Chèque énergie : quel revenu à ne pas dépasser pour en bénéficier ? -

Chèque énergie : quel revenu à ne pas dépasser pour en bénéficier ?

inflation, chèque énergie, revenu minimum, revenus modeste, UC, unité de consommation, revenus fiscaux

Avec une hausse persistante de l’inflation et des prix de l’énergie, le chèque énergie s’impose comme un soutien important pour les foyers modestes. Voici les critères d’éligibilité à cette aide exceptionnelle.

Chèque énergie : des critères précis pour une aide ciblée

 

Le gouvernement a instauré le chèque énergie en 2018 comme une bouée de secours pour les ménages aux revenus modestes, permettant de régler leurs factures d’énergie. Des conditions de revenus rigoureuses encadrent l’attribution de cette aide pour cibler les foyers les plus touchés par l’inflation. La composition du foyer, exprimée en unités de consommation (UC), constitue la première étape pour déterminer l’éligibilité. La première personne du foyer représente 1 UC, la seconde 0,5 UC, et chaque personne supplémentaire apporte +0,3 UC. Ainsi, un couple avec deux enfants, par exemple, totalise 2,1 UC.

Le gouvernement attribue également cette aide exceptionnelle en fonction du revenu fiscal de référence (RFR) du foyer. Ce revenu ne doit pas excéder 11 000 euros annuels par unité de consommation – par personne du foyer. Le gouvernement a mis à disposition des simulateurs en ligne pour une vérification rapide et aisée de l’éligibilité. Généralement, les bénéficiaires n’ont à effectuer aucune démarche ; le gouvernement envoie automatiquement les chèques en se basant sur les déclarations fiscales. Par exemple, une personne célibataire sans enfant (1 UC) recevra jusqu’à 194 euros si son RFR ne dépasse pas 5 700 euros. Un foyer composé de trois personnes qui gagnent entre 6.800 et 7.850 euros par UC quant à lui pourra obtenir une aide de 126 euros.

 

Une aide exceptionnelle

 

La fonction principale du chèque énergie est de permettre aux bénéficiaires de régler directement leurs factures d’énergie auprès de leur fournisseur, que ce soit pour l’électricité, le gaz, le fioul, le bois, ou tout autre combustible utilisé pour le chauffage ou la production d’eau chaude. Comment l’utiliser ? Il vous suffit d’envoyer votre chèque énergie par courrier à votre fournisseur, accompagné d’une copie de la facture. Certains fournisseurs permettent son utilisation directement sur leur site internet. Cette aide peut également être utilisée pour financer des travaux visant à améliorer l’efficacité énergétique du logement, tels que l’isolation ou l’installation d’équipements utilisant des énergies renouvelables.

 

Il est important de noter que cette aide une date de validité limitée d’un an. Les envois du chèque énergie ayant débuté en avril 2023, les bénéficiaires de cette aide exceptionnelle ont jusqu’au 31 mars 2024 pour l’utiliser. Les ménages éligibles peuvent bénéficier simultanément du chèque énergie régulier, de la prime énergie pour leurs travaux de rénovation, et, en cas de circonstances particulières, du chèque énergie exceptionnel. Comme l’a indiqué le gouvernement, cette aide n’a pas pour vocation de perdurer dans le temps, elle sera supprimée après 2024.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 27 Nov 2023
Le gouvernement fait de la sobriété énergétique une de ses grandes priorités. La ministre de la Transition écologique, Agnès Pannier-Runacher, qui s'était félicitée des efforts des Français tout en négligeant la réalité de leur vie quotidienne, vient d'annoncer une expérimentation…
jeu 7 Déc 2023
Alors que 2024 approche, le chèque énergie est en attente pour de nombreux foyers français. Voici son objectif, les critères d'éligibilité, les éventuelles modifications de son montant, et les démarches nécessaires pour le recevoir en 2024.   Chèque énergie 2024…
jeu 7 Déc 2023
À l'aube d'une révolution automobile avec le passage aux véhicules électriques, un aspect crucial est souvent omis dans le débat public : le coût financier pour l'État français. Cette transition, au-delà de ses bienfaits écologiques, représente un défi budgétaire majeur.…
L'augmentation des prix de l'électricité en février 2024 a secoué les budgets de nombreux Français. Selon une enquête de Rothelec, plus de la moitié des ménages prévoient de réduire encore davantage leur consommation et se tournent de plus en plus…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.