La Libye va construire une raffinerie de pétrole dans le Sud du pays - L'EnerGeek

La Libye va construire une raffinerie de pétrole dans le Sud du pays

libye construire raffinerie petrole sud pays - L'Energeek

Ce dimanche 3 octobre 2021, le premier ministre de la Libye, Abdelhamid Dbeibah, a officialisé la construction d’une raffinerie de pétrole dans le Sud du pays. D’une capacité de production de 3 millions de litres de carburant, cette raffinerie, en projet depuis les années 1980, devrait entrer en service d’ici 3 ans.

Libye : le premier ministre confirme la construction d’une raffinerie de pétrole près du champ pétrolier d’al-Charara

C’est un signe supplémentaire d’une stabilisation politique et économique de la Libye, après les 10 années de troubles qui ont suivi la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011. De nouvelles élections générales devraient se tenir en décembre 2021, supervisées par le gouvernement de transition mis en place début 2021.

La production de pétrole est par ailleurs repartie à la hausse, atteignant 1,2 million de barils par jour, contre 120 000 fin 2020 (mais entre 1,5 et 1,6 million avant 2011). Ce rebond de la production est une conséquence directe de la fin du blocage des installations pétrolières par les troupes du maréchal Khalifa Haftar, qui contrôle l’Est du pays, et avait tenté, sans succès, de prendre par la force la capitale Tripoli (Ouest).

Pour renforcer les revenus du pays, le premier ministre Abdelhamid Dbeibah a annoncé, ce 3 octobre 2021 lors d’une cérémonie à Tripoli, la construction d’une raffinerie de pétrole dans le Sud désertique de la Libye, un projet datant des années 1980 et relancé en 2017. La société pétrolière locale Zallaf travaillait depuis sur des études techniques et un plan de développement du projet.

«1,3 million de litres d’essence, plus d’un million de litres de diesel et 600.000 litres de kérosène» par jour

La raffinerie sera implantée près d’al-Charara, l’un des plus importants champs pétroliers de la Libye (sa production atteint 300 000 barils par jour), dans la région d’Oubari, à 900 kilomètres au Sud de Tripoli.

«L’investissement est compris entre 500 et 600 millions de dollars (431 à 517 millions d’euros) pour des bénéfices annuels attendus de 75 millions de dollars» (65 millions d’euros), a précisé le patron de la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC), Mustafa Sanalla. La capacité quotidienne de la raffinerie sera de «1,3 million de litres d’essence, plus d’un million de litres de diesel et 600.000 litres de kérosène», détaille Mustafa Sanalla.

Le premier ministre a également annoncé la construction, dans la même région, d’une petite usine de production de bouteilles de gaz.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 24 Jan 2024
Les factures de gaz en 2024 pourraient considérablement augmenter en 2024. Alors que le gouvernement s'est promis de réduire la dette publique de l'État, cela pourrait avoir un impact majeur sur les consommateurs.       La dette publique est…
mer 13 Mar 2024
En avril 2024, les 11 millions de foyers français abonnés au gaz peuvent souffler : la Commission de régulation de l'énergie annonce une baisse importante des tarifs. Gaz : une importante baisse des prix entre mars et avril 2024 Depuis le…
jeu 16 Mai 2024
L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a ajusté à la baisse ses prévisions de croissance de la demande de pétrole pour 2024, citant une série de facteurs économiques et environnementaux. Pétrole : un ralentissement de la demande en Europe L'Agence internationale…
mar 14 Fév 2023
Le niveau des prix des carburants demeure très élevé en France, 1 mois et 1/2 après l’arrêt de la remise gouvernementale, et de la remise commerciale de TotalEnergies. Le gouvernement l’a remplacée par une « prime carburant » de 100 euros. La…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.