Grand Paris : RTE augmente de 10% ses investissements en Île-de-France - L'EnerGeek

Grand Paris : RTE augmente de 10% ses investissements en Île-de-France

la_defense_photo_Loïc LagardeEn mars dernier, RTE s’engageait à rehausser le montant de ses investissements sur le réseau électrique français, afin d’accompagner un certain nombre de projets : création de la liaison électrique souterraine entre la France et l’Italie, raccordement du parc photovoltaïque de Cestas (le plus grand d’Europe)… Conformément à cet engagement national, la filiale d’EDF vient d’annoncer qu’elle comptait augmenter de 10% ses investissements en Île-de-France pour la seule année 2015. L’objectif : accompagner le développement du Grand Paris et plus globalement anticiper la hausse de la consommation d’électricité qui devrait frapper la région parisienne dans les années à venir.

Le Grand Paris est un projet d’aménagement de la capitale française qui a pour objectif de créer une métropole à rayonnement international au sein de la région Île-de-France. La création de ce Grand Paris sous-tend notamment d’importants chantiers dans le domaine des transports et des infrastructures d’habitation, et donc une demande en énergie supplémentaire.

« Aux 1.600 MW qu’il faut prévoir en raison de l’évolution naturelle de la population, il faut ajouter 2.200 MW dus aux besoins du Grand Paris », explique aux journalistes du Parisien le responsable RTE Île-de-France, Jean-Louis Muscagorry.

RTE estime par conséquent que la pointe de consommation devrait augmenter de 30% par rapport à 2011. Sans le projet du Grand Paris, cette augmentation n’aurait été que de 11%.

Aussi, afin d’assurer une alimentation électrique pérenne et de qualité en région parisienne, RTE a décidé d’investir 131 millions d’euros dans le réseau électrique de la capitale pour l’année 2015. Un investissement qui se chiffrera à 500 millions au total d’ici 2020. L’objectif est d’augmenter les capacités des lignes à haute tension et des 178 postes électriques de la région, qui rappelons-le, ne produit que 5% de l’électricité qu’elle consomme et doit donc en importer énormément depuis les autres régions.

RTE a d’ailleurs indiqué que le nouveau poste électrique de Nanterre, d’une puissance de 225.000 volts, serait mis en service dans le courant de l’automne 2015. Ce nouvel équipement permettra de désengorger les postes voisins, tout en sécurisant l’alimentation électrique de la zone de La Défense.

Crédit photo : Loïc Lagarde

Rédigé par : guy-belcourt

mer 18 Juin 2014
Alstom a annoncé avoir décroché un contrat relatif à l'intégration des énergies renouvelables dans le cadre du projet expérimental Smart Grid Vendée. Le département dédié aux réseaux électriques de l'industriel français fournira au département de la Vendée son système de…
lun 18 Avr 2016
La chercheuse de l’Ifri Carole Mathieu vient de publier une note intitulée L’industrie électrique américaine au défi de la transition bas-carbone. Pour préparer son avenir énergétique, la première puissance économique mondiale doit selon elle faire évoluer le rôle « des entreprises historiquement…
jeu 11 Jan 2018
Devenue l’une des nations les plus investies dans le développement des énergies renouvelables, la Chine vient d’inaugurer le premier tronçon de sa future route solaire. Un premier tronçon porteur d’espoir pour le pays car il propose une nouvelle technologie, sensée…
ven 20 Oct 2017
Largement favorisés par la loi de transition énergétique, les bus électriques commencent tout doucement à faire leur apparition dans les agglomérations françaises sans pour autant s’imposer franchement. Leur coût encore élevé et les difficultés associées au manque d’autonomie et d’infrastructures…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *