Le premier arbre solaire de France sera inauguré à Nevers - L'EnerGeek Le premier arbre solaire de France sera inauguré à Nevers - L'EnerGeek

Le premier arbre solaire de France sera inauguré à Nevers

Nevers n’est pas forcément la ville de France que l’on associe le plus aux technologies de pointe. Et pourtant… Courant mars, la ville se prépare à inaugurer une première sur le territoire français : un arbre solaire. Bien loin des accessoires solaires pour embellir les jardins, cet arbre solaire n’est pas une simple décoration : c’est une nouvelle source d’énergie mise à disposition des usagers. Grâce aux prises disponibles, les riverains pourront recharger leurs appareils mobiles avec l’énergie fournie par les panneaux photovoltaïques. Une idée futuriste qui préfigure le mobilier urbain de demain.

Un arbre solaire qui peut tout faire !

C’est la société franco-israélienne Sol-Logic qui a mis au point cet arbre solaire, aussi appelé e-tree. Pour créer ce modèle, l’entreprise s’est inspirée de la tendance actuelle du mobilier urbain auto-alimenté. Lampadaires et bancs publics peuvent désormais être équipés de panneaux photovoltaïques qui produisent l’énergie dont le mobilier a besoin pour alimenter une lampe ou une batterie de recharge pour voitures électriques. Dans cette logique, Sol-Logic a développé son arbre solaire pour qu’il soit à la fois autonome et multi-usages.

L’arbre artificiel est composé de plusieurs parties : ses « feuilles » sont de larges panneaux photovoltaïques qui captent la lumière du soleil ; son « tronc » renferme la batterie qui stocke l’énergie, et équipé en surface de plusieurs prises pour les usagers ; enfin ses « branches » sont munies d’un système d’éclairage et d’un dispositif de brumisation utilisable l’été. Au final, l’arbre solaire se présente comme un vrai couteau-suisse énergétique.

L’énergie de l’arbre solaire (etree) peut être utilisée de plusieurs façons en fonction des options choisies.

Un accès à l’électricité qui favorise la mobilité urbaine

En produisant lui-même son électricité, l’arbre solaire offre aussi aux riverains un point d’accès de proximité pour recharger leurs appareils. Smartphones, tablettes, ordinateurs portables peuvent se brancher et être rechargés grâce à l’électricité verte produite par l’arbre solaire. Mais pour ses concepteurs, l’arbre a aussi vocation à servir de bornes de recharge pour des véhicules électriques, particulièrement dans les centres urbains où l’on manque de points de recharge.

Les vélos, les scooters et les voitures électriques peuvent donc se brancher sur le tronc de l’arbre solaire, à condition de prévoir des prises adaptées. Dans cette logique, les arbres solaires doivent être installés dans des zones urbaines où il y a beaucoup de passage. A terme, ils ont donc vocation à former un réseau de production électrique autonome au sein des villes.

Pour la mairie de Nevers, l’installation début mars de ce premier arbre solaire de France est l’occasion d’expérimenter sur le terrain ce nouveau type de mobilier urbain. Une expérience à moindre frais puisque la mairie et l’entreprise fabricante ont passé un partenariat : l’arbre solaire est offert à la ville alors qu’il coûte normalement 50 000 euros ! Avec cette installation, Nevers se hisse au rang de New-York et Dubaï, deux des villes qui ont déjà adopté l’arbre solaire.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 19 Juin 2013
Le parc éolien de 23 mâts de La Bretelle-Echalot  a été inauguré vendredi dernier dans le département de la Côte-d’Or en Bourgogne. D’une puissance de 46 MW, il produira chaque année 100 millions de kWh, ce qui couvre les besoins…
lun 12 Déc 2016
Victime de la chute du prix des panneaux photovoltaïques, la filiale américaine du groupe Total réduit massivement ses effectifs. La direction a annoncé le 7 décembre dernier un nouveau plan de restructuration comprenant la suppression de 2500 emplois dans le monde afin…
mar 24 Nov 2015
Avec le projet de Dorenell, l’Ecosse souhaite renforcer la part de l’énergie éolienne dans son mix énergétique. Avec ce nouveau parc éolien confié à la filiale d’EDF spécialisée dans les énergies renouvelables, le pays gagnera au minimum 177 MW d’énergie…
ven 4 Déc 2015
Le 30 novembre, à la cérémonie d’ouverture de la COP21, 50 gouvernements se sont rassemblés autour du Premier ministre indien pour annoncer la création de l’Alliance Solaire Internationale. D’ici 2030, l’organisation souhaite installer de nouveaux panneaux photovoltaïques afin de produire…

COMMENTAIRES

  • Une arnaque que les contribuable des communes qui voudraient l’acheter (50.000 euros) vont payer bien cher pour le peu d’électricité produite.

    Offert gratuitement pour la pub à Nevers, mais ailleurs ?

    Pour 50.000 euros, on peut construire l’équivalent de plusieurs abris-bus recouverts de panneaux photovoltaïques classiques, qui offriront un meilleur service et produiront beaucoup plus d’électricité.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *