Le russe Rosatom va doubler la capacité d’une centrale nucléaire hongroise - L'EnerGeek

Le russe Rosatom va doubler la capacité d’une centrale nucléaire hongroise

centrale-depaks_hongrie_nucléaire_photoBarna Rovács (Rovibroni)Mardi 14 janvier, Moscou a annoncé avoir signé un accord portant sur le doublement de la capacité de la centrale nucléaire hongroise de Paks, d’ici à 2023. Un deuxième contrat conclu en l’espace de quelques jours pour Rosatom, après celui de fin décembre passé avec la Finlande

Rosatom va construire deux nouveaux réacteurs d’une puissance unitaire de 1.200 MW, pour cette centrale qui fournit déjà plus de 40% de l’électricité du pays.

La centrale de Paks, construite selon une technologie russe dans les années 70 est considérée comme très sûre par l’AIEA (Agence internationale de l’énergie atomique).

S’il participe à la diversification du mix électrique hongrois, ce contrat va renforcer la dépendance énergétique de Budapest  vis-à-vis de la Russie. Les trois quart des besoins énergétiques de la Hongrie sont actuellement couverts par Moscou, principalement via des importations de gaz et de pétrole.

Mais ce contrat nucléaire, attribué sans appel d’offres, pourrait avoir négocié en parallèle d’un accord sur l’approvisionnent en gaz russe. Et ce malgré le démenti du Premier ministre hongrois Viktor Orban.

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
mer 26 Avr 2017
Sur un marché mondial du démantèlement de plus en plus compétitif, le groupe français EDF affiche l’ambition de devenir un des leaders de la déconstruction nucléaire à l'international, et entend pour cela s'appuyer sur son expérience dans l'Hexagone. Premier réacteur…
lun 16 Mar 2015
En difficulté sur le chantier de l'EPR finlandais Olkiluoto 3, le groupe industriel français Areva pourrait bénéficier du soutien technique et logistique du groupe EDF. Des rumeurs circulent en effet sur la négociation d'un nouvel accord tripartite avec l'électricien finlandais…
mar 1 Juil 2014
EDF, qui a reçu il y a quelques mois le feu vert de Londres pour construire deux réacteurs EPR en Angleterre, n’est pas le seul groupe français actif dans le nucléaire outre-Manche. GDF Suez vient d’officialiser son accord avec Toshiba…
mar 7 Jan 2014
Avec 403,7 térawattheures (TWh), la production du parc électronucléaire français est restée stable par rapport à l’année 2012 (404,9 TWh). La production de l’année précédente aurait pu être dépassée en cas d’hiver rigoureux, mais un mois de décembre particulièrement doux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.