La gravité, une nouvelle source d'énergie exploitable ? - L'EnerGeek

La gravité, une nouvelle source d’énergie exploitable ?

Universe ArchitectureL’architecte néerlandais Janjaap Ruijssenaars (Universe Architecture) a développé une nouvelle technique pour produire gratuitement de l’énergie verte à domicile. Ce dispositif, baptisé « mécanisme de Ruijssenaars », permettrait de générer de l’énergie en déséquilibrant perpétuellement un poids, et constitue déjà, selon plusieurs scientifiques de renom, une alternative prometteuse aux technologies renouvelables solaire et éolienne.

Une exploitation efficace de la force gravitationnelle

Actuellement en instance de brevet, la nouvelle technique mise au point par l’architecte néerlandais n’a pas encore été dévoilée officiellement. On sait toutefois qu’elle consiste à déséquilibrer, à petite force, un poids placé en hauteur pour générer une plus grande force au niveau de la partie inférieure.

« De manière intuitive, j’ai pensé que la gravité devait avoir quelque chose à offrir, étant donné que tout est attiré vers la terre. En déséquilibrant au sommet un poids à peine stable grâce à une petite force, une grande force est créée à un point précis au niveau de la partie inférieure. L’idée était que cela devait produire quelque chose », explique Janjaap Ruijssenaars.

Grâce à l’utilisation intelligente de la gravité, cette invention permettrait d’augmenter de 20 à 80% l’énergie récupérée via la méthode piézoélectrique, qui convertit la pression mécanique en énergie électrique. Une progression que de nombreux scientifiques considèrent aujourd’hui comme capitale pour l’avenir de la piézoélectricité dans la production électrique et comme alternative valable aux énergies renouvelables intermittentes.

Comme le souligne Theo de Vries, maître de conférences du groupe Robotics And Mechatronics, associé à l’université de Twente, « Ruijssenaars a littéralement repensé la méthode, ce qui nous a fait commencer, en tant que scientifiques, à considérer cette méthode sous un nouvel angle. Tout ce qui est actuellement offert en tant qu’énergie mécanique sera réellement utile, grâce à cette invention. »

Une multitude d’applications possibles

Selon le communiqué, la société VIRO, une société d’ingénierie internationale qui résout des problèmes techniques pour les entreprises du secteur industriel, travaillera prochainement avec Ruijssenaars afin de trouver des applications pratiques à cette technique. Les utilisations potentielles peuvent comprendre la production d’un chargeur de téléphone durable et par conséquent « propre », ou d’un générateur d’éclairage domestique : les possibilités sont illimitées.

Pou rappel, la gravité comme source d’alimentation électrique avait déjà été mise en avant il y a quelques mois dans le cadre d’une invention bien concrète cette fois, et baptisée la « Gravity Light ». Destinée aux régions isolées des réseaux d’électricité, cette lampe est d’un format similaire aux lampes de camping manuels et fonctionne grâce à la force de la gravité. Elle est équipée d’une sorte de poulie avec d’un côté, la mise en place d’un poids d’environ 11 kilogrammes, et de l’autre, une LED.

En actionnant le dispositif, le poids atteint le sommet et redescend progressivement, alimentant ainsi un engrenage permettant d’allumer la LED. Chaque cycle de lumière dure entre 20 et 30 minutes en fonction du poids exacts appliqués.

Crédits photo : Universe Architecture

Rédigé par : livingston-thomas

jeu 13 Mar 2014
Depuis 1989 le Centre national d’équipements hydrauliques (alors le CNEH, devenu le CIH) est installé sur le technopôle savoyard. Ce 25ème anniversaire est l'occasion de rappeler que le CIH , principal gestionnaire des barrages français et employeur important, joue un…
ven 16 Oct 2015
A seulement quelques semaines de la conférence internationale sur le climat de Paris, la Chine a dévoilé fin septembre son ambition d'appliquer au niveau national dès 2017 un nouveau système de plafonnement et d'échange de droits d'émissions de gaz à…
jeu 25 Sep 2014
Après l’échec de la Conférence de Copenhague en 2009, le sommet de l’ONU sur le climat qui s’est tenu à New York a été l’occasion pour Ban Ki Moon, secrétaire général de l’organisation, de lancer un cri d’alarme et de…
lun 18 Mar 2013
Le 11 mars 2011, le Japon est victime d’un séisme de magnitude 9 dont l’épicentre se trouve au large de l’île de Honshu. Le tsunami engendré provoque un accident nucléaire sans précédent dans la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi. En…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *