Fessenheim: "le grand chelem de l'erreur » selon Nicolas Sarkozy - L'EnerGeek

Fessenheim: “le grand chelem de l’erreur » selon Nicolas Sarkozy

FessenheimSarkozyEn déplacement en Alsace le 23 mai, Nicolas Sarkozy s’est rendu à la centrale nucléaire de Fessenheim. Devant les salariés du site industriel, l’ancien président de la République a promis de revenir sur la décision de fermer l’usine en cas d’alternance en 2017.

En tant que chef de l’opposition, c’est sans surprise que Nicolas Sarkozy a critiqué les points faibles de la politique énergétique du gouvernement. Concernant notamment la fermeture de la centrale nucléaire, il évoque un choix idéologique qui pourrait coûter cher à la France : avec d’abord plusieurs milliards d’euros d’indemnités et ensuite un manque à gagner de 7 milliards pour le budget de l’Etat.

Au-delà de l’approche comptable, il a dénoncé l’absence de pragmatisme de François Hollande sur la question énergétique : « Alors là, on aura fait le grand chelem de l’erreur : fermer Fessenheim, déstabiliser EDF, ridiculiser nos ingénieurs, détruire la filière nucléaire française, ne plus être au rendez-vous de nos engagements en matière (d’émissions) de CO2 et devenir dépendants de l’Allemagne pour faire fonctionner des centrales à charbon dont l’Europe ne veut plus ».

Crédit Photo : @LeLabEurope1

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
mar 3 Juin 2014
La Russie et le Kazakhstan ont signé, jeudi 29 mai à Astana, un accord de coopération dans le domaine du nucléaire civil. Ce mémorandum, paraphé par Vladimir Poutine et son homologue kazakh Noursoultan Nazarbaïev à l'occasion du sommet du Conseil…
mar 16 Avr 2013
Hier lundi 15 mars, une mission de l’Agence internationale de l’Energie atomique (AIEA) a commencé sur le site accidenté de centrale nucléaire de Fukushima. Cette mission, la troisième de ce type depuis la catastrophe permet à la fois aux 12…
mar 22 Sep 2015
Le gouvernement britannique a annoncé ce lundi 21 septembre l'allocation d'une garantie financière de 2 milliards de livres au projet de centrale nucléaire de Hinkley Point, dans le sud-ouest de l'Angleterre. Une garantie qui devrait permettre d'accélérer la décision finale…
mar 26 Nov 2013
Le groupe nucléaire français Areva a annoncé en septembre dernier avoir remporté un contrat d'assistance auprès d'EDF. Cet accord de services et de solutions d'une durée de 5 ans (plus deux années supplémentaires optionnelles) consistera à accompagner l'électricien hexagonal dans…

COMMENTAIRES

  • Bjr ; je crois que le president actuel avait fait des nombreuses promesses dont la fermeture de “Fesseinheim”
    mais on n’arrete pas une centrale nucleaire comme une voiture que l’on met a la casse , un demantelement coute tres cher sans compter le manque a gagner en cas de fermeture , de plus cette centrale a ete remise aux normes post-fukushima” et est validee pour encore 10 ans ; alors pourquoi tant de hâte ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.