Etats-Unis : Trump veut relancer l'exploitation offshore d'hydrocarbures Etats-Unis : Trump veut relancer l'exploitation offshore d'hydrocarbures

Etats-Unis : Trump veut relancer l’exploitation offshore d’hydrocarbures

Donald Trump poursuit son travail de « détricotage » de la politique énergétique engagée par son prédécesseur. Le président américain a affiché vendredi 28 avril 2017, sa volonté de favoriser l’exploration et l’exploitation offshore de pétrole et de gaz, en ordonnant par décret le réexamen des restrictions imposées par Barack Obama, notamment en Arctique.

Dénonçant l’interdiction des programmes d’exploration et de production dans plus de 94% des zones exploitables sur le territoire américain prises par le gouvernement fédéral précédent, Donal Trump s’est déclaré vendredi pour la remise à disposition de ces zones protégées. « Notre pays a la chance d’avoir des ressources naturelles incroyables, parmi lesquelles des réserves abondantes de gaz et de pétrole offshore », a-t-il souligné. Or, la politique mis en place par Barack Obama « prive potentiellement notre pays de milliers d’emplois et de milliards de dollars de richesse », a-t-il poursuivi, sans mentionner les enjeux environnementaux ou climatiques liés à cette exploitation.

Lire aussi : Etats-Unis : Donald Trump tourne le dos à l’action climatique

Pour rappel, Barack Obama, qui avait fait de la lutte contre le changement climatique l’une de ses priorités, avait interdit un mois avant la fin de son mandat, tout nouveau forage de gaz ou de pétrole dans de vastes zones de l’océan Arctique. M. Obama s’était appuyé pour cela sur une loi de 1953 (Outer Continental Shelf Lands Act) qui donne aux présidents le pouvoir de protéger les eaux fédérales de toute exploitation d’hydrocarbures et avait déjà été utilisée par plusieurs de ses prédécesseurs comme Dwight Eisenhower et Bill Clinton.

Lire aussi : Gaz naturel liquéfié (GNL) : la Pologne se tourne vers les Etats-Unis

Mais Donald Trump ne l’entend pas de cette oreille et compte bien revenir sur ces interdictions par décret afin, selon ses termes, « de permettre un développement responsable des zones offshore qui fera rentrer de l’argent dans les caisses de l’Etat et créera des emplois pour nos travailleurs ». Il devra néanmoins pour cela faire face à une opposition féroce. Une motion a d’ores et déjà été adoptée dans le comté de Los Angeles en Californie, pour faire barrage à ce projet de décret.

Crédits photo : Berardo62

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 11 Mai 2017
Après plusieurs mois de baisse contrebalançant la forte hausse du mois de janvier 2017, les tarifs réglementés du gaz ne devraient plus bouger avant l'été. Selon une information du Figaro, ces tarifs, appliqués par Engie à environ 5,8 millions de…
lun 24 Mar 2014
Mercredi 19 mars, le président de la République du Mali, Ibrahima Boubacar Kéïta, a inauguré les nouvelles infrastructures électriques de Bankass et de Koro. Ces deux centrales hybrides solaire/diesel doivent permettre de développer les ressources locales, d’importer moins d’énergie fossiles et de…
lun 24 Avr 2017
Fragilisées depuis la crise de Crimée en 2014, les relations commerciales entre l'Ukraine et la Russie sont aujourd'hui réduites au stricte minimum. L'Ukraine, dont le réseau électrique est sous tensions constantes, ne peut pas pour l'instant se passer du charbon…
Pour le co-fondateur du Breakthrough Institute, Michael Shellenberger, la transition énergétique à l’échelle mondiale n’est pas à l’ordre du jour. En effet, il affirme que lors des dix dernières années, la part des énergies propres a diminué tandis que celle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *