Energies marines : l'UE approuve un programme d'aides publiques portugais - L'EnerGeek

Energies marines : l’UE approuve un programme d’aides publiques portugais

windfloat_portugalLa Commission européenne a validé le jeudi 23 avril dernier le régime d’aides portugais en faveur de projets pilotes d’exploitation de l’énergie océanique. Visant à promouvoir les technologies liées aux énergies renouvelables, ce nouveau régime a été jugé conforme aux règles de l’Union européenne en matière d’aides d’Etat et en accord avec les grands objectifs environnementaux de l’Union. Il participera notamment au développement de l’éolien flottant au Portugal.

Le régime de subventions mis en place par le gouvernement portugais comprendra une variété de projets d’énergies renouvelables. Il permettra à la fois d’encourager le développement de projets-pilotes consacrés aux énergies renouvelables d’origine océanique et aux technologies éoliennes offshore innovantes, et d’atteindre les objectifs européens en matières d’énergie et d’environnement.

Comme l’explique dans un communiqué la commissaire européenne Margrethe Vestager, « le développement des nouvelles technologies renouvelables est crucial pour aider l’Europe à respecter ses engagements environnementaux et ce nouveau régime d’aides approuvé aujourd’hui est une étape importante pour développer de nouvelles technologies sur le marché ».

Le programme vise à soutenir des projets « pour une capacité installée totale de 50 mégawatts (MW) », dont 25 ont déjà été affectés au projet Windfloat. Des turbines éoliennes offshore flottantes seront testées, précise la Commission européenne, dans des conditions réelles de fonctionnement. Elle explique que ces éoliennes seront montées sur une plateforme flottante « et non sur des piliers fixés sur le fond marin ». Ce qui permet « de déployer la technologie en eaux plus profondes ».

Une technologie qu’on retrouvera également en France très prochainement. Une consultation publique est actuellement en cours et un appel à manifestation d’intérêt (AMI) devrait être lancé en juin prochain afin d’impulser cette nouvelle filière énergétique et industrielle. Trois fermes pilotes sont en projet en Méditerranée, alors qu’une zone d’exploitation pour l’éolien flottant a également été identifiée au large des côtes bretonnes.

Au Portugal, les 25 MW restants n’ont pas encore été attribués, mais plusieurs propositions seraient actuellement en cours de validation. Ces aides seront accordés pour une période de 25 ans et prendront la forme d’un tarif de rachat fixe destiné à compenser les coûts de production supplémentaires liés à ces nouvelles technologies. Les projets sélectionnés bénéficieront par ailleurs de subventions à l’investissement et d’un financement dans le cadre du programme NER300, programme de soutien de l’UE mis en place pour les projets énergétiques innovants et à faibles émissions de carbone.

Rappelons ici que les nouvelles dispositions européennes relatives aux aides d’Etat en matière de protection de l’environnement et de production énergétique ont été adoptées en avril 2014 et autorisent le financement de projets censés aider l’UE à atteindre ses objectifs environnementaux à l’horizon 2020. Ces dispositions englobent notamment les aides financières pour les activités de production d’électricité à partir de ressources renouvelables et les aides de soutien aux infrastructures énergétiques.

Crédits photo : Undtrakdrover

Rédigé par : livingston-thomas

lun 11 Mar 2013
Le 5 mars, le maire d’Angers Frédéric Béatse participait à l’inauguration de la centrale Biowatts dans le quartier de la Roseraie à Angers. Cette installation, portée par l'entreprise Dalkia, fournira de la chaleur  à 14000 foyers ainsi que de l'électricité…
jeu 23 Mai 2013
Le barrage hydroélectrique de Voulgans est situé sur la rivière de l’Ain, dans le Jura. D’une puissance de 262 MW, ce barrage voûte a été mis en service en 1970. Sa hauteur est de 135m, pour 425m de longueur. Son…
ven 13 Mai 2016
Chargée de la construction de trois parcs éoliens en mer, à Fécamp (Seine-Maritime), Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) et Courseulles-sur-Mer (Calvados), EDF vient d’annoncer un partenariat avec Enbridge, qui obtient 50 % des parts d’Eolien maritime France (EMF). (suite…)
ven 3 Fév 2017
Suite à la réforme du mécanisme de soutien dans la filière éolienne terrestre, la ministre de l'Environnement et de l'Energie a dévoilé son ambition de lancer prochainement un nouvel appel d'offres pour le développement des installations éoliennes terrestres de moyenne…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *