Fessenheim: "le grand chelem de l'erreur » selon Nicolas Sarkozy - L'EnerGeek Fessenheim: "le grand chelem de l'erreur » selon Nicolas Sarkozy - L'EnerGeek

Fessenheim: « le grand chelem de l’erreur » selon Nicolas Sarkozy

FessenheimSarkozyEn déplacement en Alsace le 23 mai, Nicolas Sarkozy s’est rendu à la centrale nucléaire de Fessenheim. Devant les salariés du site industriel, l’ancien président de la République a promis de revenir sur la décision de fermer l’usine en cas d’alternance en 2017.

En tant que chef de l’opposition, c’est sans surprise que Nicolas Sarkozy a critiqué les points faibles de la politique énergétique du gouvernement. Concernant notamment la fermeture de la centrale nucléaire, il évoque un choix idéologique qui pourrait coûter cher à la France : avec d’abord plusieurs milliards d’euros d’indemnités et ensuite un manque à gagner de 7 milliards pour le budget de l’Etat.

Au-delà de l’approche comptable, il a dénoncé l’absence de pragmatisme de François Hollande sur la question énergétique : « Alors là, on aura fait le grand chelem de l’erreur : fermer Fessenheim, déstabiliser EDF, ridiculiser nos ingénieurs, détruire la filière nucléaire française, ne plus être au rendez-vous de nos engagements en matière (d’émissions) de CO2 et devenir dépendants de l’Allemagne pour faire fonctionner des centrales à charbon dont l’Europe ne veut plus ».

Crédit Photo : @LeLabEurope1

Rédigé par : jacques-mirat

jeu 3 Déc 2015
Le Premier ministre belge, Charles Michel, et le PDG d’Engie, Gérard Mestrallet, sont tombés d’accord pour prolonger l’exploitation des réacteurs nucléaires jusqu’en 2025. Pour bénéficier de cette source d’énergie décarbonée, des investissements de modernisation et de sécurisation sur les réacteurs…
mer 18 Fév 2015
Le groupe énergétique français EDF a publié, jeudi 12 février, un communiqué de presse centré sur son bilan opérationnel et financier pour l'année 2014. Une année qui permet à l'énergéticien d'afficher des résultats "solides" grâce aux "excellentes" performances des énergies…
jeu 24 Nov 2016
Interrogé par le Figaro mardi 22 novembre, Pierre-Franck Chevet, le Président de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), a fournis quelques précisions quant aux capacités disponibles du parc nucléaire français pour cet hiver. Les réacteurs d'EDF actuellement à l'arrêt, soit une…
mar 20 Sep 2016
La filière nucléaire française vient de renforcer sa présence en Grande Bretagne après la validation du projet d’Hinkley Point par le gouvernement de Theresa May. Pour autant, le directeur général d’EDF Energy, Vincent de Rivaz, ne limite pas ses ambitions à…

COMMENTAIRES

  • Bjr ; je crois que le president actuel avait fait des nombreuses promesses dont la fermeture de « Fesseinheim »
    mais on n’arrete pas une centrale nucleaire comme une voiture que l’on met a la casse , un demantelement coute tres cher sans compter le manque a gagner en cas de fermeture , de plus cette centrale a ete remise aux normes post-fukushima » et est validee pour encore 10 ans ; alors pourquoi tant de hâte ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *