Nouvelle hausse de 5% des tarifs du gaz en janvier - L'EnerGeek

Nouvelle hausse de 5% des tarifs du gaz en janvier

tarifs-reglementes-gaz-baisse-mars-2018

Les tarifs du gaz vont une nouvelle fois augmenter au mois de janvier, a annoncé le 17 décembre dernier la Commission de régulation de l’Energie (CRE). Cette hausse répercutera à la fois l’augmentation de la taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel (TICGN) et celle des coûts d’approvisionnement du fournisseur Engie, soit une hausse globale de 5% sur la facture des usagers.

Depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, les 10,6 millions de consommateurs français abonnés au gaz ont le choix entre les tarifs réglementés de l’ancien monopole, et les prix de marché, proposés tant par Engie que par ses concurrents directs (EDF, Direct Energie, Eni, Lampiris, etc). Les tarifs réglementés du gaz, auxquels ont souscrit près de 5,8 millions de consommateurs comprennent les coûts d’approvisionnement d’Engie et sont révisés mensuellement selon une formule qui prend en compte les prix du gaz sur le marché de gros et le cours du baril de pétrole.

Lire aussi : Gaz : pas de difficultés d’approvisionnement à prévoir cet hiver

Le renchérissement des coûts d’approvisionnement d’Engie se traduira par une hausse moyenne des tarifs réglementés (hors taxes) de 2,3% le mois prochain”, a indiqué la CRE dans une délibération parue samedi au Journal officiel. Dans le détail, la hausse au 1er janvier prochain sera de 2,4% pour les foyers qui utilisent le gaz pour se chauffer, de 0,8% pour ceux qui l’utilisent pour la cuisson et de 1,4% pour ceux qui en font un double usage (cuisson et eau chaude). “En cumulé, les tarifs réglementés du gaz ont toutefois enregistré une baisse moyenne de 1,2% depuis le mois de janvier 2016, et de 12% depuis janvier 2015″, précise la CRE.

Lire aussi : L’industrie gazière prévoit une hausse de la demande d’ici 2030

A ces évolutions s’ajoutera l’impact de la majoration de la taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel, applicable cette fois-ci à l’ensemble des consommateurs particuliers de gaz. Elle passera à 5,88 euros le mégawattheure (MWh) contre 4,34 euros actuellement, induisant une hausse d’environ 3% de la facture des consommateurs abonnés aux tarifs réglementés, selon un calcul de l’AFP. Soit une augmentation totale, pour ces derniers, de plus de 5%.

Crédits photo : Stevepb

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 20 Mar 2017
Si l'engagement des pays membres de l'Opep (et de certains pays non membres) de réduire la production globale de pétrole a bien été respecté pour les mois de janvier et février 2017, les effets sur les cours du barils devront…
L’OCDE vient de publier ses « examens environnementaux », dans lesquels une partie entière est consacrée aux objectifs de la France. D’après les experts de l’organisation internationale, qui se sont intéressés aux politiques publiques appliquées au cours des dix dernières…
jeu 8 Fév 2018
Dans le cadre de la transition énergétique, les centrales thermiques sont appelées soit à disparaitre, soit à évoluer vers un modèle plus respectueux de l’environnement, sur le modèle des unités de production des énergies renouvelables. Un défi énergétique et technologique…
lun 20 Fév 2017
Si le processus de méthanisation est bien connu pour la revalorisation énergétique des déchets verts en provenance de l'agriculture ou de l'industrie agroalimentaire, il n'avait encore jamais été appliqué à une échelle industrielle sur les déchets domestiques. C'est ce que…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.