Genesis étudie le vieillissement des centrales nucléaires - L'EnerGeek

Genesis étudie le vieillissement des centrales nucléaires

RouenPlusieurs laboratoires de recherche se sont associés dans le cadre du programme Genesis, afin d’étudier le vieillissement des centrales nucléaires. Au total, 27,3 millions d’euros vont servir à « développer l’analyse expérimentale à l’échelle nanométrique des matériaux irradiés ».

A l’occasion de la fin des travaux du bâtiment consacré au programme Genesis (Groupe d’Etudes et de Nanoanalyses des Effets d’Irradiations), Nicolas Mayer-Rossignol, président de la région Haute-Normandie, a souligné « l’excellence de la recherche normande ». En partenariat avec le Commissariat à l’énergie atomique (CEA), l’université de Rouen sera effectivement chargée d’analyser le comportement des matériaux sous irradiation.

Grâce notamment au plan d’investissement d’avenir, mais aussi à l’aide financière des multiples acteurs publics locaux, les scientifiques bénéficient d’une enveloppe de 27,3 millions d’euros pour travailler sur cet enjeu central pour l’industrie nucléaire. Ce budget a en partie été consacré à l’achat du matériel nécessaire aux expériences : sondes atomiques, microscope électronique en transmission, microscope électronique à balayage doté d’un faisceau d’ions focalisés…

D’après le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, « les observations à l’échelle nanométrique rendront possibles de réels progrès dans la compréhension des phénomènes à l’origine de la dégradation des matériaux ». Concrètement, ce programme devrait servir à renforcer la sûreté des installations existantes tout en prolongeant leur durée de vie, mais aussi à élaborer de nouveaux matériaux pour les réacteurs de 4ème génération ou pour ceux dédiés à la fusion nucléaire (iter).

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
mer 19 Déc 2018
Ce mardi 18 décembre 2018, au lendemain de la COP24, l’Energeek publie une dataviz pour faire le point sur la répartition des efforts climatiques des différents blocs régionaux identifiés par l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE), tout en se focalisant sur…
lun 18 Juil 2016
En plus de deux REP toujours en fonction, la centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux est composée de deux réacteurs graphite-gaz (A1 et A2) fermés respectivement en avril 1990 et mai 1992. Le démantèlement de ces unités, qui devait être achevé en 2034,…
ven 8 Juin 2018
Alors que le réacteur EPR de Taishan en Chine enregistrait cette semaine sa première réaction en chaîne, (signe d’un processus de démarrage réussi), le groupe EDF poursuit son développement à l’international et profite de ce premier succès pour renforcer ses…
mar 7 Oct 2014
Le Président bolivien, Evo Morales, a annoncé le jeudi 2 octobre dernier la volonté de son gouvernement d'investir à long terme dans l'énergie nucléaire et de lancer la construction de la première centrale dans le département de La Paz d'ici…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.