Flandre : fin des voitures thermiques dès 2027 ? - L'EnerGeek

Flandre : fin des voitures thermiques dès 2027 ?

Au lendemain de la COP26 de Glasgow, la région des Flandre, en Belgique, a créé la surprise. Son gouvernement a dévoilé une série de mesures de transition énergétique. Parmi elles : la fin de la vente des véhicules thermiques en Flandre dès 2027. La mesure a immédiatement provoqué des réactions de la part des acteurs du marché automobile et énergétique. L’échéance semble trop courte. Et certains s’interrogent même sur le bienfondé d’un modèle 100% voitures électriques.

La Flandre dit non aux véhicules thermiques

“Il faudra passer à la vitesse supérieure dans le domaine du verdissement du parc automobile.” Cette phrase du gouvernement de la région flamande, datée de 2020, sonne désormais comme une annonce prophétique. L’année dernière, la région présentait un nouveau plan d’action en faveur de la mobilité durable. Le gouvernement régional s’alarmait du retard pris en matière de réduction des émissions de CO2. Il avait alors décidé de bannir les véhicules thermiques du parc automobile public. Deux objectifs avaient alors été fixés : basculer la flotte de voitures en tout électrique pour 2025. Et adopter des camionnettes électriques au plus tard en 2027.

Le gouvernement régional souhaite désormais passer à la vitesse supérieure. Au lendemain de la COP26, il envisage de passer une loi pour interdire l’immatriculation de véhicules thermiques neufs en Flandre dès 2027. Cette loi, si elle était passée, concernerait les voitures à moteur essence, diesel, mais aussi hybride. Et dès 2030, la mesure serait rendue obligatoire pour les véhicules thermiques d’occasion.

Une conjoncture favorable aux voitures électriques ?

“Il ressort d’une enquête que les voitures électriques coûteront le même prix que les autres voitures en 2026.” Le gouvernement flamand a d’ores et déjà aiguisé ses arguments pour défendre son projet. Il juge que l’obstacle du prix reste le principal frein à l’achat d’un véhicule électrique. A ce titre, l’évolution du marché tend à confirmer cette tendance de prix à la baisse. Le coût de fabrication des batteries électriques, qui devrait encore baisser dans les prochaines années, aura un impact positif sur le prix d’achat des “voitures vertes”.

Mais certaines associations d’automobilistes pointent du doigt d’autres obstacles. Pour Touring, une association automobile belge, l’autonomie actuelle des véhicules électriques ne répond pas aux besoins de certains conducteurs, en particulier chez les professionnels.

Des objections en suspens contre le tout électrique

Energia, la fédération pétrolière belge, voit d’un mauvais œil cette décision. Elle s’est insurgée contre ce qu’elle juge être une violation du “principe de la neutralité technologique”. D’après elle, une législation aussi contraignante va créer une situation de monopole. “Le consommateur ne pourra plus porter son choix que sur un seul type de technologie.” Et si la position d’Energia est forcément partiale, elle n’en pose pas moins des questions cruciales sur l’avenir du parc automobile.

Dans son communiqué, Energia a rappelé que les voitures électriques étaient loin d’avoir une empreinte carbone aussi vertueuse qu’il y paraît. Les métaux nécessaires à la fabrication des batteries électriques vont grandement endommager les espaces naturels. De plus, le recyclage des batteries électriques demeure un problème. Enfin, les énergies renouvelables ne représentent que 22,7 de l’électricité produite annuellement en Belgique. Les batteries électriques des futures voitures flamandes seront donc rechargées avec… une électricité issue du parc nucléaire et des centrales à combustibles fossiles.

Energia plaide pour un délai plus long. D’après la fédération, la transition énergétique ne peut pas se faire à marche forcée. Et il faut prendre en compte le développement des carburants thermiques alternatifs. Ces derniers pourraient rallonger l’espérance de vie des véhicules actuels.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 28 Déc 2017
Outre les aides financières distribuées sous forme de réductions de TVA, de crédits d’impôt, de prêts à taux zéro ou de subventions, le gouvernement compte également sur le tiers financement afin d’inciter les ménages aux revenus modestes à entreprendre des…
jeu 2 Juil 2015
La plus puissante turbine à gaz du monde, fabriquée dans les ateliers General Electric de Belfort, a pris la route ce lundi 19 juin au matin en direction du port de Strasbourg. Il s'agit de la première étape d'un convoi…
jeu 7 Sep 2017
Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a présenté mercredi 6 septembre 2017, en conseil des ministres, son projet de loi destiné à mettre fin aux activités d’exploration et d’exploitation des hydrocarbures conventionnels et non conventionnels sur…
Par le biais de communiqués de presse publiés le 29 janvier 2015, les entreprises françaises EDF et GDF Suez ont annoncé des succès commerciaux en Chine. En effet, EDF a annoncé la signature d’accords renforçant ses partenariats avec China General…

COMMENTAIRES

  • Et certains s’interrogent même sur le bienfondé d’un modèle 100% voitures électriques.?????
    Moi je m’interroge sur le % de flamands qui savent lire !

    Il ne s’agit que d’interdire la vente de VT ….. pas de circuler en VT

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.