Le prix du baril de brut s’effondre, sur fond de manifs en Chine - L'EnerGeek

Le prix du baril de brut s’effondre, sur fond de manifs en Chine

Les conséquences économiques des manifestations, parfois violentes, en Chine, ne se sont pas faites attendre. Le prix du baril de pétrole brut a dévissé de près de 3 % lundi 28 novembre, au plus bas depuis décembre 2021.

C’est un peu comme si la guerre en Ukraine et ses conséquences économiques étaient effacées d’un trait de plume. Le baril de Brent de la mer du Nord, qui sert de référence, a frôlé les 81 dollars lundi 28 novembre. Le baril de WTI côté à New York s’approche quant à lui des 74 dollars, sont grosso modo son prix de l’an dernier, à la même époque.

Le prix du pétrole brut fait partie de ces indicateurs  avancés de l’état de l’économie mondiale. Si les Etats-Unis ou la Chine connaissent des difficultés, le prix du baril de pétrole s’en ressent immédiatement. La raison ? Ces deux pays sont sur les premières marches du podium, en terme de consommation d’hydrocarbures.

Le prix du pétrole brut va-t-il continuer à chuter ?

Les manifestations de plus en plus nombreuses mais aussi de plus en plus violentes, en Chine, expliquent cet effondrement du prix du baril de pétrole brut. Les marchés anticipent en effet une réduction de la demande chinoise de pétrole. Le ralentissement de l’économie chinoise, provoqué par la politique anti-Covid très stricte, risque de faire basculer la production de pétrole en surcapacité.

Conformément à l’adage, le malheur des uns fait le bonheur des autres, cette baisse du prix du pétrole brut peut sauver, du moins provisoirement, la mise aux pays européens. Le prix du gaz devrait en effet aussi baisser dans le sillage de celui du pétrole. Et il faut s’attendre à ce que le prix d’autres énergies, comme le charbon, embrayent le pas. Le charbon est énormément utilisé en Chine, notamment pour produire de l’électricité.

 

L’Europe ne peut que se réjouir de voir le prix des hydrocarbures baisser

Lors du premier confinement, en 2020, le prix du pétrole brut avait tellement chuté qu’il était même tombé artificiellement en territoire négatif. Il était possible d’être payé pour acheter du pétrole brut ! En cause, la saturation des capacités de stockage. Si les mouvements de contestation se développement en Chine, le prix du pétrole brut devrait continuer à chuter. De quoi, peut-être, permettre à l’Europe de passer l’hiver plus sereinement ?

Rédigé par : Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud
mar 21 Nov 2023
Les camions à hydrogène, mêlant innovation et défis, se positionnent comme des éléments essentiels pour la décarbonation du transport routier. La transition est-elle imminente ? Poids lourds : les moteurs à hydrogène vont-ils bientôt remplacer les diesels ? Imaginez des…
lun 23 Jan 2023
C’est une bonne nouvelle pour les européens. Le prix du pétrole brut va baisser pour les distributeurs, grâce à une remontée significative de l’euro face au dollar. Soulagement sur le front de l’énergie, pour les européens. La devise européenne se…
mar 5 Déc 2023
Fiat, marque emblématique de l'automobile, se réinvente en embrassant pleinement l'ère de l'électrique et se positionne comme un acteur majeur de cette transition. Cette vision se concrétise avec la vente aux enchères de trois Fiat 500-e uniques, le 7 décembre…
lun 20 Nov 2023
Dans une interview conjointe avec nos confrères de la Tribune du Dimanche, le 19 novembre 2023, Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, et Thomas Cazenave, ministre des Comptes publics, ont annoncé une grande initiative du gouvernement : s'attaquer au patrimoine…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.