Energie : les coupures d’électricité vont aussi impacter les télécoms - L'EnerGeek

Energie : les coupures d’électricité vont aussi impacter les télécoms

Bienvenue au tiers-monde : non seulement la France risque de subir des coupures d’électricité cet hiver, en raison de l’indisponibilité d’une partie de son parc nucléaire, notamment à cause de décisions politiques iniques mais… le réseau téléphonique mobile aussi risque, par contrecoup, d’être ponctuellement indisponible !

 

Pincez-vous avant de lire cet article pour vous assurer que vous n’êtes pas dans un mauvais rêve, pardon, un cauchemar. Oui, la France risque bel et bien d’être relégué quasiment à l’âge de pierre cet hiver. Les menaces de coupure de courant se font de plus en plus pressantes, avec la baisse des températures. Et voici maintenant que Orange, l’opérateur leader, héritier du monopole d’Etat en matière de télécommunications… annonces des coupures de téléphone cet hiver !

Les services de télécommunication mobiles menacés

C’est Christel Heydemann, la directrice générale d’Orange, qui a jeté le pavé dans la mare devant la commission des affaires économiques du Sénat. “«Si les services mobiles sont éteints pendant deux heures, il n’y aura pas d’accès au numéro d’urgence» a t-elle déclaré sans sciller devant les sénateurs.

Pour ajouter à la situation ubuesque il se peut très bien qu’il y ait « des situations dans lesquelles il y a de l’électricité dans un appartement, mais pas de réseau mobile, ou le contraire, si l’habitation et l’antenne ne sont pas dans la même zone»

Certes, une partie des antennes relais mobiles sont équipées de batteries de secours, mais ces batteries sont prévues pour des coupures de courant de 30 minutes maximum, la plupart du temps. Ce sont surtout les antennes situées en sites isolées qui sont équipées de batteries de secours, contrairement aux antennes en zone urbaine, dont on n’imaginait pas jusqu’ici qu’elles puissent subir des pannes de courant.

Impossible d’équiper les antennes de batteries de secours

Le problème, c’est qu’en cas de délestage, théoriquement de deux heures, les antennes relais (BTS) seraient donc incapables de relayer les appels vers les téléphones mobiles, mais également de prendre en charge les appels vers les services de secours !

Situation ubuesque ultime : une personne vulnérable, équipées par exemple d’un système d’assistance respiratoire, privée de courant, ne pourrait pas non plus… appeler à l’aide les pompiers.

La directrice générale d’Orange réclame bien évidemment un traitement différencié pour les équipements de télécommunications. Ce qui est techniquement difficile à faire pour Enedis. Quant à l’idée d’équiper les BTS de batteries de secours de longue durée, il faudrait 5 ans pour y parvenir…

Rédigé par : Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud
mar 20 Déc 2022
Soupirs de soulagement à tous les étages en France, avec le retour de températures plus clémentes, avec l’espoir que ce redoux dure le plus longtemps possible pour réduire la consommation d’électrice, et soulager les réserves de gaz. Dans le même…
lun 5 Déc 2022
Lundi 5 décembre matin, plusieurs membres du gouvernement ont investi les plateaux télé ou radio pour dire que finalement, le risque de coupures de courant n’était qu’une hypothèse de « dernier recours ». Un élément de langage que l’on a retrouvé dans…
mar 26 Déc 2023
L'ombre d'une crise énergétique majeure plane sur l'Amérique du Nord. Selon un rapport de la North American Electric Reliability Corporation (NERC), plus de 300 millions d'habitants aux États-Unis et au Canada pourraient être confrontés à des pénuries d'électricité d'ici à…
ven 21 Oct 2022
Adieu Midcat, bienvenue Barmar. Après des années de négociations qui n’aboutissaient pas autour du gazoduc Midcat, qui devait relier la France à l’Espagne en traversant les Pyrénées, c’est finalement un autre projet qui est placé sur les rails par les…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.