RTE, filiale du groupe EDF, a doublé son bénéfice net en 2016 RTE, filiale du groupe EDF, a doublé son bénéfice net en 2016

RTE, filiale du groupe EDF, a doublé son bénéfice net en 2016

Le gestionnaire du réseau électrique français à haute tension RTE, filiale du groupe EDF, a détaillé mercredi 22 mars 2017 ses résultats pour l’exercice 2016. Si son chiffre d’affaires s’est établi à 4.446 millions d’euros en légère baisse par rapport à l’année précédente, son résultat net aurait quand à lui presque doublé en l’espace d’une année.

Malgré une activité en recul de 3% en 2016 (à 4,446 milliards d’euros contre 4,593 en 2015), le résultat net de groupe RTE s’est élevé à 403 millions d’euros, contre 215 millions d’euros en 2015 et 379 millions en 2014. Une progression qui traduit selon le gestionnaire, « la bonne maîtrise des dépenses opérationnelles et la bonne tenue du chiffre d’affaires« , et qui permet de compenser une année 2015 pénalisée par une disposition fiscale européenne exceptionnelle. Le résultat 2015 était en effet particulièrement bas en raison de l’effet de la décision de la Commission européenne du 22 juillet 2015 sur le traitement fiscal des provisions créées entre 1986 et 1997 pour le renouvellement des ouvrages du Réseau d’Alimentation Générale (RAG).

Lire aussi : RTE se prépare aux raccordements des parcs éoliens offshore

Le chiffre d’affaires du groupe aurait quant à lui subi les effets de « la baisse des recettes d’interconnexion due au resserrement des différentiels des prix de l’électricité avec les pays voisins« , et du renforcement de l’abattement accordé aux entreprises grandes consommatrices de courant sur le tarif d’utilisation du réseau de transport de l’électricité. « Les effets de l’abattement tarifaire seront compensés sur les prochains exercices, conformément à la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte« , précise toutefois RTE.

Lire aussi : RTE prévoit 10 milliards d’euros d’investissements dans les 10 prochaines années

En termes d’investissements, RTE a poursuivi son programme de financement destiné à renforcer la sécurité d’alimentation électrique, développer les capacités transfrontalières, accélérer la transformation numérique, et adapter le réseau pour contribuer à la réussite de la transition énergétique. Ces investissements ont progressé au total de 8% à 1519 millions, entraînant une hausse de 3% de l’endettement net, à 8,5 milliards.

Crédits photo : Lutcheo

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 21 Nov 2014
PJM Interconnection, société qui gère un réseau haute tension dans la région de l'Ohio aux Etats-Unis, a indiqué mercredi 19 novembre que des températures particulièrement froides pour la saison avaient entrainé un nouveau record de demande d'électricité. Mardi 18 novembre,…
mer 2 Jan 2013
Alors que le plan cyclone vient d’être déclenché à le Réunion en ce 2 janvier 2013 (une alerte cyclonique orange indiquant un danger dans les 24 heures a été lancée à 10h locales, soit 7h à Paris), EDF rappelle aux…
mer 10 Juil 2013
L’éclairage public représente environ 40% des dépenses d’énergie électrique pour les collectivités territoriales. Pour faire des économies, certaines villes ou pays mettent en place des systèmes innovants d’éclairage de la voirie. Deux sortes d'innovations se profilent : les lampadaires qui…
lun 10 Avr 2017
Prévue dans les articles 26 et 27 de la loi de transition énergétique pour la croissance verte, l'individualisation des frais de chauffage met en place dans les logements collectifs, une facturation de la consommation réelle de chaque occupant. Elle permet…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *