Le premier parc éolien de France avec stockage inauguré en Guadeloupe - L'EnerGeek

Le premier parc éolien de France avec stockage inauguré en Guadeloupe

illsutration_marie_galante_photo_SmileyC’est à Capesterre-de-Marie-Galante, commune située dans le département de la Guadeloupe, qu’a été inaugurée à la fin du mois de juin la première centrale éolienne de France équipée d’un système de stockage d’électricité. Ce projet pilote et novateur vise à favoriser l’intégration de l’énergie éolienne dans une zone caractérisée par son éloignement du réseau électrique métropolitain. Explications.

Un système de stockage d’électricité…

C’est sous un magnifique soleil que les équipes de la société Quadran et ses partenaires se sont réunis sur le site de Petite-Place afin d’inaugurer officiellement la première centrale éolienne avec stockage de France. Cette nouvelle installation renouvelable remplace ainsi le parc éolien de Marie-Galante démantelé en 2013 au terme de sa durée d’exploitation.

Le parc de Petite-Place a été mis en service et relié au réseau électrique d’EDF en septembre 2015. Équipé de 9 éoliennes rabattables adaptées aux conditions cycloniques de la Guadeloupe, il permet de répondre aux besoins électriques de la quasi-totalité des 3 300 habitants de la commune de Capesterre-de-Marie-Galante grâce à une puissance cumulée totale de 2,5 MW.

Lire aussi : Le plus grand parc éolien de France inauguré à Perpignan

Sa particularité, qui en fait une installation unique en France, est qu’il est équipé d’un système de stockage de l’électricité de 460 kWh, constitué de batteries Lithium-Ion fabriquées par le constructeur français Saft. Ce dispositif, qui pallie l’intermittence de l’énergie éolienne, permet de stocker les surplus d’électricité générés par les éoliennes aux moments où la production est supérieure à la consommation. La fourniture d’électricité s’adapte ainsi aux besoins des habitants.

… pour pallier la double insularité de Marie-Galante

Le système de stockage de l’électricité associé au parc éolien de Petite-Place est d’autant plus légitime que l’île de Marie-Galante est dans une situation de double insularité. En plus d’être isolée du réseau électrique métropolitain, l’île de Marie-Galante est séparée de l’île de la Guadeloupe (et ses systèmes de production d’électricité) par une trentaine de kilomètres d’océan.

Comme pour tous les systèmes énergétiques insulaires de France, la Guadeloupe représente un défi majeur : dans le cadre de la transition énergétique, il s’agit de réduire sa dépendance aux énergies fossiles polluantes tout en favorisant la production locale de l’électricité à l’aide de ressources renouvelable. À ce titre, la centrale de Petite-Place permettra de verdir le mix guadeloupéen : la production des turbines éoliennes permet en effet d’éviter le recours aux hydrocarbures et de ne plus atteindre une consommation annuelle de 600 tonnes de fuel lourd.

À l’heure actuelle, la Guadeloupe tire la majeure partie de son électricité de ressources fossiles. En 2015, elle a en effet généré 1 759 GWh d’électricité, dont 82,2 % à partir d’énergie fossiles (fioul et charbon principalement). Le reste étant à mettre sur le compte des ressources renouvelables, photovoltaïque et géothermie en tête.

Lire aussi : La Réunion se fixe de nouvelles ambitions pour l’énergie solaire

Crédit photo : Smiley

Rédigé par : lucas-goal

Avatar
jeu 1 Fév 2018
Si la France ne compte actuellement qu’environ 500 méthaniseurs en service et affiche par conséquent un retard important sur ses voisins européens, notre pays dispose d’un potentiel très prometteur pour les prochaines décennies. Selon une étude publiée mardi 30 janvier…
lun 4 Mar 2019
Ce lundi 4 mars 2019, la première réunion du One Planet Lab était organisée à Paris. Cette initiative est née en septembre 2018 à l’occasion du second One Planet Summit. Le One Planet Lab va désormais servir de boîte à…
lun 30 Mai 2016
Calais Energie, filiale de Dalkia - groupe lui-même filiale à 100 % d'EDF -, vient d’inaugurer la seconde chaufferie biomasse raccordée au réseau de chaleur de la ville. Avec ce nouvel équipement, l’entreprise dépasse les 50 % d’énergies renouvelables et…
lun 2 Mai 2016
Accompagné de la ministre de l'Energie, de l'Environnement et de la Mer, Ségolène Royal, le président de la République, François Hollande, était présent les 25 et 26 avril derniers lors de la 4ème conférence environnementale du quinquennat. Le chef de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.