Encre photovoltaïque : quand des photos produisent de l'énergie solaire - L'EnerGeek Encre photovoltaïque : quand des photos produisent de l'énergie solaire - L'EnerGeek

Encre photovoltaïque : quand des photos produisent de l’énergie solaire

cellules_solaire-impression_photo_Aalto_UniversitySi la production d’énergie solaire nécessite encore à ce jour des installations coûteuses et peu pratiques, améliorer son efficacité tout en réduisant son coût d’exploitation constitue un des grands défis de la recherche en matière d’énergies renouvelables. De nombreuses universités orientent désormais leurs études vers l’exploitation de cellules photovoltaïques applicables à tous types de surfaces permettant ainsi de transformer toute une gamme de produits en générateurs d’énergie. C’est notamment le cas de l’université d’Aatlo, en Finlande, qui a mis au point un procédé d’impression par jet d’encre de photographies et de textes capables de produire de l’énergie solaire.

L’impression d’une encre photovoltaïque

Une encre d’impression traductionnelle génère automatiquement de la chaleur lorsqu’elle est exposée aux rayons du soleil. L’objectif ici était donc de concevoir une encre photovoltaïque capable de transformer cette chaleur en électricité.

Présentée dans la revue scientifique Energy & Environmental Science, cette étude est basée sur les résultats d’une recherche précédente effectuée par l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne, en Suisse. Les chercheurs helvétiques sont parvenus à concevoir une encre composée de cellules solaires productrices d’énergie, via l’utilisation d’un colorant spécial favorisant l’absorption de la lumière. Ce mélange est ensuite imprimé sur un film en oxyde de titane servant d’électrolyte, et réagissant à l’opacité de l’encre en question. Plus elle est sombre, plus elle transmettra d’énergie.

Lire aussi : La Suisse réaffirme son ambition pour les énergies vertes

L’équipe de recherche d’Aalto a quant à elle poussé l’expérimentation encore plus loin et est parvenue à adapter cette encre à l’impression de photographies et de textes par une simple imprimante à jet d’encre classique. »La chose la plus difficile a été de trouver le bon solvant pour le colorant et les bons paramètres de jet d’encre pour obtenir une qualité d’impression précise et uniforme », explique Merve Özkan, doctorante qui a participé à cette expérimentation.

Des applications multiples malgré de faibles rendements

« Ces cellules solaires à jet d’encre imprimées sont aussi efficaces et durables que les cellules solaires traditionnelles. Elles ont enduré plus de mille heures de lumière continue et de stress thermique sans aucun signe de dégradation des performances », poursuit le chercheur Ghufran Hashmi, autre membre de l’équipe d’Aalto.

Pour autant, les rendements de cette « encre solaire » sont encore largement inférieurs à ceux des cellules solaires traditionnelles. Sur la durée de l’expérience, soit plus de 1 000 heures, les chercheurs ont noté un rendement moyen de 6,4 %. Un résultat au niveau des autres cellules photovoltaïques conçues par impression, mais encore loin de celui des cellules des panneaux solaires, dont le rendement se situe autour de 15 %.

Malgré tout, les résultats de cette recherche ouvrent de nouvelles possibilités pour le développement de produits décoratifs autoalimentés en énergie ou de cellules solaires intégrés au bâtiment. Ce dispositif pourrait en effet servir à alimenter de petits appareils électriques de faible puissance, et les cellules pourraient même être directement incorporées dans l’objet. « Avec l’impression à jet d’encre, le colorant photovoltaïque pourrait être imprimé dans une forme déterminée par un fichier image. L’opacité et la transparence des différentes parties de l’image pourraient alors être ajustées avec précision », concluent ses chercheurs.

Lire aussi : L’énergie photovoltaïque est-elle réellement renouvelable ?

Crédits photo : Aalto University

Rédigé par : lucas-goal

mar 1 Avr 2014
Facebook a réaffirmé sa volonté d’apporter internet à tous ceux qui n’y ont pas encore accès et cela par tous les moyens. Parmi les projets à l’étude, les avions-relais alimentés à l’énergie solaire pourraient bien l’emporter. Si les deux tiers…
lun 30 Mai 2016
Calais Energie, filiale de Dalkia - groupe lui-même filiale à 100 % d'EDF -, vient d’inaugurer la seconde chaufferie biomasse raccordée au réseau de chaleur de la ville. Avec ce nouvel équipement, l’entreprise dépasse les 50 % d’énergies renouvelables et…
mar 24 Nov 2015
Se détournant progressivement des combustibles fossiles, l'Afrique du Sud entend depuis plusieurs années déjà transformer son mix énergétique et favoriser le développement rapide des énergies décarbonées. Un contexte favorable aux énergies renouvelables qui aura permis à la société Bio2Watt de…
mer 27 Fév 2013
L’industriel français Alstom a été retenu par le groupe allemand Tenne T. pour relier cinq parcs éoliens offshore au réseau électrique terrestre, en mer du Nord. Au total 200 éoliennes doit être raccordées dans le cadre de ce projet nommé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *