Le fournisseur ekWateur lève 2 millions d'euros pour son développement Le fournisseur ekWateur lève 2 millions d'euros pour son développement

Le fournisseur d’énergie ekWateur lève 2 millions d’euros pour son développement

ekwateur

La société ekWateur, nouvelle venue sur le marché de la fourniture d’énergie en France, a annoncé jeudi 5 janvier, avoir levé 2 millions d’euros afin d’accélérer son développement. Son objectif, convaincre les consommateurs des atouts d’une énergie 100% renouvelable basée sur un modèle coopératif favorisant l’autoconsommation et le financement participatif.

Quatre mois après son lancement commercial en septembre 2016, le fournisseur français d’énergie collaboratif ekWateur a détaillé cette semaine les résultats de sa première levée de fonds s’élevant à plus 2 millions d’euros. « Ces fonds, levés auprès du fonds d’investissement Aster Capital, de BNP Paribas Développement et de Bouygues Telecom Initiatives, permettront à ekWateur d’accélérer sa croissance et le développement de nouvelles applications et services informatiques ainsi que d’étoffer ses équipes », a indiqué l’entreprise dans un communiqué.

Lire aussi : Les fournisseurs d’électricité français augmentent leur demande d’énergie nucléaire

Souhaitant accélérer son développement, cette jeune société alimente déjà 4.000 compteurs dans l’Hexagone et vise 100.000 compteurs d’ici mi-2018 et 500.000 à l’horizon 2021, répartis à parts égales entre gaz et électricité. Elle prétend pour cela proposer une électricité totalement renouvelable (par le biais de certificats de garantie d’origine) et un gaz comprenant au moins 5% de biométhane (voire 100% moyennant supplément) à un prix plus avantageux que les tarifs réglementés.

EkWateur entend jouer également sur son modèle collaboratif, impliquant le client dans les activités de l’entreprise. Le fournisseur d’électricité et de gaz veut permettre à ses clients de produire leur propre énergie et ultérieurement, de leur acheter l’énergie produite ou de leur proposer l’autoconsommation. Service que propose déjà EDF depuis le lancement début juin 2016 d’une offre baptisée « Mon Soleil & Moi » et destinée à encourager l’autoconsommation chez ses clients particuliers.

Lire aussi : L’Assemblée Nationale approuve le projet de loi sur l’autoconsommation

Selon les chiffres de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), 88% des 31,8 millions de sites résidentiels connectés à l’électricité étaient encore abonnés aux tarifs réglementés d’EDF à la fin du premier trimestre 2016. Dans le gaz, 57% des 10,6 millions de clients étaient aux tarifs réglementés d’Engie.

Crédits photo : EkWateur

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
Début octobre, le premier électricien d’Europe invitait le grand public à venir découvrir ses installations hydrauliques, thermiques, nucléaires, éoliennes et solaires. EDF organisait des journées portes ouvertes pour la 6ème année consécutive. En deux jours, la deuxième entreprise la plus…
mer 11 Déc 2013
En pleine croissance et encore largement dépendante des hydrocarbures pour sa production d’énergie (plus de 80% pour l’électricité), l’Inde représente une excellente opportunité de développement dans la fillière solaire. Ce pays qui compte plus d’un milliard d’âmes jouit en effet…
ven 29 Avr 2016
Dans un communiqué de presse du 27 avril dernier, le ministère de l'environnement et de l’énergie revient sur l’ordonnance visant à clarifier le droit applicable aux installations hydroélectriques. Officiellement, ce texte doit permettre de favoriser les énergies non polluantes dans…
mar 14 Juin 2016
Selon une étude réalisée par Finergreen, un cabinet d'ingénierie financière spécialisé dans les énergies vertes, « le potentiel du Nord-Est de la France est sous-estimé ». D’après leurs estimations, ces territoires pourraient davantage participer à la transition énergétique en développant plus massivement l'énergie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *