La plus grande centrale solaire du monde en projet à Dubaï La plus grande centrale solaire du monde en projet à Dubaï

La plus grande centrale solaire du monde en projet à Dubaï

solaire

Plus connus pour leurs réserves en hydrocarbures, les Emirats arabes unis anticipent pourtant depuis plusieurs années l’après pétrole via le développement de sources d’énergie alternatives. La compagnie publique émiratie DEWA par exemple, a confirmé mercredi dernier l’attribution aux groupes espagnols Gransolar, Acciona et italien Ghella, du projet de construction de 800 MW supplémentaires sur le site de la centrale Mohammed Ben Rached Al-Maktoum dans l’émirat de Dubaï.

Selon un communiqué du consortium Gransolar-Acciona-Ghella confirmé cette semaine par le PDG de l’Autorité de l’eau et de l’électricité de Dubaï (DEWA), Saïd Mohamed al-Tayer, ces trois partenaires auraient signé « un contrat pour construire la plus grande centrale photovoltaïque du monde » sur le site du parc Mohammed Ben Rached Al-Maktoum.

Lire aussi : Comment Dubaï entend lutter contre le réchauffement climatique

Ce parc solaire comporte déjà depuis 2013 des installations d’une capacité de 13 MW, et une deuxième phase doit y ajouter 200 MW d’ici avril 2017. Le consortium mené par Gransolar sera chargé de la troisième phase, qui prévoit l’installation de 800 MW supplémentaires d’ici 2020. La centrale sera équipée alors de plus de trois millions de panneaux photovoltaïques répartis sur environ 17,8 kilomètres carrés, et permettra d’éviter l’émission de près de 1,4 million de tonnes de CO2 par an. Le projet, dont le montant n’a pas été dévoilé, sera remis « clés-en-main » en vertu d’un contrat passé début décembre avec les compagnies publiques émiraties DEWA (l’Autorité de l’eau et de l’électricité de Dubaï) et Masdar, auxquelles le chantier avait été attribué en juin, précise le communiqué.

Lire aussi : Les Emirats arabes unis prévoient d’investir massivement dans les énergies renouvelables

En juin dernier, Dubaï avait déjà annoncé la construction prochaine dans ce parc d’une centrale solaire à concentration, une technologie différente du photovoltaïque, de 1.000 MW. DEWA prévoit que ce parc solaire atteigne au total 5.000 MW d’ici 2030 pour un investissement total estimé à près de 13,6 milliards de dollars par son PDG. Selon Saïd Mohamed al-Tayer toujours, l’émirat ambitionnerait « de produire 7% de son énergie à partir de sources renouvelables et de porter ce pourcentage à 75% en 2050« .

Crédits photo : UAE Interact

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 29 Mar 2017
La Banque européenne d’investissement (BEI), qui s'engage depuis plusieurs années déjà en faveur d'une économie sobre en carbone, respectueuse de l’environnement et capable de résister aux changements climatiques a annoncé, jeudi 23 mars 2017, la création d'un nouveau fonds d'investissement.…
jeu 12 Jan 2017
Mauvaise nouvelle pour la filière hydrolienne française. Le projet Nepthyp, l'un des symboles des grandes ambitions hexagonales en la matière, ne devrait finalement pas se concrétiser. Le groupe Engie a annoncé le 6 janvier dernier l'abandon du projet en raison du…
lun 27 Oct 2014
Consortium industriel créé en 2009, Desertec Industrial Initiative avait pour ambition de réaliser un immense projet d'énergie renouvelable en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. L'objectif était de développer le marché des énergies solaires et éoliennes dans ces régions à…
mer 30 Nov 2016
Programmé tous les deux ans et axé sur les services à l'environnement (eau, déchets, pollution, énergie), le salon Pollutec a ouvert ses portes mardi 29 novembre à Lyon. Il rassemble cette année jusqu'au 2 décembre plus de 2.200 exposants, dont…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *