Les tarifs réglementés du gaz pourraient légèrement baisser en février - L'EnerGeek

Les tarifs réglementés du gaz pourraient légèrement baisser en février

tarifs-reglementes-gaz

Après trois mois de hausse consécutive, les tarifs réglementés du gaz pourraient légèrement diminuer à compter du 1er février prochain selon une information du Figaro confirmée à l’AFP par une source proche du dossier. Ces tarifs sont recalculés chaque mois par la Commission de régulation de l’énergie (CRE) depuis la réforme de 2012 afin de mieux tenir compte de l’évolution des coûts d’approvisionnement du groupe Engie.

Voilà une bonne nouvelle pour les consommateurs qui devraient voir leur facture de gaz diminuer dès le mois de février. Les tarifs réglementés du gaz, appliqués par Engie à environ 5,8 millions d’usagers en France, devraient en effet légèrement baisser au 1er février, a-t-on appris la semaine dernière.

Lire aussi : Nouvelle hausse de 5% des tarifs du gaz en janvier

Cette baisse sera « de moins de 1 % », a précisé cette source, confirmant une information du Figaro (qui avance sur son site internet le chiffre de 0,6 %), et mettra fin ainsi à la tendance haussière en cours depuis le mois de novembre. Ces tarifs avaient en effet augmenté de manière significative ces derniers mois, plus particulièrement au mois de janvier pour lequel la CRE avait autorisé une hausse de 5 % du fait de l’augmentation d’une taxe et des coûts d’approvisionnement d’Engie.

Lire aussi : La Russie a couvert le tiers de la consommation européenne de gaz en 2016

Pour rappel, depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, les 10,6 millions de consommateurs français abonnés au gaz ont le choix entre les tarifs réglementés de l’ancien monopole, et les prix de marché, proposés tant par Engie que par ses concurrents (EDF, Direct Energie, Eni, Lampiris, etc). Les tarifs réglementés du gaz n’incluent pas les diverses taxes, mais comprennent les coûts d’approvisionnement d’Engie, et sont révisés mensuellement, selon une formule qui prend en compte les prix du gaz sur le marché de gros et le cours du baril de pétrole.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 28 Avr 2016
Souvent cité en exemple pour ses objectifs climatiques, le Danemark serait sur le point de revenir sur l’abandon du charbon et du gaz. Ce changement de stratégie s’explique surtout par l’explosion des prix de l’électricité liée au développement des énergies…
mar 20 Déc 2016
Les tarifs du gaz vont une nouvelle fois augmenter au mois de janvier, a annoncé le 17 décembre dernier la Commission de régulation de l'Energie (CRE). Cette hausse répercutera à la fois l'augmentation de la taxe intérieure sur la consommation de…
sam 10 Fév 2018
Largement encouragés par l’Etat dans le cadre de la loi de transition énergétique, les travaux de rénovation énergétique promettent généralement aux usagers, sur le papier en tous cas, de meilleurs performances et une réduction de leurs factures d’énergie. Mais la…
lun 22 Déc 2014
Le Maroc, qui a lancé un vaste programme d’investissement dans les énergies renouvelables, vient d’annoncer son souhait de développer également le recours au gaz naturel liquéfié pour renforcer son mix énergétique. Le pays ne dispose presque pas de ressources en…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *