L'extraction pétrolière sous la banquise arctique : le Parlement européen se prononce contre L'extraction pétrolière sous la banquise arctique : le Parlement européen se prononce contre

Contre l’extraction pétrolière sous la banquise arctique

Le Parlement européen a demandé jeudi 16 mars 2017, via une nouvelle résolution non contraignante, l’interdiction de toute activité d’extraction pétrolière « dans les eaux arctiques gelées » de l’UE et de la Norvège. Cette résolution fait suite à l’annonce par Oslo, quelques jours auparavant, de sa volonté d’intensifier l’exploration pétrolière en Arctique.

Si le gouvernement norvégien n’a pas été expressément cité dans cette résolution du Parlement européen, il en est sans aucun doute la cible. Oslo a en effet confirmé récemment son intention de développer l’exploitation pétrolière offshore sur son territoire en lançant le 14 mars dernier une nouvelle enquête d’utilité publique sur un nombre record de permis d’exploration pétrolière dans les eaux de l’Arctique, dont près d’une centaine en mer de Barents.

Lire aussi : Hydrocarbures : la Norvège veut intensifier l’exploration pétrolière en Arctique

Considérant cette initiative comme contraire aux efforts de lutte contre le changement climatique, le Parlement européen a alors demandé de manière officielle que soit interdite l’extraction pétrolière « dans les eaux arctiques gelées de l’Union et de l’Espace économique européen« . Le texte initial évoquait la nécessité d’une « interdiction totale de l’extraction de pétrole et de gaz dans l’Arctique« , mais une large majorité de députés s’est prononcée contre ce passage, par 414 voix contre 183, laissant ainsi libre court aux velléités norvégiennes.

Lire aussi : La Banque européenne d’investissement réaffirme son engagement pour le climat

Cette nuance est ici déterminante dans le sens où elle offre au gouvernement norvégien un argument de poids pour s’extraire du débat, et éviter toute accusation potentielle. Le porte-parole du ministère de l’Énergie, Hakon Smith-Isaksen, a pu ainsi faire valoir, en réponse au Parlement européen, que la Norvège ne menait pas et ne comptait pas entreprendre d’activités pétrolières « dans les eaux glacées de l’Arctique« .

Crédits photo : Heju

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 7 Déc 2016
Lundi 5 décembre dernier, Benoit Galland, directeur général d’Akuo Energy, premier producteur français indépendant d’énergies renouvelables, et Fady Gemayel, président directeur général de la papeterie Gemdoubs, ont posé la première pierre du chantier de construction de la centrale Cogénération Biomasse…
jeu 2 Oct 2014
L'abandon progressif du nucléaire en Allemagne est loin d'être sans conséquence, et si le recours croissant au charbon dans la production électrique a déjà entraîné une hausse des émissions de CO2 (un comble pour un "tournant énergétique"), il pourrait également avoir un…
ven 6 Jan 2017
La forêt de Sherwood, dans le comté de Nottinghamshire au Royaume-Uni, célèbre repère de Robin des Bois et de ses acolytes, serait aujourd'hui très convoitée pour ses réserves en gaz de schiste. Des études préliminaires à l'exploitation de la zone…
mar 10 Déc 2013
Selon l'étude annuelle du cabinet de conseil PwC, les émissions de gaz à effet de serre des 20 grands producteurs d'électricité européens ont augmenté de 0,6% entre 2011 et 2012. Des émissions en hausse pour une seconde année consécutive, crise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *