Engie se détourne du gaz du schiste britannique - L'EnerGeek Engie se détourne du gaz du schiste britannique - L'EnerGeek

Engie se détourne du gaz du schiste britannique

Engie a annoncé jeudi 9 mars 2017 avoir cédé ses activités dans le gaz de schiste en Grande-Bretagne au suisse Ineos. Le groupe français poursuit ainsi son important plan de cessions engagé début 2016 dans le but d’éponger sa dette et de concrétiser un peu plus sa transition vers des activités exclusivement bas-carbone.

Engie E&P UK Limited, filiale du groupe français au Royaume-Uni spécialisée dans la production d’hydrocarbures, a confirmé jeudi dernier avoir cédé ses 15 licences d’exploration terrestre dont il n’est pas l’opérateur au groupe suisse Ineos Upstream Ltd. « Cette décision a été prise à la suite de la revue stratégique engagée par le groupe Engie à la suite à la baisse du prix des matières premières« , le pétrole et le gaz notamment, a précisé Engie à l’AFP.

Lire aussi : Engie poursuit la cession de ses centrales thermiques à l’international

La transaction porte, selon le communiqué du groupe Ineos, sur les participations minoritaires détenues par Engie dans ces permis, le groupe suisse étant déjà co-actionnaire de sept d’entre eux. Rappelons que l’énergéticien français avait intégré le marché du gaz de schiste outre-Manche en 2013, via la prise de participation minoritaire dans 13 permis d’exploration dans l’ouest du pays, jusqu’alors intégralement détenus par le groupe Dart Energy.

Lire aussi : Engie poursuit la cession de ses centrales thermiques à l’international

Cette nouvelle transaction permet à Engie de se rapprocher de son objectif de transformation qui prévoit notamment la cession d’environ 15 milliards d’actifs sur la période 2016-2018 dans les filières de production thermique. Engie cherche dans ce cadre à vendre son activité d’exploration-production (E&P) pétrolière et gazière, ainsi que sa participation financière dans Petronet LNG, un important importateur indien de gaz naturel liquéfié (GNL) dont il détient 10%. Le groupe français entend devenir à moyen terme un acteur majeur de la transition énergétique centré sur les énergies peu émettrices de CO2, les services énergétiques et les activités à prix régulés ou garantis contractuellement.

Crédits photo : Ineos

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 28 Nov 2016
Fort d'une production d'énergie d'origine renouvelable en pleine progression, le Canada intensifie ses efforts de lutte contre le réchauffement climatique et prévoit de réduire de 80% ses émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2050 par rapport à 2005. La ministre…
ven 20 Jan 2017
Si le gaz de schiste fait débat dans le reste de l’Europe, la Grande-Bretagne a pour sa part décidé de mettre le cap sur cette nouvelle ressource. Et la présence massive de gaz de schiste dans son sous-sol n’est pas…
mar 13 Déc 2016
La ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, était en visite à Dunkerque, dans le Nord, le 9 décembre dernier, afin d'inaugurer le nouveau site pilote BioTfuel. Ce projet unique au monde a pour objectif de développer un procédé de production de biogazole…
mar 25 Fév 2014
Le 28 janvier dernier, le Service de l'observation et des statistiques (SOeS) du ministère de l’Écologie a rendu publique sa synthèse sur les émissions de CO2 dues à la combustion d'énergie en 2011. L'augmentation de ces émissions est certaine, elle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *