Éolien terrestre : des objectifs qui volent au gré du vent - L'EnerGeek

Éolien terrestre : des objectifs qui volent au gré du vent

Suite au bilan électrique 2012 publié par le gestionnaire du Réseau de Transport d’Electricité, le Syndicat des Energies Renouvelables (SER) et France Énergie Éolienne (FEE) pointent du doigt le retard qu’accumule la filière éolienne terrestre en termes de puissance installée. Avec une baisse de 19% de mégawatts raccordés par rapport à 2011, les deux syndicats s’inquiètent de l’avenir à court terme du secteur et jugent qu’il va être de plus en plus difficile de respecter les objectifs fixés pour 2020.

757 MW ont été raccordés au réseau électrique français en 2012. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, les raccordements éoliens sont en chute depuis quelques années : de 1190 MW en 2010 nous sommes passés à 928 MW en 2011 puis 757 MW l’année dernière. Comme le déclare, inquiet, Jean-Louis Bal (président du SER) « nous sommes à 54 % du rythme annuel qui nous permettrait de respecter les engagements que nous avons pris concernant le développement du parc éolien terrestre français qui doit atteindre 19000 MW en 2020« . Avec une puissance installée totale de 7450 MW en 2012, ce sont 11000 MW qui nous séparent desdits engagements, soit une moyenne de 1444 MW devant être installées chaque année d’ici la fin de la décennie.

« La filière éolienne ne peut attendre les conclusions du débat lancé par le Gouvernement. Les mesures d’urgence annoncées doivent être mises en œuvre très vite si nous voulons encore disposer des outils industriels et des compétences pour diversifier notre mix électrique à l’issue du débat sur la transition énergétique » précise le président du SER.

Une filière pesant 11.000 emplois directs

De son côté, le syndicat France Énergie Éolienne se pose des questions sur la faisabilité d’atteindre, en 2020, le chiffre de 10% du mix électriques pour l’énergie éolienne. Nicolas Wolff, président de FEE, souligne les difficultés de la filière éolienne et la menace qui pèse sur ses 11000 emplois directs. Selon lui « le bilan 2012 démontre la pertinence des mesures annoncées par Delphine Batho : la sécurisation du tarif d’achat éolien en collaboration avec la Commission européenne et les mesures d’allégement bientôt en discussion au Sénat, mais le temps est compté ».

Les deux syndicats s’accordent donc sur le fait que les mesures annoncées par Delphine Batho sont une des clefs qui permettra au secteur de l’énergie éolienne de sortir la tête de l’eau. Assouplissement de la règlementation, suppression des Zones de Développement Éolien, tarif de rachat bonifié… les professionnels se félicitent de l’engagement gouvernemental tout en soulignant l’importance de mettre en œuvre rapidement les mesures annoncées par la ministre de l’Écologie.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 5 Jan 2017
Le groupe énergétique Engie et Crédit Agricole Assurances ont annoncé mardi 3 janvier le renforcement de leur partenariat dans l'éolien terrestre via l'intégration des capacités de production de la filiale d'Engie MAÏA EOLIS. Initiée en 2013 par la création d'une…
mer 19 Juin 2013
La première éolienne à voile a été inaugurée ce week-end dans la commune de Grande-Synthe, dans le Nord (59). Inspirées des voiles des bateaux, ces éoliennes permettent une très bonne prise au vent, et cumulent de nombreux avantages par rapport…
mar 15 Nov 2016
Inauguré au début du mois de novembre par le Président François Hollande, le nouveau centre dédié aux énergies renouvelables de Locminé dans le Morbihan est unique en Europe. Produisant six types d'énergies renouvelables différentes, il permet à la Bretagne de…
mar 14 Juin 2016
Les énergies renouvelables sont une source indéniable d'emploi. C'est du moins ce qu'affirme l'Agence Internationale des Énergies Renouvelables (Irena), qui a publié mercredi 25 mai une étude intitulée "Énergies renouvelables et emplois - Bilan annuel 2016". Dans cet état des…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *