Europe : face aux voitures électriques, le diesel résiste - L'EnerGeek

Europe : face aux voitures électriques, le diesel résiste

Europe : face aux voitures électriques, le diesel résiste

Les mois de juin et de juillet 2023 mettent en lumière la valse hésitation sur le marché européen de l’automobile. Car malgré la forte poussée des voitures électriques, le diesel fait de la résistance. C’est ce que constate l’Association des constructeurs automobiles européens. Ils font face à des consommateurs pour lesquels le choix de motorisation est plus dépendant que jamais des enjeux économiques et énergétiques.

Voitures électriques et diesel au coude à coude

En juin dernier, l’Association des constructeurs européens avait constaté la progression des véhicules électriques. Pour la première fois, les ventes de voitures électriques étaient plus nombreuses que les ventes de véhicules diesel. Mais la tendance n’aura pas duré longtemps. Et les chiffres du mois de juillet démontrent que le diesel est repassé devant les voitures électriques. Dans les faits, la motorisation diesel a représente 14,1% des ventes en Europe, contre 13,6% pour les voitures électriques. L’écart demeure toutefois faible, ce qui prouve l’intérêt des consommateurs européens pour l’électrique.

Les consommateurs, séduits mais frileux face à l’électrique

Les ventes le prouvent : les automobilistes européens adhèrent à la proposition de véhicules électriques. Toutefois, la tendance est freinée pour des raisons économiques et techniques. Même si les constructeurs automobiles européens ont étoffé leurs gammes de véhicules électriques, le prix d’achat reste élevé. En moyenne, un véhicule électrique revient environ 10 000 euros plus cher qu’un véhicule équivalent avec une motorisation thermique. Dans un contexte d’inflation, l’argument tarifaire joue donc en faveur des moteurs thermiques.

De plus, le réseau des bornes de recharge progresse encore trop lentement en Europe. Plusieurs pays, dont la France, ont lancé des plans ambitieux pour s’assurer d’un meilleur maillage territorial. Mais les consommateurs sont encore freinés par la contrainte de devoir trouver une borne de recharge pour leur véhicule électrique.

La crise de l’énergie profite-t-elle au diesel ou aux voitures électriques ?

Qui est gagnant dans le contexte de la crise de l’énergie ? Difficile à dire. Le prix des carburants thermiques s’est envolé. Face à eux, la voiture électrique peut séduire par le coût moins élevé pour faire son plein. Mais l’écart de prix à l’achat encourage les consommateurs à calculer la durée d’amortissement de leur véhicule neuf pour être certain de faire une bonne affaire.

Par ailleurs, le prix de l’électricité a lui aussi enregistré une hausse importante. De quoi freiner l’enthousiasme des conducteurs pourtant séduits par la voiture électrique. Et la dernière augmentation en date, au 1e août dernier, laisse présager du maintien d’un prix élevé de l’électricité qui devrait encore pénaliser les véhicules électriques.

Une bonne nouvelle : la reprise des ventes de voitures

L’Association des constructeurs européens note tout de même une bonne nouvelle. Les chiffres des ventes de cet été poursuivent leur hausse. En juillet dernier, les ventes de voitures neuves en Europe ont augmenté de 15,2% par rapport à juillet 2022. Encore mieux : c’est le douzième mois d’augmentation consécutif.

Les constructeurs ne risquent pourtant pas de crier victoire dès maintenant. Avec un peu plus de 850 000 nouvelles immatriculations, on est loin des chiffres de l’avant crise sanitaire. Ainsi en juillet 2019, le marché français avait représenté à lui seul 172 228 ventes de véhicules neufs.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 21 Oct 2022
Adieu Midcat, bienvenue Barmar. Après des années de négociations qui n’aboutissaient pas autour du gazoduc Midcat, qui devait relier la France à l’Espagne en traversant les Pyrénées, c’est finalement un autre projet qui est placé sur les rails par les…
Le rapport du 9 avril 2024 de l’Académie des sciences s'apparente à une véritable douche froide pour les ambitions du gouvernement pour l'hydrogène vert.   Des ambitions démesurées pour l'hydrogène vert Le gouvernement français avait un plan bien ambitieux pour…
Mauvaise nouvelle pour les propriétaires de voitures électriques. Plusieurs sénateurs ont déposé un amendement visant à introduire, dès 2025, une taxe pour tous les véhicules dont le poids dépasse un certain seuil. Voitures électriques : un malus poids dès 2025…
ven 29 Mar 2024
Le tribunal de Paris a annulé, jeudi 28 mars 2024, l'assignation en justice de Greenpeace par TotalEnergies. Ironie du timing, le verdict tombe précisément le jour du centenaire de Total.   Une bataille sur fond de bilan carbone de TotalEnergies…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.