L'extraction pétrolière sous la banquise arctique : le Parlement européen se prononce contre L'extraction pétrolière sous la banquise arctique : le Parlement européen se prononce contre

Contre l’extraction pétrolière sous la banquise arctique

Le Parlement européen a demandé jeudi 16 mars 2017, via une nouvelle résolution non contraignante, l’interdiction de toute activité d’extraction pétrolière « dans les eaux arctiques gelées » de l’UE et de la Norvège. Cette résolution fait suite à l’annonce par Oslo, quelques jours auparavant, de sa volonté d’intensifier l’exploration pétrolière en Arctique.

Si le gouvernement norvégien n’a pas été expressément cité dans cette résolution du Parlement européen, il en est sans aucun doute la cible. Oslo a en effet confirmé récemment son intention de développer l’exploitation pétrolière offshore sur son territoire en lançant le 14 mars dernier une nouvelle enquête d’utilité publique sur un nombre record de permis d’exploration pétrolière dans les eaux de l’Arctique, dont près d’une centaine en mer de Barents.

Lire aussi : Hydrocarbures : la Norvège veut intensifier l’exploration pétrolière en Arctique

Considérant cette initiative comme contraire aux efforts de lutte contre le changement climatique, le Parlement européen a alors demandé de manière officielle que soit interdite l’extraction pétrolière « dans les eaux arctiques gelées de l’Union et de l’Espace économique européen« . Le texte initial évoquait la nécessité d’une « interdiction totale de l’extraction de pétrole et de gaz dans l’Arctique« , mais une large majorité de députés s’est prononcée contre ce passage, par 414 voix contre 183, laissant ainsi libre court aux velléités norvégiennes.

Lire aussi : La Banque européenne d’investissement réaffirme son engagement pour le climat

Cette nuance est ici déterminante dans le sens où elle offre au gouvernement norvégien un argument de poids pour s’extraire du débat, et éviter toute accusation potentielle. Le porte-parole du ministère de l’Énergie, Hakon Smith-Isaksen, a pu ainsi faire valoir, en réponse au Parlement européen, que la Norvège ne menait pas et ne comptait pas entreprendre d’activités pétrolières « dans les eaux glacées de l’Arctique« .

Crédits photo : Heju

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 2 Oct 2015
Le premier producteur d’électricité au monde entame une revue stratégique de ses actifs dans les énergies fossiles, conformément au souhait de son PDG, Jean-Bernard Lévy. Le 28 septembre dernier, la sous-secrétaire d'Etat au ministère de l'Industrie italien, Simona Vicari, a…
jeu 26 Mai 2016
Alors que près d’un tiers des stations service sont en pénurie d’essence, les représentants des entreprises tirent la sonnette d’alarme. Une situation qui pourrait ne pas s’améliorer puisque les centrales nucléaires veulent se joindre à la contestation. (suite…)
jeu 20 Mar 2014
Les techniques de captage et de stockage du CO2 pourraient représenter une solution intéressante pour limiter les rejets de gaz carbonique liés à la production de l’électricité et à l’activité industrielle en général. C’est particulièrement le cas pour les pays…
dim 30 Oct 2016
La mise en service commerciale du terminal méthanier de Dunkerque a été retardée de quelques semaines. Après avoir reçu une première livraison de gaz naturel liquéfié en juillet, l’installation sera finalement opérationnelle au mois de décembre. Toutefois, le directeur du…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *