Gaz naturel liquéfié (GNL) : la Pologne se tourne vers les Etats-Unis - L'EnerGeek

Gaz naturel liquéfié (GNL) : la Pologne se tourne vers les Etats-Unis

Très critique à l’égard du nouveau projet de gazoduc Nord Stream 2 reliant la Russie et l’Allemagne par la mer Baltique, la Pologne confirme sa volonté de se défaire progressivement de l’emprise russe en matière d’approvisionnement gazier. En accord avec le gouvernement, le groupe gazier polonais PGNiG a signé, jeudi 27 avril 2017, un premier contrat ponctuel sur la livraison de gaz naturel liquéfié (LNG) depuis les Etats-Unis.

Désireuse de réduire sa dépendance au gaz russe et de s’imposer sur la scène régionale comme un acteur majeur de la filière gazière, la Pologne diversifie progressivement ses sources d’approvisionnement en GNL. Elle a inauguré en 2016 à Swinoujscie un grand terminal LNG, construit pour 720 millions d’euros, et dont la capacité atteindra à terme 7,5 milliards de m3, soit la moitié du gaz consommé par la Pologne.

Lire aussi : Nord Stream 2 : accord de financement signé entre Gazprom et ses partenaires européens

Ce terminal, qui a déjà accueilli des livraisons en provenance du Qatar et de Norvège, devrait recevoir d’ici le mois de juin prochain une première livraison en provenance des Etats-Unis selon les termes d’un contrat signé la semaine dernière avec la société Cheniere Energy. « C’est la première livraison de gaz américain non seulement vers la Pologne mais vers l’Europe du nord« , a déclaré à la presse Maciej Wozniak, vice-président du groupe polonais PGNiG. « Jusqu’à présent, le LNG arrivait uniquement sur les marchés d’Europe du sud, en Espagne et en Turquie. On a acheté ce gaz à un prix intéressant« , a-t-il ajouté, soulignant qu’il s’agissait « d’un moment historique » pour PGNiG.

Lire aussi : Gaz naturel liquéfié : la filière française s’allie pour le développer

A ce jour, la Pologne produit un tiers de ses besoins en GNL sur la base de ses propres ressources, et en importe 40% en provenance de la Russie et 20% en provenance d’Asie. Ce nouveau partenariat avec les Etats-Unis, s’il se confirme dans le temps, permettra ainsi à Varsovie de réduire de manière significative ses achats de gaz russe.

Crédits photo : Polskie LNG SA

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 27 Fév 2018
En hausse au 1er janvier 2018, la Contribution climat énergie (CCE) a entraîné une nouvelle augmentation généralisée du prix des carburants vendus à la pompe. Elle matérialise de cette manière la volonté affichée du gouvernement d’accélérer la transition écologique et…
lun 8 Jan 2018
Donald Trump poursuit son travail de « détricotage » de la politique énergétique menée par son prédécesseur. Le Président américain a fait part jeudi 4 janvier 2017, de son intention d'ouvrir la quasi-totalité des eaux littorales des Etats-Unis à l'exploitation…
lun 22 Avr 2013
Selon un rapport de l’agence internationale de l’énergie, publié le 17 avril, l’énergie mondiale n’est pas plus propre qu’en 1990, malgré l’essor des énergies renouvelables. L’émission moyenne de CO2 par unité d’énergie produite est toujours aussi élevée qu’il y a…
ven 16 Sep 2016
Le directeur de l’exploration-production du géant pétrolier français, Arnaud Breuillac, veut adapter l'entreprise à un environnement économique à 50 dollars le barril. Bien positionné par rapport à ses concurrents, Total continue de regorger d’idées pour faire des économies sur ses…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *