Vers une nouvelle gouvernance à RTE ? - L'EnerGeek

Vers une nouvelle gouvernance à RTE ?

BrottesLe PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy, vient de proposer au ministre de l’économie, Emmanuel Macron, d’ouvrir le capital de sa filiale RTE à des actionnaires privés. Le nouveau chef de Réseau de Transport d’Electricité, François Brottes, souhaite justement en profiter pour augmenter les fonds propres de l’entreprise.

Dans une interview accordée au journal Le Monde, le patron d’EDF a évoqué la possibilité d’établir une nouvelle gouvernance pour sa filiale RTE. En accord avec le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, il propose une ouverture du capital à de nouveaux partenaires. En effet, « bien que détenant 100 % des actions, EDF ne peut être un actionnaire de plein exercice puisque, en tant que producteur d’électricité, la loi nous interdit d’avoir la moindre influence industrielle sur RTE, qui doit être indépendant. De nouveaux actionnaires, eux, pourraient exercer pleinement leurs responsabilités ».

Selon le locataire de Bercy, la Caisse des dépôts pourrait ainsi investir dans le réseau d’électricité nationale. Ce dernier propose également de faire intervenir des investisseurs privés ou parapublics comme l’assureur CNP. De son côté l’ancien député socialiste devenu président de RTE, François Brottes, réclame « une augmentation de capital pour accompagner l’évolution de notre actionnariat », afin dit-il « de réagir à la consolidation des réseaux de transport électriques en Europe ».

Rédigé par : jacques-mirat

mar 27 Jan 2015
Dans le cadre de la transition énergétique française, le gouvernement ambitionne d'accélérer le déploiement des énergies marines renouvelables et d'atteindre une puissance installée de 6.000 MW à l'horizon 2020. Alors que le ministère de l'Écologie prépare le lancement d'un troisième appel…
mar 20 Oct 2015
Luminus, la filiale d’EDF en Belgique, vient de faire son entrée sur les marchés, pour faire face au désengagement des collectivités locales, actionnaires minoritaires (37,7%) du groupe. Par ailleurs, la firme entre dans une nouvelle phase de son développement, essentiellement…
mer 13 Avr 2016
La filière française de conversion d'électricité renouvelable en gaz est lancée. GRTgaz et le Grand Port Maritime de Marseille ont en effet annoncé le 30 mars dernier la signature officielle des accords industriels qui ouvrent la voix au développement du…
ven 14 Oct 2016
Vendredi 7 octobre, l’Observatoire de l'énergie solaire photovoltaïque en France a publié les résultats du second trimestre 2016. Malgré la baisse des raccordements au cours de cette période, les producteurs d'énergie solaire misent sur un rebond en 2017. (suite…)

COMMENTAIRES

  • comment un pays comme la France peut être à la merci de magouilles internationales( pardon on appelle ça des groupes ,trust… qui versent des dividendes énormes à nos politiques) et ne plus être maître de sa fourniture en énergie
    messieurs (et je reste poli )vous ne savez surement pas que pour démarrer ue centrale nucléaire il vous faut des centrales hydroélectriques
    A quand des « décideurs qui ont bossés en réel
    ils ne connaissent pas le coût de la vie,ils n’ont jamais réellement bossé (oups macron aurait travailllé pour une banque d’affaire vous savez ceux qui en supprimant des emplois permettent à leurs actionnaires de s’enrichir) je suis pas très malin mais pouvez vous me donnez un exemple d’actionnaires qui aurait aidé une entreprise à survivre
    pourrie vous aussi m’expliquer le fait que la CRISE n’ai produit que des trés trés riche et un maximum de « sans dents » comme disent nos « rois »
    a quand la révolution « , oh ,surement pas ,en déchirant une chemise c’est prison assuré alors que détourner des millions d’argent publiques c’est des années de procédures avec des avocats payés par les sans dent (encore eux) peut être que certains vont réagir et c’est tant mieux

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *