Autoconsommation collective d'électricité solaire : un décret publié au Journal Officiel Autoconsommation collective d'électricité solaire : un décret publié au Journal Officiel

Autoconsommation collective d’électricité solaire : un décret publié au Journal Officiel

La ministre de l’Environnement et de l’Energie Ségolène Royal a annoncé, dimanche 30 avril 2017, la publication au Journal Officiel du décret d’application de l’ordonnance relative à l’autoconsommation d’électricité solaire, inscrite dans la loi de transition énergétique pour la croissance verte. Ce texte précise les conditions de mise en œuvre de l’autoconsommation collective et fixe notamment les conditions de répartition des volumes d’électricité entre chaque partenaire.

Ratifiée par le Parlement le 24 février 2017, l’ordonnance du 27 juillet 2016 relative à l’autoconsommation d’électricité définit la notion d’opération d’autoconsommation collective. Cette définition était très attendue par de nombreux porteurs de projets, et englobe aussi bien des projets d’approvisionnement de logements collectifs que de centres commerciaux, par une installation solaire implantée sur site.

Lire aussi : L’autoconsommation d’électricité est-elle vraiment avantageuse pour les particuliers ?

Le décret publié la semaine dernière vient donc concrétiser et faciliter le montage de ce type d’opération en fixant des principes généraux de répartition de la production entre les consommateurs participant à une telle opération, et en prévoyant de lier par l’intermédiaire d’un contrat le gestionnaire du réseau public de distribution concerné et la personne morale organisatrice de l’opération. Il pose un cadre réglementaire destiné à favoriser le développement de cette pratique, selon lequel le gestionnaire du réseau Enedis doit faciliter les opérations d’autoconsommation, en raccordant notamment les installations électriques et en installant les compteurs intelligents Linky chez les clients concernés.

Lire aussi : Blockchain : une technologie au service de l’autoconsommation d’électricité collective

Afin de faciliter la réalisation des projets, la loi prévoit également une dérogation à l’obligation d’être rattaché à un périmètre d’équilibre pour les installations de petites tailles en autoconsommation, lorsque l’excédent de production est injecté sur le réseau. Le décret fixe la puissance maximale des installations de production pouvant bénéficier de cette dérogation à 3 kW. Si l’opération d’autoconsommation collective dispose d’une installation de stockage, celle-ci sera considérée comme un consommateur lorsqu’elle stockera de l’électricité, et comme un producteur lorsqu’elle la déstockera.

Crédits photo : Cricrimo

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 15 Fév 2016
Selon les chiffres mis en avant par RTE dans son Panorama de l'électricité renouvelable pour 2015, le parc renouvelable français a progressé de 2.000 MW, toutes filières confondues, et affiche une puissance totale cumulée de 43.600 MW. D'après le gestionnaire du…
mar 23 Avr 2013
Selon une étude de Bloomberg New Energy Finance, General Electric (GE) est devenu le premier fabriquant d’éoliennes dans le monde en 2012. Il rejoint le danois Vestas en première place, détenteur du titre depuis 2000. En effet, ils possédaient chacun…
lun 26 Déc 2016
Energie renouvelable, locale et respectueuse de l’environnement, la géothermie offre à l'Islande un potentiel considérable de production d’électricité et de chaleur. Le pays dispose en effet de ressources inégalées en la matière et tente de les mettre à profit dans le cadre…
jeu 12 Déc 2013
 Le plus grand parc éolien d’Afrique subsaharienne a été inauguré en octobre dernier en Éthiopie, à Ashegoda dans le nord du pays. D’une puissance installée de 120 MW, l'installation permet de fournir de l'électricité à près d'un million de foyers.…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *