Royaume-Uni : les factures d'électricité impayées s'accumulent

Royaume-Uni : les factures d’électricité impayées s’accumulent

Royaume-Uni : les factures d'électricité impayées s'accumulent

L’électricité est-elle en train de devenir un luxe outre-Manche ? La crise énergétique qui secoue l’Europe frappe durement les consommateurs britanniques. Les factures d’électricité impayées atteignent désormais des records au Royaume-Uni. Et pourtant, l’hiver n’est pas encore là. Alors que le pays n’a pas encore choisi son prochain premier ministre, la situation fait craindre une poudrière sociale pour l’hiver prochain.

Des dettes plus élevées, et plus de ménages touchés

Cet été, les factures d’électricité impayées représentent un total de 1,3 milliard de livres au Royaume-Uni. Du jamais vu. D’après le comparateur d’énergie Uswitch, la situation est catastrophique. Et les chiffres avancés donnent le vertige. En l’espace d’une année, le montant global des factures d’électricité impayées a triplé dans le pays. Il s’agit là de la conséquence de la crise de l’énergie. En effet, les ménages britanniques n’ont tout simplement plus les moyens de faire face à la hausse des prix de l’énergie.

Comme le révèle Uswitch dans son rapport d’août, la précarité énergétique a largement progressé dans le Royaume-Uni. Le comparateur estime que les factures impayées concernent désormais 6 millions de foyers britanniques. Soit près d’un quart de la population globale du pays. En moyenne, chaque foyer fait face à une dette de 206 livres sterling pour sa consommation électrique. Cette dette moyenne est en hausse de 10% par rapport à avril dernier.

Après l’été, la dette devrait encore progresser

La situation est d’autant plus dramatique que nous sommes actuellement en pleine période estivale. Comme le rappelle Uswitch : “A cette période de l’année, [les foyers] devraient normalement avoir accumulé du crédit pour faire face aux factures de l’hiver.” Et Uswitch observe que ce crédit a fondu. L’année dernière, 11 millions de foyers disposaient étaient en situation de créditeurs pour leurs factures estivales d’électricité. Cette année, ils ne sont que 9 millions. Sans cette avance sur le coût de leur consommation annuelle, les factures de l’hiver devraient être encore plus dures à payer.

Uswitch encourage les foyers en difficultés à contacter leur fournisseur d’électricité pour négocier un nouvel échéancier. Mais la marge de manœuvre pour la fin d’année est pour ainsi dire inexistante.

Factures d’électricité au Royaume-Uni : hausse prévue à l’automne

En octobre prochain, le Royaume-Uni doit réviser le prix plafond de l’énergie. Et la hausse devrait être particulièrement forte. D’après les chiffres avancés par Uswitch, le plafond devrait passer de 1 971 à 3 358 livres par an et par foyer.

Justina Miltienyte, responsable chez Uswitch, estime que les pouvoirs publics doivent apporter des solutions. “Le gouvernement doit prendre au sérieux la dette énergétique à venir cet hiver, il faut se mettre d’accord en priorité sur un plus large package de mesures de soutien aux foyers les plus vulnérables.” La question sera un enjeu politique majeur pour le prochain gouvernement britannique. En effet, le pays doit encore choisir un successeur à Boris Johnson, sur le départ.

Une « crise humanitaire » en perspective

De son côté, le lobby britannique de la santé, la NHS Confederation, a déjà commencé à tirer la sonnette d’alarme. Vendredi 19 août dernier, son directeur général, Matthew Taylor, a pris la parole dans des termes forts. “Le pays fait face à une crise humanitaire. De nombreuses personnes pourraient être confrontées au choix terrible entre sauter des repas pour chauffer leur maison et devoir vivre dans le froid, l’humidité et des conditions très désagréables.”

Il craint notamment que cette précarité énergétique ne cause plus de maladies respiratoires. Matthew Taylor a également évoqué un risque de détérioration des chances de vie chez les nouveau-nés et les enfants en bas âge. Enfin, le nombre de décès liés au froid dans les domiciles pourrait augmenter l’hiver prochain au Royaume-Uni. L’état estime actuellement à 10 000 morts par an.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 6 Déc 2017
Délaissé depuis 2015 en raison d'un prix sur le marché de gros de l'électricité plus intéressant, l'Arenh (Accès régulé à l'électricité nucléaire historique) a connu ces derniers mois un regain d'intérêt de la part des fournisseurs alternatifs. Selon un communiqué…
jeu 25 Jan 2018
Largement favorisés par la loi de transition énergétique, les bus électriques commencent tout doucement à faire leur apparition dans les agglomérations françaises. En région Île-de-France par exemple, plusieurs modèles sont en cours d’expérimentation, et ce mode de transport propre devrait…
jeu 29 Jan 2015
La zone d'aménagement concerté (ZAC) de Ker Lann, située sur la commune de Bruz dans l'agglomération de Rennes, pourrait prochainement être dotée d'un réseau électrique intelligent, autrement appelé «smart grid». La faisabilité du projet, baptisé « RennesGrid », est à l'étude. En…
jeu 11 Août 2022
Suite au relèvement du volume d’Arenh à 120 TWh, décidé par le gouvernement pour limiter la hausse des tarifs réglementés d’électricité à 4 % en 2022, EDF a officiellement demandé, ce 9 août 2022, une indemnisation de 8,34 milliards d’euros,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.