Éolien offshore : le gouvernement accorde un délai supplémentaire pour le 3ème appel d'offres - L'EnerGeek Éolien offshore : le gouvernement accorde un délai supplémentaire pour le 3ème appel d'offres - L'EnerGeek

Éolien offshore : le gouvernement accorde un délai supplémentaire pour le 3ème appel d’offres

Intégrant pour la première fois en France une procédure de dialogue concurrentiel permettant aux candidats potentiels de s’informer sur le cahier des charges, le troisième appel d’offres consacré au parc éolien offshore de Dunkerque, a vu sa date limite repoussée d’une semaine par le ministère de l’Energie. Ce délai supplémentaire doit permettre aux candidats de mieux intégrer cette nouvelle procédure.

Alors que la première phase de dépôt des candidatures des groupes intéressés (seuls ou en consortium) devait s’achever le 28 février dernier, le ministère de l’Energie a décidé cette semaine de reporter au 6 mars la date limite de dépôt des candidatures pour l’appel d’offres du futur parc éolien en mer au large de Dunkerque dans le nord de la France. « Il y a eu beaucoup de questions posées à la CRE donc les professionnels ont demandé un délai pour bien s’approprier les réponses et cette nouvelle procédure« , explique le ministère.

Lire aussi : Jean-Bernard Lévy prône la simplification administrative dans l’éolien offshore

Une fois ce délai passé, la CRE disposera d’un mois pour sélectionner sur des critères techniques et financiers, les entreprises qui poursuivront avec l’administration une phase dite de dialogue concurrentiel pour définir le cahier des charges définitif du projet. « Ces échanges pourront prendre 4 à 6 mois« , ajoute le ministère, avant un dépôt des candidatures définitives.

Lire aussi : Parc éolien offshore de Dunkerque : le gouvernement table sur une mise en service en 2022

Plusieurs groupes se sont déjà montrés intéressés par ce projet estimé entre 250 et 750 MW de puissance, dont le groupe français EDF et l’allemand WPD Offshore. Rappelons qu’il s’agit ici du troisième appel d’offres lancé par l’Etat français pour développer les éoliennes marines « posées » en France et que la mise en service de ce parc au large de Dunkerque est prévue pour 2022.

Crédits photo : Ad Meskens

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 23 Nov 2015
Dans son rapport annuel, l’Agence Internationale de l’Energie affirme que la demande mondiale d'énergie va augmenter de 30% d'ici à 2040. A l’origine de cette hausse de la consommation, la publication évoque la croissance chinoise et indienne. Si ce scénario se…
jeu 12 Jan 2017
Malgré des sécheresses à répétition qui fragilisent son fort potentiel hydroélectrique et plongent régulièrement le pays dans de graves crises énergétiques, la Zambie poursuit le développement de l'énergie hydraulique. Le gouvernement cherche actuellement à mobiliser des fonds dans le cadre…
mer 31 Déc 2014
Si les énergies renouvelables telles que le solaire et l'éolien sont sans conteste des énergies d'avenir, elles restent malgré tout dépendantes des conditions météorologiques et de l'avancée des technologies de stockage de l'électricité. En phase de développement, les énergies marines pourraient…
jeu 26 Mar 2015
Europlasma, société industrielle française spécialisée dans la conception et l'exploitation de solutions plasma pour la production d'énergie renouvelable et la valorisation des déchets dangereux, a annoncé dans un communiqué publié le vendredi 20 mars dernier l'installation d'un nouvel échangeur thermique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *