Chèque énergie : quel revenu à ne pas dépasser pour en bénéficier ? -

Chèque énergie : quel revenu à ne pas dépasser pour en bénéficier ?

chèque énergie 2023, chèque énergie 2024, montant, échéance, utilisation, date, 31 mars 2024, foyer, reveuns modeste, aide financière, démarche, facture d'énergie, fournisseur d'énergie, rénovation

Avec une hausse persistante de l’inflation et des prix de l’énergie, le chèque énergie s’impose comme un soutien important pour les foyers modestes. Voici les critères d’éligibilité à cette aide exceptionnelle.

Chèque énergie : des critères précis pour une aide ciblée

 

Le gouvernement a instauré le chèque énergie en 2018 comme une bouée de secours pour les ménages aux revenus modestes, permettant de régler leurs factures d’énergie. Des conditions de revenus rigoureuses encadrent l’attribution de cette aide pour cibler les foyers les plus touchés par l’inflation. La composition du foyer, exprimée en unités de consommation (UC), constitue la première étape pour déterminer l’éligibilité. La première personne du foyer représente 1 UC, la seconde 0,5 UC, et chaque personne supplémentaire apporte +0,3 UC. Ainsi, un couple avec deux enfants, par exemple, totalise 2,1 UC.

Le gouvernement attribue également cette aide exceptionnelle en fonction du revenu fiscal de référence (RFR) du foyer. Ce revenu ne doit pas excéder 11 000 euros annuels par unité de consommation – par personne du foyer. Le gouvernement a mis à disposition des simulateurs en ligne pour une vérification rapide et aisée de l’éligibilité. Généralement, les bénéficiaires n’ont à effectuer aucune démarche ; le gouvernement envoie automatiquement les chèques en se basant sur les déclarations fiscales. Par exemple, une personne célibataire sans enfant (1 UC) recevra jusqu’à 194 euros si son RFR ne dépasse pas 5 700 euros. Un foyer composé de trois personnes qui gagnent entre 6.800 et 7.850 euros par UC quant à lui pourra obtenir une aide de 126 euros.

 

Une aide exceptionnelle

 

La fonction principale du chèque énergie est de permettre aux bénéficiaires de régler directement leurs factures d’énergie auprès de leur fournisseur, que ce soit pour l’électricité, le gaz, le fioul, le bois, ou tout autre combustible utilisé pour le chauffage ou la production d’eau chaude. Comment l’utiliser ? Il vous suffit d’envoyer votre chèque énergie par courrier à votre fournisseur, accompagné d’une copie de la facture. Certains fournisseurs permettent son utilisation directement sur leur site internet. Cette aide peut également être utilisée pour financer des travaux visant à améliorer l’efficacité énergétique du logement, tels que l’isolation ou l’installation d’équipements utilisant des énergies renouvelables.

 

Il est important de noter que cette aide une date de validité limitée d’un an. Les envois du chèque énergie ayant débuté en avril 2023, les bénéficiaires de cette aide exceptionnelle ont jusqu’au 31 mars 2024 pour l’utiliser. Les ménages éligibles peuvent bénéficier simultanément du chèque énergie régulier, de la prime énergie pour leurs travaux de rénovation, et, en cas de circonstances particulières, du chèque énergie exceptionnel. Comme l’a indiqué le gouvernement, cette aide n’a pas pour vocation de perdurer dans le temps, elle sera supprimée après 2024.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
Le Haut conseil pour le climat vient de publier son rapport sur les actions qui sont engagées par l'Union européenne pour atteindre son objectif de neutralité carbone d'ici à 2050.   Le plan Fit for 55   En réponse à…
lun 7 Nov 2022
L’information est jugée suffisamment importante dans le contexte énergétique actuel pour qu’Enedis, gestionnaire du réseau de distribution d’électricité en France, pousse un cocorico. Concrètement, l’Open Data d’Enedis dénombre un total de près de 600 000 installations photovoltaïques en fonctionnement en…
ven 13 Jan 2023
Enfin ! Depuis le début de l’année, la France est à nouveau exportatrice d’électricité. Ce n’était plus arrivé depuis des mois et des mois. Mais c’est surtout la météo qui explique ce renversement de la vapeur.   1,4 TWh. Tel…
En vue d'atteindre la neutralité carbone, le constructeur automobile japonais Toyota ne mise pas sur le 100 % électrique ! Celui-ci prépare de nouveaux moteurs thermiques, se mettant ainsi à contre-courant de la plupart des fabricants de l'industrie automobile.   …

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.