EDF : fermeture anticipée de la centrale thermique au fioul de Porcheville EDF : fermeture anticipée de la centrale thermique au fioul de Porcheville

EDF : fermeture anticipée de la centrale thermique au fioul de Porcheville

Destinée à l’origine à stopper son activité progressivement d’ici 2018, la centrale thermique au fioul de Porcheville dans les Yvelines, a finalement fermé ses portes de manière définitive ce lundi 1er mai 2017. Exploitée par le groupe EDF, cette centrale ne fonctionnait plus que de manière épisodique lors des pics soudains de consommation d’électricité.

Engagé dans un vaste plan de transformation de son parc de production thermique, destiné à remplacer de manière progressive ses tranches les plus polluantes contre de nouvelles installations au gaz plus durables (centrales CCG), le groupe EDF a confirmé fin avril, suite à une information du Parisien, la fermeture définitive depuis le 1er mai 2017 des quatre unités thermiques de la centrale de Porcheville. Cette décision d’anticiper la fermeture de ces tranches « a été annoncée lors d’un comité central d’entreprise (CCE) fin avril« , a indiqué un porte-parole d’EDF.

Lire aussi : Electricité : forte hausse de la production d’origine thermique en février

Le groupe français prévoyait initialement de ne fermer que deux tranches de la centrale de Porcheville ce printemps et les deux autres en 2018, mais le peu d’activité enregistré par la centrale ces derniers temps, et les avancées du plan de reclassement des salariés, l’ont convaincu d’anticiper cette fermeture. La centrale ne produisait déjà plus que quelques heures par an, et même si elle fut encore sollicitée cet hiver lors de la vague de froid, elle n’était plus rentable.

Lire aussi : L’innovation au service d’une énergie thermique plus durable 

« La décision de cesser l’exploitation des unités de production 1 et 2 au 1er avril 2017 a été prise en septembre 2016. L’arrêt des unités 3 et 4 a été anticipé, par une décision du 24 avril 2017, au 1er mai 2017 afin de faciliter la mise en œuvre des projets professionnels des salariés« , explique la groupe EDF dans un communiqué. Sur l’effectif total des salariés à la date du 1er janvier 2016 (199 salariés), trois quarts d’entre eux (153) ont déjà retrouvé un nouveau poste au sein du groupe EDF. Pour les autres salariés, le processus d’accompagnement pour une mobilité dans l’entreprise se poursuit.

Crédits photo : EDF

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 10 Déc 2013
EDF Luminus va fermer temporairement deux centrales à gaz à Angleur (78 MW, photo) et Izegem (22 MW) faute de rentabilité. Le groupe, qui possède 10% de la capacité électrique outre-Quiévrain, annonce également la fermeture définitive de l’unité fioul de…
mer 15 Fév 2017
Si les émissions de CO2 du secteur aérien n'entrent pas dans l'accord de Paris (COP21), les compagnies aériennes doivent cependant faire leur part du chemin pour contenir les gaz à effet de serre. Les biocarburants alternatifs durables ont dans ce…
jeu 12 Déc 2013
A Martigues, la sirène qui sonne tous les premiers mercredis du mois a sonné une seconde fois, mercredi 11 décembre.  Il n’était pas question de test mensuel de l'alarme, mais d’une opération d’une toute autre ampleur : en coopération avec les…
jeu 2 Mar 2017
La production d'électricité dans les territoires d'Outre-mer est un marché porteur et ouvre sans cesse de nouvelles perspectives en ces temps de transition énergétique. Le producteur français d'électricité Albioma, surtout présent dans les DOM-TOM, aura su en profiter pour booster…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *