Eolien et méthanisation : sept régions vont tester une autorisation simplifiée - L'EnerGeek

Eolien et méthanisation : sept régions vont tester une autorisation simplifiée

turbine_eolienne_photo_Martin CathraeLes énergies renouvelables ne sont pas exclues du « choc de simplification ». La loi du 2 janvier 2014, promise par François Hollande, devrait faciliter les démarches administratives pour réduire les délais d’instruction des projets. Dans un premier temps, 7 régions vont tester cette autorisation simplifiée pour les parc éoliens et les unités biomasse de méthanisation. Actuellement, il faut 6 à 8 ans en moyenne pour installer un parc éolien en France.

Pour l’instant, seulement sept régions volontaires sont concernées par ce « choc de simplification », testé à titre expérimental : la Basse-Normandie, la Bretagne, le Midi-Pyrénées, le Nord-pas-de-Calais, la Picardie, la Champagne-Ardenne et la Franche-Comté. Ce nouveau système d’autorisation regroupe trois autorisations auparavant délivrées distinctement : le permis de construire, l’autorisation de défrichement et la dérogation à l’interdiction de destruction d’espèces protégées.

Les projets de parcs éoliens et installations de méthanisation de ces régions seront montés selon la nouvelle procédure à partir du mois d’avril. L’objectif est de ramener le délais d’instruction des projets à 10 mois (contre plus d’un an pour 50% des projets à l’heure actuelle).

Une seconde ordonnance vise à cristalliser le cadre juridique d’un projet pendant deux année. Cette garantie juridique, “le certificat de projet”, sera testée en Aquitaine, Champagne-Ardenne et la Franche-Comté.

Prévues pour trois ans, ces expérimentations seront suivies par un groupe de travail de la commission spécialisée du Conseil national de la transition écologique (CNTE). “Un premier bilan sera établi dès la fin de l’année 2014“, précise Philippe Martin.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 23 Oct 2013
L'énergie solaire ne sert pas uniquement à produire de l'électricité. Les installations solaires thermiques sont des dispositifs qui récupèrent l'énergie du rayonnement solaire pour la transformer en chaleur grâce à un fluide colporteur. Dans le secteur du bâtiment, ces panneaux…
mer 13 Fév 2013
Une étude australienne du Bloomberg Energy Finance révèle que l’énergie éolienne serait moins chère que le charbon et le gaz dans ce pays.   La conclusion de cette étude pourrait avoir un impact significatif dans un pays qui tire la…
sam 13 Mai 2017
Le 20 janvier 2017, l'école des Mines située à Albi a inauguré en grandes pompes sa toute nouvelle plateforme de recherche nommée Valthéra. Un outil de recherche et développement qui vient renforcer les capacités de l'école et qui doit permettre…
jeu 22 Fév 2018
L’Agence française pour la biodiversité (AFB) a rendu, mardi 20 février 2018, un avis favorable avec réserves sur le projet de parc éolien en mer Dieppe-Le Tréport dont la partie nord-est du périmètre est située dans le Parc naturel marin…

COMMENTAIRES

  • Moi j’ai un choc d’incohérence! C’est bien Mr Hollande qui avait dit qu’il fallait revoir le financement car ce n’est pas à l’argent public de financer des effets d’aubaine, pour des résultats incertains..;?
    l’a-t-il fait?, les résultats sont-ils au rendez-vous?à savoir est-ce que les émissions de CO2 ont diminué?, et comment ces émissions pourraient-elles diminuer en France puisque cette électricité de mauvaise qualité aléatoire sera transportée et vendue très loin, après déperdition de puissance pendant le trajet?
    Comment l’administration pourrait-elle mieux contrôler quoi que ce soit, sachant que depuis 10 ans, elle a contrôlé tous les projets, et tous les riverains se plaignent?, sans que personne ne vienne les soulager, et les paysages sont gravement impactés. Pas de bilan sur les dégats sur la biodiversité;
    Mr Martin n’a rien d’un écologiste, et tous ces gens sont des amateurs, que nous ne souhaitons plus jamais revoir dans un gouvernement.
    AMC

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.