Climat : les émissions de GES françaises en baisse de 16% depuis 1990 - L'EnerGeek

Climat : les émissions de GES françaises en baisse de 16% depuis 1990

Si l’objectif de la France de réduire de 40% ses émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2030 semble encore loin, la tendance à la baisse se poursuit malgré tout depuis le début des années 1990, et se serait même accélérée depuis le milieu des années 2000. Selon un rapport publié jeudi 16 février par le ministère de l’Environnement et de l’Energie, ces émissions auraient déjà diminué de 16,2% entre 1990 et 2014.

La France a enregistré entre 1990 et 2014 une baisse de plus de 16% de ses émissions de gaz à effet de serre (contre 24% en moyenne pour l’Union européenne), et rempli ainsi une petite moitié de ses objectifs fixés par la loi de transition énergétique. Le gouvernement espère en effet atteindre moins 40% dès 2030 et diviser par 4 ses émissions globales d’ici 2050, toujours par rapport au niveau de 1990.

Lire aussi : Baisse des émissions de gaz à effet de serre : où en sommes-nous ?

Au cours de cette période, les émissions de l’industrie manufacturière et de l’énergie ont fortement baissé en France (respectivement -42% et -44%), mais celles des transports a augmenté (+11%) tout comme celles des déchets (+12%). Les transports dominaient toujours le classement des secteurs les plus émetteurs en 2014 avec 29% des émissions, contre 20% pour l’agriculture (élevage et utilisation d’engrais), 18,5% chacun pour l’habitat résidentiel et les bureaux et l’industrie manufacturière, 9,5% pour l’industrie de l’énergie et 4% pour le traitement des déchets. Le rapport du ministère indique toutefois que “depuis le milieu des années 2000, la tendance des émissions de gaz à effet de serre est à la baisse pour l’ensemble des secteurs“.

Lire aussi : Climat : l’UE devra fermer ses centrales au charbon d’ici 2030 pour respecter ses engagements

Concernant les émissions elles-mêmes, elles étaient composées en 2014 à 73,2% de CO2, devant le méthane (12,9%) et le protoxyde d’azote (9,3%). Enfin, l’empreinte carbone par habitant est évaluée à 8,3 tonnes par personne en 2015, contre 9,1 tonnes en 2010 et de 9,7 en 2005 lorsqu’il a atteint son plus haut niveau.

Crédits photo : Mohri UN CECAR

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 21 Jan 2020
Dans un rapport rendu public ce lundi 20 janvier 2020, l'Agence Internationale de l'Energie (AIE) demande au secteur pétrolier et gazier d'intensifier ses efforts pour lutter contre la crise climatique. D'abord en réduisant les émissions liées à ses activités opérationnelles.…
lun 22 Jan 2018
Si les travaux de rénovation énergétique permettent de réduire à court terme les dépenses d’un logement, ils peuvent parfois représenter un investissement conséquent et la question de leur rentabilité en cas de revente se pose. Un propriétaire désireux de vendre…
mar 10 Sep 2013
Dans son rapport "The cloud begins with coal", réalisé par Digital Power Group, cabinet de conseil en énergie et technologie dont il est le PDG, Mark Mills affirme qu'un smartphone consomme plus d'énergie qu'un réfrigérateur classique. Une information choc, qui…
jeu 4 Oct 2018
En raison de son faible coût de production, le plastique est utilisé à grande échelle dans les processus industriels, notamment pour fabriquer des produits jetables. Une utilisation massive et mal contrôlée dont nous avons évoqué les conséquences environnementales dans un…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.