Canada : un rapport dénonce le manque d'action du pays en matière de changement climatique - L'EnerGeek

Canada : un rapport dénonce le manque d’action du pays en matière de changement climatique

Gros producteur d’hydrocarbures, le Canada semble éprouver quelques difficultés à respecter ses promesses en matière de lutte contre le changement climatique. Michael Ferguson, vérificateur général du gouvernement canadien (équivalent à un organisme d’audit), a en effet pointé du doigt mardi 16 mai 2017, l’administration fédérale pour son manque d’engagement à réduire les gaz à effet de serre.

Dans un rapport publié en mars dernier, le Sénat avait exprimé quelques réserves concernant la politique menée actuellement par le gouvernement canadien en matière climatique et environnementale, affirmant que le respect des engagements climatiques du pays à l’horizon 2030 nécessiterait “un virage colossal des modes de production et des habitudes de consommation de l’énergie au Canada”, et que les efforts mis en place à ce jour par le gouvernement n’étaient pas “suffisants”. Un avis partagé par Michael Ferguson, le vérificateur général du gouvernement, qui a déploré dans un second rapport rendu mardi 16 mai dernier, le décalage existant entre les engagements canadiens sur la scène internationale et les actions concrètes mises en œuvre.

Lire aussi : Le Canada veut renoncer au charbon d’ici 2030

Le vérificateur général rappelle notamment que le Canada avait officiellement reconnu lors du G20 de 2009, “que les subventions inefficaces aux combustibles fossiles nuisaient à la lutte contre le changement climatique, favorisaient le gaspillage de la consommation d’énergie, réduisaient la sécurité énergétique et freinaient l’investissement dans les sources d’énergie propre”. Pourtant, si un plan pour supprimer ces subventions est prévu (“sans pour autant que le vérificateur en ait la certitude”), il n’a pas encore été mis en œuvre, souligne Michael Ferguson, qui considère de fait le Canada comme incapable de garantir les engagements pris dans le cadre de l’Accord de Paris.

Lire aussi : L’accord de libre-échange UE-Canada soumis à l’épreuve du combat climatique

De son côté, le gouvernement qui avait refusé dans un premier temps de remettre les documents nécessaires au vérificateur général, se réfugiant derrière leur stricte confidentialité, a annoncé jeudi 18 mai, la mise en place sur deux ans d’un cadre fédéral pour taxer les émissions de gaz à effet de serre, afin de renforcer les mesures déjà prises individuellement par les provinces. Une disposition compensatoire et pour beaucoup largement insuffisante, compte tenu de la politique menée par le Canada en matière d’énergies fossiles. Pour rappel, le Canada est toujours le sixième producteur mondial de pétrole et souvent critiqué pour l’exploitation croissante des sables bitumineux de l’Alberta.

Crédits photo : Jeff McIntosh / La Presse canadienne

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 18 Jan 2018
Avec ou sans les Etats-Unis qui se sont retirés de l’Accord de Paris en 2017, l’objectif de limiter le réchauffement climatique sous la barre des 2°C par rapport à l’ère préindustrielle sera semble-t-il, bien difficile à concrétiser dans les faits.…
ven 19 Avr 2019
En conflit depuis le rattachement de la Crimée à la Fédération de Russie, Kiev et Moscou continuent de se défier sur le plan économique. A trois jours du second tour de l’élection présidentielle ukrainienne, la Russie met la pression sur…
jeu 27 Fév 2020
Ce mercredi 26 février 2020, la spécialiste de l'économie africaine Sylvie Rantrua a publié une enquête sur les bouleversements qui attendent le Mozambique suite à la mise en exploitation des considérables réserves de gaz naturel du pays. L'Etat devrait doubler…
mar 23 Oct 2018
Considéré comme une alternative propre et durable aux énergies fossiles malgré des coûts de production toujours élevés, l’hydrogène se développe. Ce vecteur d'énergie pourrait même devenir dans les années à venir une pièce maîtresse de la transition énergétique française. Le…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.