Eolien : Ségolène Royal lance un nouvel appel d'offres de 3000 MW Eolien : Ségolène Royal lance un nouvel appel d'offres de 3000 MW

Eolien : Ségolène Royal lance un nouvel appel d’offres de 3000 MW

éolien

Après les petits parcs éoliens de six turbines maximum, dont le nouveau mécanisme de soutien vient d’être validé par la Commission européenne, c’est au tour des projets de plus grande envergure d’être encouragés par le gouvernement. La ministre Ségolène Royal a annoncé vendredi 5 mai 2017, le lancement d’un nouvel appel d’offres pour l’implantation d’installations éoliennes de plus de six machines, pour un volume total de 3 000 MW.

En complément du soutien étatique accordé aux installations éoliennes terrestres de six mâts maximum, aux installations solaires de moins de 100 kWc, et aux installations de combustion du biogaz issu de stations d’épuration, le ministère de l’Energie et de l’Environnement a lancé la semaine dernière un nouvel d’offres pour les installations éoliennes de plus de six machines.

Lire aussi : Energies renouvelables : Bruxelles donne son feu vert à de nouveaux mécanismes de soutien français

Ce nouvel appel d’offres pour l’éolien terrestre comprendra six périodes, réparties sur trois ans, pour un volume total de 3 000 MW. La première période de dépôt des offres est fixée entre le 1er novembre et le 1er décembre 2017. Les six tranches d’appel d’offres seront publiées tous les six mois à raison de 500 MW à chaque fois. Le cahier des charges publié sur le site de la Commission de régulation de l’électricité (CRE) précise enfin que sur les sept aérogénérateurs minimum requis, l’un devra avoir une puissance nominale supérieure à 3 MW.

Lire aussi : Autoconsommation collective d’électricité solaire : un décret publié au Journal Officiel

Cette dernière initiative de la ministre en faveur des énergies renouvelables avant le changement de gouvernement à venir, fait suite au lancement en mars dernier de deux nouveaux appels d’offres solaires coup sur coup. Le premier concernant des projets de production d’électricité en autoconsommation, représentant un volume total de 450 MW, dont la première période de candidature se terminera en septembre. Le second portant sur 210 MW d’installations solaires innovantes, notamment la route solaire et l’agrivoltaïsme (projets solaires associés à des productions agricoles).

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 10 Avr 2014
A l’instar du gouvernement allemand qui vient d’annoncer son intention de réduire les subventions accordées aux énergies renouvelables en Allemagne, la Commission européenne suspend le régime dérogatoire dont bénéficient les énergies vertes en Europe. Bruxelles chercher à ouvrir ce secteur…
lun 22 Août 2016
Au début de l’été, l'Association des ingénieurs territoriaux de France (AITF) visitait le plus grand barrage d’Europe situé dans les Hautes-Alpes, en France. Le 21 août dernier, le magazine Sept à Huit, diffusé sur TF1, consacrait également un reportage à…
jeu 22 Août 2013
L'énergie éolienne, tout comme l'énergie solaire, présente le désavantage d'avoir une production d'électricité intermittente. Les éoliennes ne produisent en effet de l’électricité que lorsqu’il y a suffisamment de vent. Leur production ne correspond donc pas toujours au besoin en électricité…
mer 13 Mai 2015
EDF a fait un pas de plus vers la construction de sa première hydrolienne qui sera implantée dans la ferme expérimentale de Paimpol-Bréhat, dans les Côtes-d'Armor. Le navire hollandais en charge de la livraison des 3 éléments mécano-soudés du stator,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *