Hydrogène vert : Air Liquide met en service le plus grand électrolyseur PEM du monde - L'EnerGeek

Hydrogène vert : Air Liquide met en service le plus grand électrolyseur PEM du monde

hydrogene vert air liquide plus grand electrolyseur pem - L'Energeek

Ce lundi 7 décembre 2020, Air Liquide a entamé la production d’hydrogène vert de son électrolyseur par membrane à échange de protons (PEM), le plus puissant du monde, installé sur son site de Bécancour (Canada). Cette technologie est particulièrement adaptée à la production d’hydrogène à partir d’électricité renouvelable. L’électrolyseur devrait permettre d’atteindre les 8,5 tonnes d’hydrogène vert par jour.

Air Liquide a commencé à produire de l’hydrogène vert à Bécancour

« C’est une première mondiale dont on parle », se félicite Bertrand Masselot, PDG d’Air Liquide Canada, en annonçant, ce lundi 7 décembre 2020, la mise en service de la plus puissante unité d’électrolyse par membrane à échange de protons (PEM) au monde, sur son site de Bécancour, au Canada, en face de Trois Rivières, entre Québec et Montréal.

Pour produire de l’hydrogène liquide par électrolyse de l’eau, la majorité des unités dans le monde utilisent des électrolyseur alcalins. Un électrolyseur PEM offre un rendement plus élevé et, surtout, un ajustement rapide de la production aux fluctuations de courant : « C’est une technologie dynamique. Elle est particulièrement intéressante lorsqu’on doit produire à partir d’énergies renouvelables », indique Michel Archambault, directeur du développement des affaires chez Cummins, le fabricant canadien de cet électrolyseur PEM d’une puissance de 20 MW.

« C’est une unité industrielle qui s’appuie sur une nouvelle technologie. Le site va continuer de monter en puissance progressivement d’ici la fin de l’année », ajoute Bertrand Masselot. Cet électrolyseur PEM est alimenté à 99,8% par de l’électricité d’origine renouvelable. Déjà relié à la chaîne d’approvisionnement d’Air Liquide en Amérique du Nord, sa production atteindra à terme 8,5 tonnes par jour. A titre de comparaison, les quatre stations d’avitaillement en hydrogène d’Air Liquide en Île-de-France peuvent produire 200 kg par jour chacune.

L’hydrogène vert « joue et jouera un rôle clé dans cette transition énergétique »

L’électrolyseur de Bécancour devrait ainsi éviter l’émission de 27 000 tonnes de CO2 par an. En effet, 95% des stations de production d’hydrogène dans le monde utilisent actuellement des énergies fossiles. Produire de l’hydrogène avec des renouvelables coûte pour l’instant significativement plus cher – ce qui explique d’ailleurs, en partie, le choix du Canada par Air Liquide : le géant français dispose, en Amérique du Nord, de clients prêts à payer davantage pour obtenir de l’hydrogène vert.

« Nous sommes convaincus que ce type d’hydrogène — dont la molécule permet de stocker de l’énergie renouvelable — joue et jouera un rôle clé dans cette transition énergétique vers un monde carboneutre », pointe Bertrand Masselot.

Les investissements publics dans l’hydrogène vert sont actuellement en forte hausse, notamment en Europe, car cette technologie semble la plus mature pour, à terme, décarboner certains secteurs de l’industrie et des transports. La France va ainsi allouer 2 milliards d’euros de son plan de relance à l’hydrogène vert, et 7 milliards sur dix ans, le gouvernement allemand a annoncé un investissement de 9 milliards d’euros pour développer la filière, et la Commission Européenne ambitionne que l’hydrogène vert couvre 12 à 14% des besoins énergétiques de l’Union d’ici 2050.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 1 Oct 2018
Bien que discrète, la filière méthanisation trace sa route sur le territoire français. Les projets de création d'installation se multiplient comme la récente inauguration d'un site de méthanisation au zoo de Thoiry, permettent de mettre en lumière cette filière. Pourtant,…
jeu 12 Nov 2015
A l’occasion du déplacement en Chine de François Hollande, la superpuissance asiatique s’est révélée être un partenaire énergétique de premier plan. Après avoir manifesté son intérêt pour le secteur du nucléaire, elle a notamment vanté l’intérêt du projet de Badaling :…
mar 3 Sep 2019
La Chine renforce sa présence sur le continent africain grâce à des investissements dans le secteur énergétique. La Chambre africaine de l’énergie a annoncé ce lundi 2 septembre 2019 que Pékin va investir 1,4 milliard de dollars dans des «…
mar 12 Déc 2017
Deux ans jour pour jour après la COP21, un nouveau sommet étape baptisé « One Planet Summit » dédié au financement de la lutte contre le changement climatique s’est ouvert mardi 12 décembre 2017 à Paris. Co-organisé avec les Nations…

COMMENTAIRES

  • Je découvre votre site.
    Dans le cadre de “l’Université du Temps Libre” (celle du pays de Lorient), j’ai déjà réalisé une conférence sur les énergies renouvelables, pensant les avoir toutes listées et énuméré les moyens de les produire
    Or, je viens de découvrir (sur votre site) la possibilité de générer de l’hydrogène grâce à des membranes échangeuses de protons.
    Je vais creuser le sujet.
    Ancien du Spatial, à Kourou, nous produisions l’hydrogène nécessaire à Ariane 4 puis 5 à partir du méthanol avec “reformage” vapeur mais le CO2 produit était toutefois éliminé dans un brûleur catalytique .
    Les temps changent.
    Cordialement
    MLC

    Répondre
  • Très intéressant la trouvaille!
    Bravo pour ces qui font un effort pour passer à l’énergie verte sur toutes ses formes…

    Il faut cependant savoir la chose la plus importante:
    1 tonne d’hydrogène vert de Bécancour est produite avec combien de Kwh?
    1 tonne d’hydrogène produite à partir d’énergie fossile –» avec combien de Kwh?
    Merci pour faire la comparaison et nous donner une estimation du gain.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.