La Métropole de Lille accélère sur l'énergie solaire - L'EnerGeek

La Métropole de Lille accélère sur l’énergie solaire

énergie, La Métropole de Lille accélère sur l'énergie solaire

Alors que le développement de l’énergie solaire a ralenti ces dernières années dans les Hauts-de-France, Lille passe à l’action. Cet été, la Métropole de Lille a en effet initié plusieurs projets pour soutenir l’essor de l’énergie solaire sur son territoire. Du parc de bâtiments public à l’habitat privé, en passant par les entreprises : chaque espace est désormais concerné. Et la Métropole espère bien atteindre son objectif de neutralité carbone avant 2050.

Métropole de Lille : un objectif ambitieux sur l’énergie solaire

En février 2021, la Métropole de Lille avait adopté son Plan Climat Air Energie Territorial, qui doit diriger les efforts locaux pour la période 2021 à 2026. Et une nouvelle étape de ce plan sera franchie à partir de janvier 2024. La Métropole de Lille activera alors son nouveau marché du chauffage qui implique plus d’énergie solaire.

Contrairement aux idées reçues, les Hauts-de-France possèdent un ensoleillement suffisant pour légitimer des investissements solaires. Toutefois, le déploiement de nouveaux panneaux solaires a été freiné en 2020. Et depuis, la région a du mal à impulser une dynamique. C’est pourquoi la Métropole de Lille a décidé de rebondir en se mobilisant en faveur de l’énergie solaire. Et son objectif est ambitieux : multiplier par trois sa production d’énergie solaire d’ici 2026. Pour y parvenir, elle initie plusieurs projets dès cet été.

L’énergie solaire s’invite dans le paysage urbain de la Métropole de Lille

Cet été 2023, la Métropole de Lille est en chantier, et les panneaux solaires fleurissent sur les toits. La ville a décidé d’effectuer plusieurs chantiers de rénovation sur ses bâtiments publics. Et c’est l’occasion d’une rénovation énergétique qui implique l’installation de panneaux photovoltaïques.

Ainsi les travaux ont d’ores et déjà démarré au gymnase Lestiboudois, dans le quartier de Vauban-Esquermes. L’agrandissement de la salle de sport est aussi l’occasion d’effectuer les travaux de rénovation énergétique pour améliorer la performance de l’édifice. Le chantier va permettre de revoir l’isolation des façades et de la toiture, ainsi que le remplacement du système de chauffage. Les travaux visent aussi à installer 255 panneaux photovoltaïques sur la nouvelle toiture du bâtiment.

Mais l’énergie solaire se déploie aussi sur des sites plus originaux de la Métropole de Lille. Comme par exemple sur le toit d’une église. La ville avait programmé les travaux de rénovation sur trois de ses églises. Et l’un des sites n’est autre que l’église Saint-Pierre/Saint-Paul, qui avait partiellement brûlé lors d’un incendie en mai 2021. Pour la réfection de la couverture et de la charpente, un projet d’énergie solaire est venu se greffer au chantier. Le projet est original, mais pas totalement inédit. En effet, une autre commune du Nord, Loos-en-Gohelle, avait déjà installé des panneaux photovoltaïques sur son église dès 2017.

Un Plan de solarisation pour encourager les entreprises

Mais pour atteindre l’objectif de triplement de production d’énergie solaire, la Métropole de Lille doit aussi compter sur les entreprises. Afin d’encourager le secteur privé à participer à l’effort général, la ville a lancé son Plan de solarisation des entreprises. Il s’agit de “valoriser [le] patrimoine en le mettant à disposition de développeurs photovoltaïques”. La Métropole de Lille souhaite ainsi mobiliser les entreprises pour qu’elles contribuent au développement de l’énergie solaire sur son territoire.

Concrètement, la ville a lancé un appel à initiative privée. Et 73 propriétaires ont déjà déposé leur candidature pour solariser leurs surfaces disponibles. La ville estime qu’il s’agit d’un réel potentiel solaire grâce aux données de son cadastre solaire. D’après les projets déposés, la ville pourrait installer des panneaux photovoltaïques sur 1 064 714 m2 de surfaces potentielles. Elles seraient réparties entre des toitures de bâtiments, des parkings ainsi que des sols.

Quels intérêts pour les entreprises qui participent ? Aucun investissement n’est nécessaire puisque les études, investissements et la maintenance des centrales solaires seront pris en charge par le développeur. De plus, la location des surfaces mises à disposition et l’autoconsommation énergétique sont des leviers économiques attractifs. Enfin, c’est la Métropole de Lille qui gère le partenariat pour offrir toutes les garanties aux entreprises.

Energie solaire : les initiatives de la Métropole de Lille pour les particuliers

Et pour les habitations de particuliers ? La ville se mobilise également pour encourager l’installation de panneaux solaires. Sur ce sujet, l’enjeu est double puisque le contexte énergétique est très favorable aux énergies renouvelables. En effet, depuis deux ans, la vente de panneaux solaires a drastiquement augmenté en France. En 2022, on dénombrait pas moins de 1,8 million de panneaux photovoltaïques qui vendus dans l’Hexagone. Et d’après une étude du cabinet LCP Delta réalisée en mai dernier, les ventes pourraient grimper à 2,7 millions par an en 2030.

Pour aider les particuliers intéressés, la ville a mis en place un cadastre solaire. L’usage de son application est gratuit. Il permet de générer un rapport pour connaître précisément le potentiel solaire de la toiture d’une habitation. En complément, la ville a ouvert un service public dédié : AMELIO. Cette Maison de l’Habitat Durable propose des conseils gratuits pour estimer la rentabilité et la faisabilité du projet de solarisation des toits.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
Le gouvernement peine à donner une direction à la stratégie énergétique et climatique de la France. L'avis des Français sera une nouvelle fois demandé sur ces sujets. Gabriel Attal a annoncé une prochaine grande consultation suite à une réunion qui…
ven 22 Sep 2023
Dans un monde où l'énergie est au cœur de toutes les discussions, les entreprises cherchent de plus en plus à optimiser leurs dépenses énergétiques. Les récentes fluctuations des prix de l'électricité en France, influencées par des événements mondiaux et nationaux,…
L'Australie vise à prendre la tête dans le domaine des énergies renouvelables. Mardi 14 mai 2024, le ministre des Finances, Jim Chalmers, a dévoilé le budget prévu par le pays pour développer les énergies propres sur son territoire pour l'exercice…
Le dernier rapport de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), publié le 24 janvier 2024, projette un record de production mondiale pour l'électricité nucléaire d'ici à 2025. Même tendance pour la production des énergies renouvelables, qui est en passe de dépasser…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.