Le prix du baril de brut s’effondre, sur fond de manifs en Chine - L'EnerGeek

Le prix du baril de brut s’effondre, sur fond de manifs en Chine

Les conséquences économiques des manifestations, parfois violentes, en Chine, ne se sont pas faites attendre. Le prix du baril de pétrole brut a dévissé de près de 3 % lundi 28 novembre, au plus bas depuis décembre 2021.

C’est un peu comme si la guerre en Ukraine et ses conséquences économiques étaient effacées d’un trait de plume. Le baril de Brent de la mer du Nord, qui sert de référence, a frôlé les 81 dollars lundi 28 novembre. Le baril de WTI côté à New York s’approche quant à lui des 74 dollars, sont grosso modo son prix de l’an dernier, à la même époque.

Le prix du pétrole brut fait partie de ces indicateurs  avancés de l’état de l’économie mondiale. Si les Etats-Unis ou la Chine connaissent des difficultés, le prix du baril de pétrole s’en ressent immédiatement. La raison ? Ces deux pays sont sur les premières marches du podium, en terme de consommation d’hydrocarbures.

Le prix du pétrole brut va-t-il continuer à chuter ?

Les manifestations de plus en plus nombreuses mais aussi de plus en plus violentes, en Chine, expliquent cet effondrement du prix du baril de pétrole brut. Les marchés anticipent en effet une réduction de la demande chinoise de pétrole. Le ralentissement de l’économie chinoise, provoqué par la politique anti-Covid très stricte, risque de faire basculer la production de pétrole en surcapacité.

Conformément à l’adage, le malheur des uns fait le bonheur des autres, cette baisse du prix du pétrole brut peut sauver, du moins provisoirement, la mise aux pays européens. Le prix du gaz devrait en effet aussi baisser dans le sillage de celui du pétrole. Et il faut s’attendre à ce que le prix d’autres énergies, comme le charbon, embrayent le pas. Le charbon est énormément utilisé en Chine, notamment pour produire de l’électricité.

 

L’Europe ne peut que se réjouir de voir le prix des hydrocarbures baisser

Lors du premier confinement, en 2020, le prix du pétrole brut avait tellement chuté qu’il était même tombé artificiellement en territoire négatif. Il était possible d’être payé pour acheter du pétrole brut ! En cause, la saturation des capacités de stockage. Si les mouvements de contestation se développement en Chine, le prix du pétrole brut devrait continuer à chuter. De quoi, peut-être, permettre à l’Europe de passer l’hiver plus sereinement ?

Rédigé par : Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud
jeu 30 Juin 2016
EDF met en place chaque été un plan de prévention des risques liés au fonctionnement des centrales hydroélectriques à destination des populations locales et touristiques. Cette année encore, 160 hydroguides ont été mobilisés sur tout le territoire dans le cadre…
lun 17 Oct 2016
Pour le ministre cambodgien des Mines et de l'Energie, Suy Sem, les investissements chinois sont indispensables au pays. Depuis l’an 2000, ceux-ci ont notamment contribué à développer l’électrification rurale et à construire des centrales hydroélectriques. (suite…)
mar 27 Mai 2014
A l’occasion du premier examen complet du barrage de Sarrans (Aveyron) depuis 1979, son immense lac de retenue qui s’étire sur 35 kilomètres est entièrement asséché depuis le mois de mai et ce jusqu'au mois d’octobre. Un véritable événement pour…
mar 12 Mai 2015
Une coque, capable de recharger la batterie de son iPhone en utilisant de l'électricité présent dans l’air ambiant, un rêve pour bon nombre d’utilisateurs des célèbres smartphones. La start-up américaine Nikola Labs prétend pouvoir en faire une réalité dès l’année…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.