Prix de l’énergie : qui est le moins cher en Europe ? - L'EnerGeek

Prix de l’énergie : qui est le moins cher en Europe ?

prix, énergie, électricité, France, Europe, marché, comparatif, Hellowatt, gaz, prix de l'énergie, comparatif

Les variations des prix de l’énergie en Europe suscitent de vives discussions. En pleine reprise économique post-Covid et dans un contexte géopolitique tendu, les tarifs de l’électricité et du gaz sont au cœur des préoccupations des ménages. Hellowatt vient de publier son comparatif : la France se positionne parmi les pays européens qui proposent les tarifs les plus bas sur l’énergie.

 

Prix de l’énergie : des disparités bien marquées en Europe

L’année 2023 a marqué un tournant concernant le prix de l’énergie en Europe. Bien que les marchés de gros aient enregistré une baisse des prix début 2023, les ménages n’ont pas ressenti immédiatement ces effets. En France, le bouclier tarifaire a limité la hausse des prix à +15 % en février 2023 et +10% en août 2023 et il devrait limiter celle prévue pour février 2024 à  +8,6% (pour les options de base, contre 9,8 pour un abonnement HP/HC).

En effet, le prix de l’électricité a considérablement varié selon les pays suivant deux facteurs : l’inflation et les dispositifs d’aide mis en place par les États. En France, par exemple, le chèque énergie exceptionnel de 100 euros, mis en place fin 2021 et dont le nombre de bénéficiaires a été doublé, a permis de soutenir les ménages les plus modestes jusqu’en 2023. C’est surtout le gel des tarifs réglementés pour le gaz jusqu’à fin 2023 et le bouclier tarifaire sur l’électricité qui ont permis à la France de se distinguer de ses voisins européens. En juin 2023, le prix du kWh en France était de 24,50 c€, toujours bien en deçà de celui pratiqué en Allemagne (37,85 c€/kWh), aux Pays-Bas (34,93 c€/kWh) et au Royaume-Uni (46,46 c€/kWh). L’Espagne et l’Italie, quant à elles, bénéficiaient des tarifs inférieurs à la France, grâce notamment à des mesures spécifiques comme le cap de gas en Espagne. Cela lui a permis d’afficher un des tarifs les plus bas d’Europe : 15,18 c€/kWh en juin 2023.

 

Fin progressive du bouclier tarifaire : le dégel des taxes

 

Ces dispositifs d’aide sont progressivement voués à disparaître d’ici à 2025. C’est la fin du fameux quoi qu’il en coûte, et par conséquent, la fin du gel des taxes sur le prix de l’énergie. Autrement dit, même si les prix de l’énergie suivent le cours du marché, les gouvernements ne vont pas se gêner pour augmenter les taxes afin de renflouer les caisses. C’est sur ce principe que Bruno Le Maire compte mettre fin au bouclier tarifaire. Ces taxes financent diverses initiatives, y compris le développement des énergies renouvelables et la construction de nouvelles infrastructures énergétiques. Les consommateurs risquent donc bel et bien de ne pas pouvoir profiter de la baisse du prix de l’énergie, les fournisseurs cherchant, eux aussi, à limiter le coût des taxes susmentionnées.

C’est d’ailleurs ce qui est en cours : l’augmentation de la taxe d’accise, payée par les fournisseurs de gaz, a entraîné une première hausse du prix du gaz en janvier 2024, et une seconde augmentation est prévue en juillet 2024. Si cette hausse reste jusqu’à présent limitée, c’est bien parce que les prix sur le marché ont diminué. Après avoir atteint des sommets en août 2022 (342 euros/MWh), ils sont redescendus à 73 euros/MWh en janvier 2023. Il faut espérer que le marché se stabilise, sans quoi les fournisseurs n’auront d’autres choix que de répercuter leurs taxes sur les factures des consommateurs. L’avantage des taxes, si l’on peut dire, c’est qu’elles sont à l’initiative des gouvernements, qui ont le choix de les augmenter, mais aussi de les rabaisser. En 2023, les taxes constituaient près de 20 % des factures d’électricité des ménages européens, 22% pour la France. Dans certains pays, comme la Pologne, les taxes ont fait grimper de 94% la facture des consommateurs. A contrario, l’Irlande a permis en moyenne de réduire de 41% la facture d’électricité de ses compatriotes en baissant ses taxes.

 

 

 

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
Avec la fin du bonus écologique, les Allemands sont beaucoup moins enthousiastes à l'idée de passer à la voiture électrique. Une tendance qui préoccupe les constructeurs automobiles, qui ont maintes fois alerté sur une transition jugée trop rapide.   La…
HysetCo, la start-up française spécialisée dans les transports urbains à hydrogène, vient de franchir une étape décisive pour le développement de ses activités grâce à une levée de fonds de 200 millions d’euros, menée par Hy24, son principal actionnaire. Hy24…
mar 9 Jan 2024
Dans la quête infatigable d'une source d'énergie illimitée, des chercheurs islandais se lancent dans un projet hors du commun : le Projet Krafta Magma Testbed (KMT). Celui-ci vise à percer un tunnel jusqu'à une chambre magmatique, nichée à quelques kilomètres…
jeu 5 Jan 2023
Spécificité française, du moins en Europe, le superéthanol était de très loin le carburant le moins cher à la pompe depuis son lancement dans l’Hexagone, en 2007, principalement grâce à une fiscalité très avantageuse. Mais ces derniers mois, sont prix…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.