Pour WWF, des améliorations sont nécessaires pour poursuivre la transition énergétique - L'EnerGeek

Pour WWF, des améliorations sont nécessaires pour poursuivre la transition énergétique

G20A l’occasion du sommet du G20 organisé le week end dernier, les deux plus gros émetteurs de gaz à effet de serre (Chine et Etats-Unis) ont ratifié l’Accord de Paris sur le climat. Pour l’ONG WWF, cela confirme que « la transition énergétique mondiale est déjà en marche », même si le stockage de l’électricité d’origine renouvelable doit encore progresser.

Samedi 3 septembre, les deux premières puissances économiques mondiales ont ratifié l’Accord de Paris sur le climat, signé en décembre dernier par 195 parties. Désormais, 26 pays ont donc adopté le compromis élaboré à Paris lors de la COP21. Toutefois, la ministre de l’Energie française, Ségolène Royal, souligne qu’il n’entrera en vigueur qu’avec l’engagement de 55 pays représentants 55 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) avant 2020. C’est pourquoi, d’après le conseiller en chef sur les questions climatiques de Greenpeace Chine, Li Shuo, « la Chine [a souhaité] donner une impulsion pendant ce G20 pour pousser les autres pays invités à ratifier l’accord ».

En Europe par exemple, la Hongrie et la France sont les deux seuls pays à avoir confirmé leur intention de limiter le réchauffement climatique sous le seuil fatidique des 2°C. Ce qui n’empêche pas l’ONG WWF d’affirmer que « la transition énergétique mondiale est déjà en marche ». En effet, l’organisation fortement engagée sur les questions environnementales souligne 15 indicateurs qui témoignent selon elle d’un changement de paradigme.

Dans une interview qu’il a accordée au journal Libération, le directeur général de WWF France, Pascal Canfin, cite notamment la baisse du charbon et la hausse des énergies renouvelables pour appuyer ces propos. Surtout, à l’instar de Ségolène Royal sur LCI, il affirme que « l’économie qui protège les ressources naturelles est plus créatrice d’emploi que l’ancienne économie ». Pour autant, il souligne également les limites  des ENR en rappelant qu’il « reste des améliorations à faire, par exemple sur le stockage de l’électricité d’origine renouvelable ».

Lire aussi : Accord de Paris : l’OCDE précise la feuille de route

Crédit Photo : @Leconews

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 7 Juil 2017
Soumis à de fortes pressions économiques par ses voisins arabes qui l’accusent de soutenir "le terrorisme" et de se rapprocher de l'Iran, le Qatar ne s’en laisse pas conter et envisage même de renforcer ses positions sur le marché mondial du…
lun 8 Juin 2015
Romande Energie et l'EPFL (École polytechnique fédérale de Lausanne) ont inauguré fin mai à Lausanne leur nouveau parc solaire urbain. Il s’agit du « plus grand parc solaire suisse intégré à un complexe de bâtiments existants » et de l’un des…
mer 4 Sep 2013
En Afrique, les populations pauvres des villes et celles des zones les plus reculées du continent n'ont pas accès à l'électricité. Plus de 600 millions de personnes ne sont pas connectées au réseau classique d’électrification, et ce chiffre tend à…
mer 31 Août 2016
Du 19 au 22 octobre, les leaders du secteur de l’énergie ont rendez-vous à New York, aux Etats-Unis. Cette réunion, qui s’inscrit dans le cadre du Programme pour le développement durable à l’horizon 2030 des Nations unies, permettra notamment de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *