Les émissions mondiales de CO2 dans l’énergie ont augmenté en 2017

Les émissions mondiales de CO2 dans l’énergie ont augmenté en 2017

emissions_mondiales_C02_2017

Après trois de années de stagnation liée l’utilisation croissante des énergies renouvelables et du gaz naturel au détriment du charbon, les émissions mondiales de gaz carbonique dans le secteur de la production énergétique sont reparties à la hausse en 2017, selon un rapport publié jeudi 22 mars 2018 par l’Agence internationale de l’énergie (AIE). En cause pour expliquer cette nouvelle tendance haussière, les prix bas des combustibles fossiles et la baisse des efforts réalisés en matière d’efficacité énergétique.

Selon un nouveau rapport de l’Agence internationale de l’énergie publié jeudi 22 mars 2018, les émissions mondiales de gaz carbonique liées à l’usage de l’énergie ont augmenté de 1,4% en 2017 après trois années de stabilisation, atteignant 32,5 gigatonnes l’an dernier, contre 32,1 en 2016. Ces nouvelles émissions qui regroupent celles liées à la production d’électricité, au secteur de transport ou du bâtiment, traduisent les effets d’une croissance économique mondiale « robuste » (+3,7%), d’un retour aux combustibles fossiles (encouragé par des prix toujours très bas), et des moindres efforts consentis en matière d’efficacité énergétique, explique l’AIE.

Des efforts contre le changement climatique toujours insuffisants

« La croissance significative en 2017 des émissions de gaz carbonique liées à l’énergie nous indique que les efforts actuels pour combattre le changement climatique sont loin d’être suffisants », a commenté le directeur exécutif de l’AIE, Fatih Birol, cité dans un communiqué. Cette hausse contraste en effet avec la forte réduction des émissions nécessaire si l’on veut espérer atteindre les objectifs prévus par l’Accord de Paris sur le climat, à savoir, limiter la hausse des températures à 2°C (1,5°C dans le meilleur des cas) par rapport à l’ère préindustrielle.

Dans le détail, cette augmentation s’est principalement concentrée sur le continent asiatique qui représente plus des deux tiers de ces nouvelles émissions. La Chine par exemple a vu ses émissions augmenter de 1,7%. Un chiffre encore élevé mais qui reste néanmoins satisfaisant compte tenu de la forte croissance économique du pays (+7%) et des efforts réalisés pour remplacer progressivement l’exploitation du charbon et du gaz. La situation est plus inquiétante pour l’Europe qui a vu ses émissions progresser de 1,5%, « inversant certains progrès réalisés ces dernières années » en raison d’un recours accru au pétrole et au gaz, poursuit l’AIE. Certains pays enfin ont enregistré une baisse de leurs émissions contre la tendance générale. On peut citer ici le Royaume-Uni, le Mexique, le Japon ou les Etats-Unis qui ont vu leurs émissions diminuer de 0,5% malgré la politique pro charbon de Donald Trump, du fait d’un déploiement plus important des énergies renouvelables, cumulé à une baisse de la demande d’électricité.

Crédits photo : AIE

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
sam 7 Oct 2017
Les professionnels du secteur du bâtiment ont vigoureusement réagi, jeudi 28 septembre 2017, à l’annonce par le ministère de la Transition écologique, du "recalibrage" du Crédit d’impôt transition énergétique (CITE), et contesté une mesure qu’ils jugent contre-productive. Ces derniers considèrent…
mar 25 Avr 2017
Après une nouvelle hausse de 2,73% au mois de mars 2017, les tarifs réglementés du gaz devraient cette fois-ci poursuivre au mois de mai la tendance baissière entamée en avril. Selon le régulateur, une baisse de 3,3% devrait en effet…
mer 2 Août 2017
Avec ou sans les Etats-Unis, qui se sont retirés récemment de l’Accord de Paris, l’objectif de limiter le réchauffement climatique sous la barre des 2°C par rapport à l’ère préindustrielle paraît de toute façon bien difficile à réaliser. Selon une…
lun 15 Sep 2014
Depuis novembre 2013, l'Ukraine fait face une importante crise politique et ses relations avec la Russie se sont détériorées. Cette situation tendue n'a pas seulement mis en lumière des revendications séparatistes, elle a également soulevé des questions d'ordre énergétique. L'Ukraine est fortement…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *