Pour WWF, des améliorations sont nécessaires pour poursuivre la transition énergétique - L'EnerGeek Pour WWF, des améliorations sont nécessaires pour poursuivre la transition énergétique - L'EnerGeek

Pour WWF, des améliorations sont nécessaires pour poursuivre la transition énergétique

G20A l’occasion du sommet du G20 organisé le week end dernier, les deux plus gros émetteurs de gaz à effet de serre (Chine et Etats-Unis) ont ratifié l’Accord de Paris sur le climat. Pour l’ONG WWF, cela confirme que « la transition énergétique mondiale est déjà en marche », même si le stockage de l’électricité d’origine renouvelable doit encore progresser.

Samedi 3 septembre, les deux premières puissances économiques mondiales ont ratifié l’Accord de Paris sur le climat, signé en décembre dernier par 195 parties. Désormais, 26 pays ont donc adopté le compromis élaboré à Paris lors de la COP21. Toutefois, la ministre de l’Energie française, Ségolène Royal, souligne qu’il n’entrera en vigueur qu’avec l’engagement de 55 pays représentants 55 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) avant 2020. C’est pourquoi, d’après le conseiller en chef sur les questions climatiques de Greenpeace Chine, Li Shuo, « la Chine [a souhaité] donner une impulsion pendant ce G20 pour pousser les autres pays invités à ratifier l’accord ».

En Europe par exemple, la Hongrie et la France sont les deux seuls pays à avoir confirmé leur intention de limiter le réchauffement climatique sous le seuil fatidique des 2°C. Ce qui n’empêche pas l’ONG WWF d’affirmer que « la transition énergétique mondiale est déjà en marche ». En effet, l’organisation fortement engagée sur les questions environnementales souligne 15 indicateurs qui témoignent selon elle d’un changement de paradigme.

Dans une interview qu’il a accordée au journal Libération, le directeur général de WWF France, Pascal Canfin, cite notamment la baisse du charbon et la hausse des énergies renouvelables pour appuyer ces propos. Surtout, à l’instar de Ségolène Royal sur LCI, il affirme que « l’économie qui protège les ressources naturelles est plus créatrice d’emploi que l’ancienne économie ». Pour autant, il souligne également les limites  des ENR en rappelant qu’il « reste des améliorations à faire, par exemple sur le stockage de l’électricité d’origine renouvelable ».

Lire aussi : Accord de Paris : l’OCDE précise la feuille de route

Crédit Photo : @Leconews

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 19 Déc 2016
La transition des tarifs d'achat bonifiés de l'électricité fixés à 82 euros le MWh à la vente de l'électricité produite directement sur le marché s'annonce moins confortable que prévu pour les professionnels de la filière éolienne. Selon un projet d'arrêté…
jeu 18 Sep 2014
Alors que le projet de loi de transition énergétique défendu par Ségolène Royal entrera au programme du Parlement en procédure accélérée dès la 1 er octobre prochain, Jean-Louis Bal, président du syndicat des énergies renouvelables, a exprimé devant la Commission…
lun 1 Déc 2014
Le groupe français EDF et la société égyptienne EEHC (Egyptian Electricity Holding Company) se sont engagés récemment dans un nouveau partenariat relatif à l'optimisation de la performance opérationnelle de deux tranches de production thermique exploitées par l'énergéticien égyptien. Selon les…
mar 5 Mai 2015
C’est depuis le siège social de Telsa Motors, à Palo Alto en Californie qu’Elon Musk, le dirigeant de cette dernière, a annoncé le lancement prochain d’un nouveau type de batterie capable de stocker l’énergie électrique provenant de la production solaire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *