L’hiver 2023, l’hiver de tous les dangers pour l'Europe - L'EnerGeek

L’hiver 2023, l’hiver de tous les dangers pour l’Europe

explosion usine gnl us danger approvisionnement europe gaz - L'Energeek

Soupirs de soulagement à tous les étages en France, avec le retour de températures plus clémentes, avec l’espoir que ce redoux dure le plus longtemps possible pour réduire la consommation d’électrice, et soulager les réserves de gaz. Dans le même temps, tout le monde prend lentement conscience que c’est l’hiver 2023 qui sera le plus difficile, pour la France comme pour l’Europe. Le vice-ministre de l’énergie américain, David Turk, ne dit pas autre chose, dans une interview accordée  aux Echos.

 

«  Nous devons regarder le problème en face : il n’y aura pas assez de GNL pour répondre à toute la demande, en particulier si les pays consommateurs sont dans une situation économique favorable. Nous avons plusieurs hivers difficiles devant nous. » David Turk, le vice-ministre de l’énergie des Etats-Unis, n’y va pas par quatre chemins.

Une guerre mondiale de l’énergie en 2023 ?

S’il assure que les Etats-Unis font tout leur possible pour fournir un maximum de GNL à leurs partenaires économiques et alliés, il rappelle aussi que les limites physiques à l’extraction et l’exportation du GNL, après liquéfaction, sont d’ores et déjà atteintes. Le problème, que, semble-t-il nombre de décideurs ne parviennent pas à comprendre, c’est qu’il est tout simplement impossible de dépasser ces limites physiques rapidement. «  Cela prend deux à quatre ans pour construire de telles infrastructures capables d’exporter du gaz naturel liquéfié » rappelle judicieusement David Turk dans son entretien aux Echos.

Autrement dit, les chantiers d’ores et déjà engagés, pour construire de nouvelles infrastructures, essentiellement, de liquéfaction, ainsi que de nouveaux terminaux portuaires gaziers, ne seront pas terminés et opérationnels avant plusieurs années. Jean-Marc Jancovici, (The Shift Project), ne dit pas autre chose depuis des mois et des mois. Ses équipes ont même produit un rapport expliquant que dans le pire des scénarios, seule la moitié de la demande européenne en gaz naturel pourrait être honorée… en 2023. La cause est toute simple : pour remplir ses réserves, l’Europe a attiré à elle quasiment toutes les capacités de transport de gaz, simplement en y mettant le prix. Privant certains pays d’Asie notamment de la possibilité d’importer ce précieux gaz, utilisé sur place pour la cuisson des aliments essentiellement.

l’Agence Internationale de l’énergie tente d’éviter le pire

Pour tenter de se préparer au pire, l’AIE (agence internationale de l’énergie) prépare des simulations de consommation pour 2023, à mettre en regard des volumes disponibles. Une réunion est prévue, début février 2023, pour tenter d’éviter le pire, à savoir…. une guerre mondiale de l’énergie, où les nations les plus « riches » (quitte à s’endetter encore un peu plus) priveront toutes les autres du gaz dont elles ont pourtant aussi besoin…

Rédigé par : Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud
mer 30 Nov 2022
Bienvenue au tiers-monde : non seulement la France risque de subir des coupures d’électricité cet hiver, en raison de l’indisponibilité d’une partie de son parc nucléaire, notamment à cause de décisions politiques iniques mais... le réseau téléphonique mobile aussi risque,…
lun 17 Oct 2022
Le président de la République Emmanuel Macron a annoncé une augmentation surprise du bonus écologique pour les voitures électriques. Annonce réalisée à l’occasion de l’ouverture du Mondial de l’Automobile à Paris. Un salon dont la dernière édition s’était tenue en…
sam 16 Jan 2016
D’après une étude réalisée par Bloomberg New Energy Finance (BNEF), les investissements dédiés aux énergies renouvelables atteignent des records en 2015. En dépit de la chute des prix du pétrole, les éoliennes et les panneaux solaires photovoltaïques ont réussi à…
mer 19 Juin 2013
Le Gabon et le groupe de négoce pétrolier suisse Gunvor ont conclu un accord portant sur la construction d’un hub énergétique à Port-Gentil, sur la façade atlantique de l’Afrique. L’accord a été conclu dans le cadre du New-York Forum Africa…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.