Éolien offshore : le gouvernement accorde un délai supplémentaire pour le 3ème appel d'offres - L'EnerGeek Éolien offshore : le gouvernement accorde un délai supplémentaire pour le 3ème appel d'offres - L'EnerGeek

Éolien offshore : le gouvernement accorde un délai supplémentaire pour le 3ème appel d’offres

Intégrant pour la première fois en France une procédure de dialogue concurrentiel permettant aux candidats potentiels de s’informer sur le cahier des charges, le troisième appel d’offres consacré au parc éolien offshore de Dunkerque, a vu sa date limite repoussée d’une semaine par le ministère de l’Energie. Ce délai supplémentaire doit permettre aux candidats de mieux intégrer cette nouvelle procédure.

Alors que la première phase de dépôt des candidatures des groupes intéressés (seuls ou en consortium) devait s’achever le 28 février dernier, le ministère de l’Energie a décidé cette semaine de reporter au 6 mars la date limite de dépôt des candidatures pour l’appel d’offres du futur parc éolien en mer au large de Dunkerque dans le nord de la France. « Il y a eu beaucoup de questions posées à la CRE donc les professionnels ont demandé un délai pour bien s’approprier les réponses et cette nouvelle procédure« , explique le ministère.

Lire aussi : Jean-Bernard Lévy prône la simplification administrative dans l’éolien offshore

Une fois ce délai passé, la CRE disposera d’un mois pour sélectionner sur des critères techniques et financiers, les entreprises qui poursuivront avec l’administration une phase dite de dialogue concurrentiel pour définir le cahier des charges définitif du projet. « Ces échanges pourront prendre 4 à 6 mois« , ajoute le ministère, avant un dépôt des candidatures définitives.

Lire aussi : Parc éolien offshore de Dunkerque : le gouvernement table sur une mise en service en 2022

Plusieurs groupes se sont déjà montrés intéressés par ce projet estimé entre 250 et 750 MW de puissance, dont le groupe français EDF et l’allemand WPD Offshore. Rappelons qu’il s’agit ici du troisième appel d’offres lancé par l’Etat français pour développer les éoliennes marines « posées » en France et que la mise en service de ce parc au large de Dunkerque est prévue pour 2022.

Crédits photo : Ad Meskens

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 9 Sep 2016
Depuis la reprise du pôle énergie d’Alstom, General Electric emploie approximativement 100 000 salariés en Europe. Mais alors que l’entreprise se présente comme « une référence mondiale du management », une grève est prévue vendredi 8 septembre pour protester contre son plan de…
lun 9 Mai 2016
Technology Review, la revue du MIT (Massachusetts Institute of Technology), est passée par la France au mois d'avril pour la quatrième édition de ses prix annuels dédiés à l'innovation et réalisés en partenariat avec BNP Paribas. Dix innovateurs français de…
lun 5 Déc 2016
Confrontée à une pollution atmosphérique record et pressée par ses objectifs de lutte contre le changement climatique, l'Inde s'est engagée dans une politique ambitieuse de promotion de l'énergie solaire. Le pays vient notamment d'inaugurer une nouvelle centrale solaire à Kamuthi,…
mer 22 Jan 2014
La transition énergétique est-elle remise en cause en Allemagne ? Le gouvernement Merkel s’en défend, il n’empêche le nouveau ministre Allemand de l’économie Sigmar Gabriel (photo) ne fait pas de mystères sur l’évolution des subventions accordées aux énergies nouvelles : elles…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *