La Russie a couvert le tiers de la consommation européenne de gaz en 2016 - L'EnerGeek

La Russie a couvert le tiers de la consommation européenne de gaz en 2016

La dépendance européenne au gaz russe se confirme. Selon les dernières déclarations du géant russe Gazprom, la Russie aurait couvert en 2016 près du tiers de la consommation de gaz du continent européen. Un niveau record qui ne semble pas affecté par les tensions croissantes avec l’Union européenne depuis 2014 sur le dossier ukrainien.

Les sanctions économiques et l’approvisionnement de l’Union Européenne

Au delà d’une crise diplomatique sans précédent entre l’Europe et la Russie depuis la fin de la guerre froide et l’annexion de la Crimée par la Russie suite au conflit ukrainien, ont redistribué les cartes de l’approvisionnement énergétique en Europe. Les sanctions économiques imposées à la Russie (reconduites récemment pour six mois supplémentaires) sont incompatibles à plus long terme avec la poursuite des importations de gaz naturel russe, et l’UE recherche va donc devoir trouver de nouvelles sources d’approvisionnement.

Lire aussi : L’Europe toujours plus dépendante du gaz russe

Existe-t-il une alternative à Gazprom ?

Un défi qui s’annonce très difficile à relever tant le gaz russe est aujourd’hui important pour l’approvisionnement du Vieux continent. Le gaz russe couvre à l’heure actuelle près du tiers de la consommation européenne, une proportion qui n’a pas réellement diminué depuis 2014. « La part du gaz de Gazprom en Europe augmente progressivement et a presque atteint le tiers de la consommation européenne« , indique le géant russe dans la dernière édition de son magazine Blue Fuel.

Si cette évolution s’explique notamment par les importantes livraisons effectuées en novembre, elle prouve surtout selon le groupe russe, qu’il est aujourd’hui « le seul fournisseur capable de mettre de manière sûre des volumes supplémentaires à ses clients en Europe« . Gazprom met en effet ses bons résultats en avant depuis plusieurs mois comme autant de preuves de la dépendance accrue de l’UE au gaz russe, bien que Bruxelles ou certains pays membres se soient opposés ces dernières années aux projets de nouveaux gazoducs.

Lire aussi : Gazoduc Nord Stream 2 : Gazprom en passe de trouver un accord avec l’Union européenne ?

Crédits photo : Gazprom

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 8 Fév 2017
Après avoir dévoilé début janvier une liste de 29 compagnies internationales qualifiées dans le cadre du développement de champs pétroliers et gaziers, l'Iran a repoussé la date limite de candidature, espérant ainsi voir plus de compagnies y participer. Téhéran aurait…
mer 17 Mai 2017
Après avoir traversé une crise politico-financière sans précédent, le Brésil tente désormais de se reconstruire en tirant le meilleur parti possible de ses ressources pétrolières. A cause du scandale Petrobras qui a éclaboussé une bonne partie de la classe politique,…
jeu 14 Août 2014
Alors que la moitié des réacteurs nucléaires belges ne fonctionnent plus pour des raisons conjoncturelles, la situation électrique belge pose problème. Ainsi, en plus des deux réacteurs, Doel 3 et Tihange 2, fermés depuis 2012 pour des problèmes techniques, s’ajoute le réacteur…
lun 19 Jan 2015
Après avoir traversé l'Atlantique l’alternateur de la centrale à cycle combiné gaz de Bouchain, dans le Nord, vient d’être installé avec succès. Il a fallu plus de six heures de manœuvres pour que la pièce de 330 tonnes soit insérée correctement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *