L'extraction pétrolière sous la banquise arctique : le Parlement européen se prononce contre L'extraction pétrolière sous la banquise arctique : le Parlement européen se prononce contre

Contre l’extraction pétrolière sous la banquise arctique

Le Parlement européen a demandé jeudi 16 mars 2017, via une nouvelle résolution non contraignante, l’interdiction de toute activité d’extraction pétrolière « dans les eaux arctiques gelées » de l’UE et de la Norvège. Cette résolution fait suite à l’annonce par Oslo, quelques jours auparavant, de sa volonté d’intensifier l’exploration pétrolière en Arctique.

Si le gouvernement norvégien n’a pas été expressément cité dans cette résolution du Parlement européen, il en est sans aucun doute la cible. Oslo a en effet confirmé récemment son intention de développer l’exploitation pétrolière offshore sur son territoire en lançant le 14 mars dernier une nouvelle enquête d’utilité publique sur un nombre record de permis d’exploration pétrolière dans les eaux de l’Arctique, dont près d’une centaine en mer de Barents.

Lire aussi : Hydrocarbures : la Norvège veut intensifier l’exploration pétrolière en Arctique

Considérant cette initiative comme contraire aux efforts de lutte contre le changement climatique, le Parlement européen a alors demandé de manière officielle que soit interdite l’extraction pétrolière « dans les eaux arctiques gelées de l’Union et de l’Espace économique européen« . Le texte initial évoquait la nécessité d’une « interdiction totale de l’extraction de pétrole et de gaz dans l’Arctique« , mais une large majorité de députés s’est prononcée contre ce passage, par 414 voix contre 183, laissant ainsi libre court aux velléités norvégiennes.

Lire aussi : La Banque européenne d’investissement réaffirme son engagement pour le climat

Cette nuance est ici déterminante dans le sens où elle offre au gouvernement norvégien un argument de poids pour s’extraire du débat, et éviter toute accusation potentielle. Le porte-parole du ministère de l’Énergie, Hakon Smith-Isaksen, a pu ainsi faire valoir, en réponse au Parlement européen, que la Norvège ne menait pas et ne comptait pas entreprendre d’activités pétrolières « dans les eaux glacées de l’Arctique« .

Crédits photo : Heju

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 25 Avr 2017
Alors que la France vient de s'équiper d'un tout nouveau terminal méthanier à Dunkerque (à l'initiative de Dunkerque LNG, filiale du groupe EDF), et d'augmenter ainsi de manière significative sa capacité d'accueil et de stockage de gaz naturel liquéfié (GNL),…
mar 6 Juin 2017
A l’instar de la Chine et de l’Union européenne, l’Inde s’est elle aussi posée en défenseur de l’accord de Paris sur le climat suite au retrait américain annoncé par Donald Trump jeudi 1er juin 2017. Narendra Modi, le Premier ministre…
mar 18 Août 2015
D’ici 2018, la Nouvelle-Zélande ne produira plus d’électricité à grande échelle à partir du charbon. Genesis Energy, principal producteur d’électricité du pays, a annoncé la fermeture de ses tranches de charbon  encore en fonctionnement à la centrale de Huntly. Ces…
ven 3 Mar 2017
Les Etats membres de l'Union européenne sont parvenus, mardi 28 février, à une position commune sur la réforme du système européen d'échange de quotas d'émissions, permettant l'ouverture de négociations avec le Parlement européen. Le plus grand marché du carbone au…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *