Les tarifs réglementés du gaz pourraient légèrement baisser en février - L'EnerGeek

Les tarifs réglementés du gaz pourraient légèrement baisser en février

tarifs-reglementes-gaz

Après trois mois de hausse consécutive, les tarifs réglementés du gaz pourraient légèrement diminuer à compter du 1er février prochain selon une information du Figaro confirmée à l’AFP par une source proche du dossier. Ces tarifs sont recalculés chaque mois par la Commission de régulation de l’énergie (CRE) depuis la réforme de 2012 afin de mieux tenir compte de l’évolution des coûts d’approvisionnement du groupe Engie.

Voilà une bonne nouvelle pour les consommateurs qui devraient voir leur facture de gaz diminuer dès le mois de février. Les tarifs réglementés du gaz, appliqués par Engie à environ 5,8 millions d’usagers en France, devraient en effet légèrement baisser au 1er février, a-t-on appris la semaine dernière.

Lire aussi : Nouvelle hausse de 5% des tarifs du gaz en janvier

Cette baisse sera « de moins de 1 % », a précisé cette source, confirmant une information du Figaro (qui avance sur son site internet le chiffre de 0,6 %), et mettra fin ainsi à la tendance haussière en cours depuis le mois de novembre. Ces tarifs avaient en effet augmenté de manière significative ces derniers mois, plus particulièrement au mois de janvier pour lequel la CRE avait autorisé une hausse de 5 % du fait de l’augmentation d’une taxe et des coûts d’approvisionnement d’Engie.

Lire aussi : La Russie a couvert le tiers de la consommation européenne de gaz en 2016

Pour rappel, depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, les 10,6 millions de consommateurs français abonnés au gaz ont le choix entre les tarifs réglementés de l’ancien monopole, et les prix de marché, proposés tant par Engie que par ses concurrents (EDF, Direct Energie, Eni, Lampiris, etc). Les tarifs réglementés du gaz n’incluent pas les diverses taxes, mais comprennent les coûts d’approvisionnement d’Engie, et sont révisés mensuellement, selon une formule qui prend en compte les prix du gaz sur le marché de gros et le cours du baril de pétrole.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 12 Sep 2013
La production d’électricité de Madagascar provient essentiellement de deux sources : l’hydroélectricité et les énergies fossiles. En 2011, l'énergie hydroélectrique assurait 52% de la production électrique , les combustibles fossiles apportaient les 48% restants. Bien que Madagascar dispose d'un fort potentiel…
mar 7 Mai 2013
Selon le site l’Energie en Questions, le test du démonstrateur de captage du CO2 à la centrale thermique du Havre est en passe de commencer. Ce test, mené conjointement par Alstom et EDF sur la tranche 4 (charbon) de la…
mer 31 Août 2016
En Allemagne, les énergéticiens sont en pleine restructuration depuis la transition énergétique - « energiewende ». E.ON a ainsi décidé de créer une filiale entièrement dédiée au gaz et au charbon. Mais alors qu’Uniper a enregistré une perte de plusieurs milliards d’euros…
ven 20 Jan 2017
Si le gaz de schiste fait débat dans le reste de l’Europe, la Grande-Bretagne a pour sa part décidé de mettre le cap sur cette nouvelle ressource. Et la présence massive de gaz de schiste dans son sous-sol n’est pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *