Quel est l'impact environnemental du charbon dans le monde ? - L'EnerGeek

Quel est l’impact environnemental du charbon dans le monde ?

charbon

Même si le charbon continue de fournir 40% de l’électricité mondiale, il est aussi responsable de 45% des émissions de gaz à effet de terre.  Les pays du monde entier commencent à prendre conscience des dangers du réchauffement climatique et des conséquences de cette énergie fossile sur la santé des populations.

En effet, la Chine, les Etats-Unis et l’Inde, les principaux producteurs de charbon commencent à renoncer à leurs projets de nouvelles centrales à charbon pour laisser place aux énergies renouvelables. Dans le même temps, 120 centrales à charbon ont été arrêtées entre 2014 et 2016 en Europe.

Par exemple, il vous suffit de passer la souris sur la carte ci-dessous pour découvrir que la Chine a produit en 2014, 1890 millions de Tep (Tonne d’équivalent pétrole) de charbon pour une émission de CO2 de l’ordre de 6,6 tonnes métriques par habitant.
Sur la même année, la France a produit 0,19 million de Tep de charbon pour une émission de CO2 de l’ordre de 4,32 tonnes métriques par habitant.



Il était temps d’agir car selon une étude britannique de Our World in Data publié en 2017, pour chaque TWh d’énergie produit, le lignite (charbon brut) serait ainsi près de deux fois plus mortel que le pétrole (32,72 % contre 18,43 %), 12 fois plus que le gaz (2,82 %) et 442 fois plus que l’atome (0,07 %). Un taux qui peut s’expliquer par des conditions d’extraction dangereuses, mais surtout par la forte teneur en gaz à effet de serre (GES) des combustibles fossiles.

Source : Agence Internationale de l’Energie

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 8 Mai 2017
Le Président colombien Juan Manuel Santos a annoncé mercredi 3 mai 2017 la découverte par l'entreprise publique Ecopetrol et son associée américaine Anadarko, du gisement de gaz naturel le plus important depuis 28 ans dans les Caraïbes. Situées en eaux…
mer 7 Sep 2016
La compagnie d’assurance dirigée par Henri de Castries a lancé un appel aux pays du G20 afin qu’ils signent l’accord de Paris. Pourtant, même si l’entreprise a commencé à se détourner du charbon, elle continue de tirer ses revenus des…
mer 7 Déc 2016
Lundi 5 décembre dernier, Benoit Galland, directeur général d’Akuo Energy, premier producteur français indépendant d’énergies renouvelables, et Fady Gemayel, président directeur général de la papeterie Gemdoubs, ont posé la première pierre du chantier de construction de la centrale Cogénération Biomasse…
mar 18 Août 2015
D’ici 2018, la Nouvelle-Zélande ne produira plus d’électricité à grande échelle à partir du charbon. Genesis Energy, principal producteur d’électricité du pays, a annoncé la fermeture de ses tranches de charbon  encore en fonctionnement à la centrale de Huntly. Ces…

COMMENTAIRES

  • Une solution pour les mines de charbon

    Les mines de charbon profondes abandonnées présentent un bon potentiel géothermique. Dans les zones non tectoniques les températures augmentent en moyenne d’environ 25°C par kilomètre. La chaleur et le débit d’eau sont essentiels à l’extraction de l’énergie géothermique. Les mines sont donc souvent prometteuses en raison de leurs réseaux de galeries et de puits inondés à des profondeurs allant jusqu’à plusieurs centaines de mètres sous la surface.

    Le Royaume-Uni par exemple regorge de mines souterraines désertes. Elles contiennent environ 2 milliards de m3 d’eau à des températures qui sont constamment autour de 12-16°C et dans certains cas plus élevées. Si la chaleur correspondant à une chute de température de 4°C était retirée de ce volume, environ 38 500 TJ de chaleur renouvelable pourraient être libérés. Cette estimation prudente pourrait fournir suffisamment de chaleur pour chauffer environ 650 000 foyers via des pompes à chaleur. La demande de chaleur coïncide en plus souvent aux zones des mines abandonnées.

    http://theconversation.com/we-could-use-old-coal-mines-to-decarbonise-heat-heres-how-83848

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *