Des rumeurs sur un MacBook et un iPhone solaires - L'EnerGeek

Des rumeurs sur un MacBook et un iPhone solaires

Apple_logo_Joe RaviLes aficionados de la marque à la pomme peuvent se rassurer. Si Steve Jobs n’est plus là, Apple continuera d’innover.  Les rumeurs d’un nouvel iPhone et d’un nouveau Macbook solaire enflamment la toile. Apple souhaiterait devancer ses concurrents sur les applications des énergies renouvelables aux nouvelles technologies.

Un brevet qui date de 2012 laisse penser qu’Apple planche ou a planché sur un nouvel ordinateur capable de se recharger grâce à l’énergie solaire.

Le brevet a été repéré par Appleinsider. Il contient les dessins d’un MacBook disposant d’un écran « double-face », et des capacités de charge solaires. Le premier écran serait identique à celui du MacBook vendu actuellement. Les changements s’opéreraient au dos de l’ordinateur, là où se trouve le logo de la marque. La coque arrière serait équipée d’un second écran, opaque ou transparent, qui intégrerait des cellules photovoltaïques et qui permettrait également d’ajuster le volume sonore et la luminosité tactilement. Un tel dispositif offrirait par exemple la possibilité de travailler à la terrasse d’un café les après-midi ensoleillé.

L’existence d’un brevet n’aboutit évidemment pas toujours à son utilisation dans de nouveaux produits. Ce MacBook pourrait donc ne jamais exister. Mais à en croire les rumeurs qui circulent sur internet ces deux derniers jours, le MacBook ne serait pas le seul à pouvoir fonctionner grâce à l’énergie solaire.

Un iPhone solaire

Un autre produit phare de la marque à la pomme pourrait lui aussi recevoir un écran photovoltaïque. La rumeur est rapportée par le site américain NDTV et provient de l’analyste Matt Margolis. Celui qui suit de près les chaînes de production d’Apple est particulièrement attentif aux possibilités offertes par le nouveau verre que va utiliser Apple pour ses téléphones : le verre Sapphire, qui permettrait d’intégrer des cellules photovoltaïques sous un écran tactile.

Le nouvel écran de l’iPhone 6 fonctionnerait donc comme un panneau photovoltaïque. La firme à la pomme éliminerait ainsi le principal point faible des smartphones : l’autonomie. Il suffirait de laisser son téléphone au soleil pour que sa batterie se recharge automatiquement.

Cette initiative est rendue possible par la baisse des coûts des verres Sapphire. Leur fourchette de prix, auparavant comprise entre 13 à 18 dollars US, se situe désormais entre 3 et 5 dollars US par écran. Ces verres deviennent rentables à produire. D’après un rapport publié vendredi dernier, Foxconn – le constructeur chinois des iPhones – aurait déjà assemblé une centaine de modèles de la prochaine génération d’iPhone équipés de verres Sapphire.

Apple devrait dévoiler ses nouveaux modèles d’iPhone à l’automne, bien que l’entreprise pourrait donner des informations sur ses nouveautés à l’occasion de sa conférence annuelle du mois de juin, à San Francisco. A en croire ses rumeurs, le nouveau combat du géant californien sera l’autonomie de ses produits.

Crédit photo : Joe Ravi

 

 

 

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 23 Nov 2017
Le groupe français Engie a annoncé, mercredi 22 novembre 2017, avoir remporté quatre nouveaux contrats pour l'installation au Mexique de 690 mégawatts de projets éolien et solaire dans le cadre d’un appel d’offres national. Ces quatre projets (un parc éolien…
mer 20 Nov 2013
Jeudi 14 novembre, l'Ademe a publié une réactualisation de son rapport "La production éolienne d’électricité", apportant des données supplémentaires notamment sur le secteur français du petit éolien. L'organisme apporte quelques conseils aux porteurs de projets de petit éolien, dont 2.500…
mer 15 Nov 2017
Critiqué ces dernières semaines pour avoir voulu couper l’herbe sous le pied des Tepos (Territoire à énergie positive), le gouvernement joue désormais l’apaisement. Le secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, Sébastien Lecornu, a annoncé mardi…
lun 3 Juil 2017
Si l’urgence du combat climatique ne fait plus aucun doute, les délais qui nous sont impartis pour y remédier pourraient être bien plus courts qu’escompté. Selon un article publié le 28 juin 2017 dans le journal Nature par un groupe…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.