L’énergie, pilier du développement sénégalais pour son président Macky Sall - L'EnerGeek L’énergie, pilier du développement sénégalais pour son président Macky Sall - L'EnerGeek

L’énergie, pilier du développement sénégalais pour son président Macky Sall

MackySallA l’approche du 11ème sommet du G20,  le président Macky Sall a réaffirmé la nécessité pour le Sénégal et l’Afrique d’intégrer et de participer plus concrètement à l’économie mondiale. Pour ce faire, il souhaite en priorité s’occuper des infrastructures énergétiques afin de développer l’industrie et éviter au maximum les délestages.

Le 11ème sommet du G20 aura lieu du 4 et 5 septembre à Hangzhou (Chine), avec pour objectif d’impulser « un élan salutaire au redressement et à la libéralisation du commerce, ainsi qu’à la création d’emplois ». Lors d’une conférence de presse à Dakar, le chef d’Etat sénégalais n’a pas caché son intention de participer aux travaux de la communauté internationale. En effet, précise le président, « il s’agit de la vision 2063, validée par l’Union africaine, celle d’une Afrique qui participe à l’économie globale ».

Mais selon Macky Sall, «  pour produire industriellement, il faut régler la question préalable de l’énergie » car « une fois qu’on a l’énergie, on peut développer l’industrie ». Une politique qui s’illustre au Sénégal par la construction de plusieurs centrales électriques et par des projets de barrages hydroélectriques. Ces investissements ont notamment été réalisés avec l’aide des entreprises chinoises et françaises.

Ces coopérations doivent par ailleurs aider le ministère de l’Energie et du Développement des Energies renouvelables à atteindre son objectif, à savoir porter les ENR à 20 % du mix énergétique du pays d’ici 2017. Enfin, ces nouvelles infrastructures permettront également d’améliorer les conditions de vie de la population de toute la région.

A en croire le journaliste de Jeune Afrique Amadou Oury Diallo, les délestages sont de moins en moins fréquents. Toutefois, il y a quelques jours encore, le directeur général de la Société nationale d’électricité du Sénégal (Sénélec), Mouhamadou Makhtar Cissé, n’a pas été en mesure d’expliquer le black-out qui est intervenu suite à l’incendie déclenché à la centrale électrique de Thionakh.

Lire aussi : Centrale de Bokhol : le Sénégal s’ouvre à l’énergie solaire

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
dim 16 Oct 2016
Organisé du 9 au 13 octobre à Istanbul (Turquie), le 23e Congrès mondial de l’énergie s’est intéressé à l’avenir du secteur. Parallèlement à une transformation de la production d'énergie, le cabinet Accenture Strategy et l'institut Paul Scherrer tablent sur une hausse de…
lun 5 Sep 2016
Peu évoquée dans la loi de transition énergétique, la question du gaz comme énergie de complément pour les années à venir paraît pourtant essentielle. Ses qualités et ses nombreuses applications possibles dans le stockage de l'énergie en font en effet…
jeu 6 Oct 2016
Energie renouvelable, locale et respectueuse de l’environnement, la géothermie offre en Indonésie un potentiel considérable pour la production d’électricité ou de chaleur. Cet archipel d'Asie du Sud-Est dispose en effet de ressources inégalées en la matière, mais peine encore à…
mer 13 Avr 2016
Dans un rapport publié par l’IRENA le 7 avril dernier, on apprenait que la production des énergies renouvelables a enregistré un taux de croissance record en 2015. Pour le directeur général de l’institution, M. Adnan Amin, cette performance confirme la…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *