Des rumeurs sur un MacBook et un iPhone solaires - L'EnerGeek

Des rumeurs sur un MacBook et un iPhone solaires

Apple_logo_Joe RaviLes aficionados de la marque à la pomme peuvent se rassurer. Si Steve Jobs n’est plus là, Apple continuera d’innover.  Les rumeurs d’un nouvel iPhone et d’un nouveau Macbook solaire enflamment la toile. Apple souhaiterait devancer ses concurrents sur les applications des énergies renouvelables aux nouvelles technologies.

Un brevet qui date de 2012 laisse penser qu’Apple planche ou a planché sur un nouvel ordinateur capable de se recharger grâce à l’énergie solaire.

Le brevet a été repéré par Appleinsider. Il contient les dessins d’un MacBook disposant d’un écran « double-face », et des capacités de charge solaires. Le premier écran serait identique à celui du MacBook vendu actuellement. Les changements s’opéreraient au dos de l’ordinateur, là où se trouve le logo de la marque. La coque arrière serait équipée d’un second écran, opaque ou transparent, qui intégrerait des cellules photovoltaïques et qui permettrait également d’ajuster le volume sonore et la luminosité tactilement. Un tel dispositif offrirait par exemple la possibilité de travailler à la terrasse d’un café les après-midi ensoleillé.

L’existence d’un brevet n’aboutit évidemment pas toujours à son utilisation dans de nouveaux produits. Ce MacBook pourrait donc ne jamais exister. Mais à en croire les rumeurs qui circulent sur internet ces deux derniers jours, le MacBook ne serait pas le seul à pouvoir fonctionner grâce à l’énergie solaire.

Un iPhone solaire

Un autre produit phare de la marque à la pomme pourrait lui aussi recevoir un écran photovoltaïque. La rumeur est rapportée par le site américain NDTV et provient de l’analyste Matt Margolis. Celui qui suit de près les chaînes de production d’Apple est particulièrement attentif aux possibilités offertes par le nouveau verre que va utiliser Apple pour ses téléphones : le verre Sapphire, qui permettrait d’intégrer des cellules photovoltaïques sous un écran tactile.

Le nouvel écran de l’iPhone 6 fonctionnerait donc comme un panneau photovoltaïque. La firme à la pomme éliminerait ainsi le principal point faible des smartphones : l’autonomie. Il suffirait de laisser son téléphone au soleil pour que sa batterie se recharge automatiquement.

Cette initiative est rendue possible par la baisse des coûts des verres Sapphire. Leur fourchette de prix, auparavant comprise entre 13 à 18 dollars US, se situe désormais entre 3 et 5 dollars US par écran. Ces verres deviennent rentables à produire. D’après un rapport publié vendredi dernier, Foxconn – le constructeur chinois des iPhones – aurait déjà assemblé une centaine de modèles de la prochaine génération d’iPhone équipés de verres Sapphire.

Apple devrait dévoiler ses nouveaux modèles d’iPhone à l’automne, bien que l’entreprise pourrait donner des informations sur ses nouveautés à l’occasion de sa conférence annuelle du mois de juin, à San Francisco. A en croire ses rumeurs, le nouveau combat du géant californien sera l’autonomie de ses produits.

Crédit photo : Joe Ravi

 

 

 

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 14 Juin 2016
Avec 29 fermes solaires ouvertes ces derniers mois, le Chili ne parvient plus à écouler ses excédents de production et la distribue gratuitement à une partie de la population. Une aubaine pour les consommateurs bien que cette situation fragilise les énergéticiens.…
ven 20 Fév 2015
Le projet éolien offshore de Dogger Bank Creyke Beck a obtenu, mardi 17 février de la part du gouvernement britannique, une autorisation de construction. Ce double parc éolien, qui sera érigé au large de la côte Nord-Est de l'Angleterre, constitue…
ven 24 Mar 2017
Si la France a bien du mal à concrétiser ses premiers projets de parcs éoliens en mer, le Danemark fut le premier pays au monde à miser sur la filière éolienne offshore, et est considéré depuis plusieurs décennies déjà comme…
mar 10 Juin 2014
L'électricien français EDF a officialisé mercredi 4 juin la commande de deux turbines hydroliennes auprès du groupe français DCNS. C'est via sa filiale OpenHydro que ce constructeur naval, également spécialisé dans le secteur de l'énergie, fournira ces deux turbines à…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *