Hausse d'activité pour les centrales thermiques françaises en novembre Hausse d'activité pour les centrales thermiques françaises en novembre

Hausse d’activité pour les centrales thermiques françaises en novembre

Centrale de Cordemais

Mises à contribution suite à l’arrêt de plusieurs réacteurs nucléaires cet automne, les centrales thermiques françaises, et celles à gaz en particulier, ont permis de répondre à l’augmentation de la demande en électricité. Elles ont atteint selon le dernier bilan mensuel du gestionnaire RTE, des niveaux de production records depuis 2012.

Plébiscitées pour compenser l’arrêt de plusieurs réacteurs nucléaires, les centrales thermiques françaises ont enregistré au mois de novembre, une forte hausse de leur production d’électricité. « Le déficit de production nucléaire est compensé par la hausse de la production thermique à combustible fossile qui atteint, avec 6,7 TWh (térawattheures), son plus haut niveau depuis février 2012« , a indiqué le gestionnaire du réseau électrique à haute tension dans son aperçu mensuel sur l’énergie électrique.

Lire aussi : L’industrie gazière prévoit une hausse de la demande d’ici 2030

Les centrales à gaz auraient même atteint un niveau de production record depuis 2008. « C’est surtout le gaz (76%) qui a été davantage sollicité, surtout dans les régions Grand-Est, Hauts-de-France et Provence-Alpes-Côte d’Azur: avec 5,1 TWh, il atteint son niveau de production le plus élevé depuis 2008« , souligne RTE.

Ajoutée à une augmentation des importations, le recours accru à la production d’origine thermique a permis de compenser la baisse de production nucléaire et de faire face à une hausse de 8% (sur un an) de la consommation électrique en novembre, à 44,3 TWh, du fait de la fraîcheur des températures.

Lire aussi : EDF confirme le redémarrage de 7 réacteurs nucléaires en décembre

La situation devrait toutefois revenir à la normale dès cette semaine. Le groupe EDF a annoncé ce mercredi 20 décembre avoir redémarré le premier des sept réacteurs nucléaires qu’il prévoyait de relancer avant la fin de l’année à la suite de contrôles de sûreté. Le réacteur Dampierre 3 tournait presque à pleine puissance mardi (745 mégawatts sur 890 MW) tandis que le redémarrage de Gravelines 2 et Tricastin 3 est annoncé pour le 23 décembre, selon des données d’EDF publiées sur le site de RTE.

Crédits photo : EDF

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 13 Mai 2015
Malgré la hausse des coûts engendrée par la catastrophe de Fukushima, l'énergie nucléaire reste, au Japon, la source d'électricité la moins chère. C'est la conclusion d'un rapport publié lundi 11 mai par le ministère japonais de l'Économie, du Commerce et de…
mer 16 Sep 2015
Jeudi dernier se tenait le symposium de l'Association Nucléaire Mondiale (World Nuclear Association, WNA) qui rassemble les principaux acteurs du secteur. Au cours de cet événement, les perspectives et objectifs du nucléaire ont été exposés. La filière nucléaire se tient prête en…
ven 20 Déc 2013
L’IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire) vient de publier un rapport sur la sûreté de la radioprotection du parc nucléaire français en 2012. Selon l’organisme chargé de faire une veille technique permanente du parc nucléaire EDF (58 réacteurs), le…
jeu 8 Déc 2016
La Cour constitutionnelle allemande a donné raison mardi aux producteurs d'énergie qui réclamaient depuis 2012 une compensation financière à la sortie accélérée du nucléaire outre-Rhin, revenant ainsi sur l'une des mesures phare d'Angela Merkel. La chancelière avait en effet engagé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *