d’Europe

Dévoilé pour la première fois au public à l’occasion de la conférence sur le climat COP21 de Paris en décembre 2015, l’eTree entend révolutionner le mobilier urbain en offrant une source d’énergie renouvelable aux riverains. Le premier modèle installé en Europe a été inauguré lundi 29 mai 2017 dans la ville de Nevers au centre de la France par le géant de l’affichage publicitaire JCDecaux.

Après la Smartflower, cette fleur solaire développée par EDF EN comme un générateur intelligent parfait pour l’autoconsommation, c’est un arbre solaire qui a fait son apparition dans les rues de Nevers dans la Nièvre. La ville a inauguré cette semaine le premier eTree d’Europe, dont les feuilles carrées et photovoltaïques permettent à tout un chacun de recharger son téléphone ou son vélo électrique, de surfer en wifi sur le web ou tout simplement de s’abriter du soleil le jour et de s’éclairer la nuit.

Lire aussi : Le premier arbre solaire de France sera inauguré à Nevers

Conçu selon le modèle de l’acacia du désert israélien par la start up franco-israélienne Solar Tree Europ, en partenariat avec JCDecaux, cet arbre solaire connecté avait déjà été installé depuis 2015 dans plus d’une dizaine de villes dans le monde, notamment aux Etats-Unis (Californie (Super Bowl Stadium), Caroline du Nord, Manhattan), en Israël à Bethleem, dans les Caraïbes, et bientôt au Kazakhstan.

Lire aussi : La smartflower exposée au Jardin des Plantes

Pour Nevers, l’investissement dans cette innovation originale est avant tout “un symbole de l’engagement numérique de la ville depuis 2014″, explique le maire Denis Thuriot, mettant en avant ainsi l’émergence d’une ville et d’un territoire propices au développement de l’économie digitale. “Denis Thuriot avait une telle motivation, une telle vision de ce que l’eTree pourrait apporter à ses administrés, que nous avons décidé d’installer” le premier exemplaire européen dans sa ville, complète Bernard Bitan, co-créateur de l’arbre solaire.

Crédits photo : Solar Tree Europe

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 18 Avr 2019
Pas assez soutenue, la filière de l’éolien en mer n'exploite pas encore l'énorme potentiel du littoral français. Première victime de ces atermoiements, General Electric a finalement renoncé à fournir les turbines sur les 3 premiers parcs offshore français. Désormais le…
lun 3 Fév 2014
Douze nouvelles machines seront construites dans le cadre du projet communautaire de la Municipalité Régionale de Comté (MRC) du Granit, deux ans après les quarante éoliennes installées non loin de là, près du Mont Bélanger. Elles seront reliées au réseau…
ven 21 Juil 2017
Après un année 2016 marquée par une nouvelle phase de développement de ses capacités éoliennes et sa diversification dans la filière solaire, la société française Voltalia, spécialisée dans les énergies renouvelables, a vu son chiffre d'affaires augmenter de plus de…
dim 13 Août 2017
It's about my Africa est une plateforme de financement participatif lancée par l'Ivoirien Thomas Kacou afin de résoudre le problème de l'accès à l'eau potable sur le continent africain. Pour tenter d'enrayer ce fléau, le jeune entrepreneur compte notamment s'appuyer…

COMMENTAIRES

  • Vu ce que çà doit générer et le coût, entretien, durabilité etc, c’est quand même mieux de mettre de vrais arbres qui manquent souvent en ville et de réserver le solaire aux multiples toitures qui ne manquent pas, sans oublier l’hybride dont la part thermique est à grande échelle considérable et stockable à bas coût !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.